Accueil / Slider actualités

Slider actualités

Cours de rythmique pour séniors à La Julienne

La méthode de Jaques Dalcroze entend faire ressentir la musique dans son corps. Rencontre avec Amelia Combarros, qui enseigne à l’institut du même nom à Plan-les-Ouates. Après une série de chutes à l’extérieur, durant l’été 2020, en marchant ou dans mon jardin, ma médecin m’a suggéré de suivre des cours de rythmique pour seniors. D’abord sceptique, je me suis dit qu’il s’agissait peut-être bien d’un manque d’équilibre et que cela m’aiderait. Je me suis donc inscrite à l’Institut Jaques-Dalcroze à la rentrée 2020. Par chance, je n’ai pas besoin de courir à la Terrassière: il y a une antenne à Plan-les-Ouates, dans les locaux de La Julienne. La méthode Jaques-Dalcroze veut faire ressentir la musique dans son corps. La rythmique est davantage qu’une simple activité physique: elle stimule l’éq...

Conteneurs pour sans-abri au Hameau « Ulysse » à Plan-les-Ouates

Une équipe de « Couleurs locales » a fait un reportage sur un-e bénévole de « Signé Genève » le 15 novembre, qui a été diffusé à la fin de l’émission le 23 novembre. À revoir sur https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-locales/video/couleurs-locales?urn=urn:rts:video:12664532 Le présent article en est le sujet. La fondation Carrefour-Rue & Coulou, reconnue d’utilité publique, œuvre depuis plus de 50 ans auprès des sans-abri et des plus fragiles du canton de Genève. Elle reçoit chaque semaine entre 50 et 60 demandes de logement d’urgence, qu’elle ne peut honorer que partiellement. La crise du logement a encore péjoré la situation. Depuis 5-6 ans, on voit des femmes avec enfants. En automne 2014, l’association a réalisé son premier projet de logements-relais, nommé Eurêka : des conteneurs ne...

Arbres préservés et arbres replantés à Genève

On sait que les genevois entretiennent une relation particulière avec « leurs » arbres. On comprend donc pourquoi, dès qu’un marronnier, un platane ou autre micocoulier de bonne taille est menacé d’abattage, certains de nos concitoyens se mobilisent pour essayer de sauver ces feuillus. Bien souvent, lors d’un « sacrifice » programmé, des collectifs et associations accusent les autorités de privilégier le développement urbanistique au détriment de la qualité de vie de ses habitants. Heureusement, il n’y a pas que des coupes drastiques et des abattages récurrents dans nos villes du bout du lac : les magnifiques plantations autour de certaines gares du Léman Express, comme les réalisations végétalisées le long de la route de Veyrier à Ca...

Le grand jour est arrivé pour le marin de Cartigny

“Va de bon coeur”, le voilier de Raymond Jaunin a quitté le territoire suisse pour être mis à l’eau en Méditerranée. Mercredi dernier, c’était jour de fête dans la cour de l’entreprise Fulliquet, à la route de Cartigny. Café, croissants et un Raymond Jaunin tout sourire étaient là pour accueillir la centaine de curieux et les professionnels du déménagement d’envergure. Car des “pros”, il en fallait pour déplacer “Va de bon coeur” des pièces de charpente qui le soutenaient depuis plus de deux ans au camion ayant pour mission de transporter le navire vers la Méditerranée. “Va de bon coeur”? Un voilier de 17m par 4,8 m qu’un charpentier de Cartigny habitant maintenant à Majorque, a fabriqué durant quarante années dans l’atelier de son entreprise (lire la Tribune du 26 mars 2021). Ce mercredi ...

La caravane de Solidarité fédère toutes sortes d’aides

Dans notre bonne vieille ville de Calvin, il existe de nombreuses organisations ou associations qui aident les démunis, quels qu’ils soient, et à ce sujet j’ai eu l’occasion de parler avec Charlemagne. En chair et en os. Rassurez-vous, je ne délire pas, et il ne s’agit pas du fils de Pépin le Bref, Carolus Magnus, qui fut roi des Francs, non il s’agit de Charlemagne, un homme originaire des Philippines, qui préfère qu’on l’appelle Charlie tout simplement. Il est responsable d’une association humaniste « La Caravane de Solidarité » fédérant toutes sortes d’aides. Historiquement, qui a été à l’origine de cette association et dans quel but ? Silvana Mastromatteo et moi-même à l’été 2015. Peu de temps après, nos partenaires nous...

Les animaux de la ville et des champs s’exposent à Plan-les-Ouates

La julienne, Maison des arts et de la culture de Plan-les-Ouates, propose jusqu’au 5 novembre prochain une intéressante exposition sur la faune locale. L’exposition donne à voir deux instantanés distincts et complémentaires du patrimoine animalier présent sur le territoire de la commune. Abordant la faune locale sous l’angle photographique, Nicolas Blanc a fait de nombreux affûts photographiques sur la commune durant le confinement, avec un constat étonnant : confrontée à une recrudescence de promeneurs, la faune locale s’est faite extrêmement discrète. Quant à l’association Naries dont la spécialité est le recensement animalier, elle a conçu des fiches didactiques sur la faune de la commune. Chacune de ces deux approches vise à sensibiliser le public à la faune locale et à la fragilité de...

L’aventure du 2 septembre 2003

Instituteur à la retraite, René Magnenat en consacre une bonne partie à l’écriture. Ancien professeur de français et d’activités sportives, René Magnenat est accessoirement reporter de quartier aux Franchises pour Signé Genève. Il signe, avec «Le 2septembre 2003», son septième ouvrage. Publié aux Éditions des Sables, l’ouvrage narre les péripéties d’un adolescent du début de ce siècle, Jean-Paul. Cela au travers du regard clandestin de sa mère, Germaine Choisy, qui lit en secret le journal intime que son fils a tenu pendant treize ans. Elle y déchiffre dans un premier temps, puis y découvre des pans entiers de la personnalité de son fils qu’elle ignorait à travers la lecture inavouable de ce cahier. Le roman, donc pour bonne partie le journal intime du fils, parle de relations entre ados, ...

25 Genevois immortalisés par Diane Bouchet

Initiée à l’art de la lumière par Pierre-Alain Ferrazzini, la photographe va exposer à la galerie Cyril Kobler. «Je suis entré dans le monde de la photographie étant petite. Ma mère baignait dans cet environnement et c’est tout naturellement que je passais des instants dans la chambre noire avec elle, pour m’initier au développement en noir et blanc.» Après avoir effectué un apprentissage dans la banque, Diane Bouchet quitte ce milieu pour suivre divers stages en photographie. Puis elle trouve un apprentissage et obtient son diplôme. Elle photographie de très beaux objets pour des musées et des collections privées, pour l’horlogerie et la publicité. Aujourd’hui, la photographe souhaite orienter son activité vers quelque chose de plus humain. Au début, elle entre un peu à reculons dans le p...

Visite du charmant marché du Petit-Saconnex

Le marché du Petit-Saconnex, un lieu qui mérite le détour. « Au marché, au marché, tu peux, tu peux tout trouver… », ou presque… Le refrain d’Henri Dès nous met du baume au cœur et il sied trop bien à ce coin enchanteur que je ne résiste pas à l’envie de le citer en guise d’exorde. Petit dernier des marchés genevois, celui du Petit-Saconnex a vu le jour en mai dernier sur la belle place récemment pavée pour redonner une agréable impression de village à ce quartier de plus en plus peuplé. De retour de vacances, voilà juste cinq semaines, j’ai eu plusieurs fois l’intention de m’y rendre. Mais, las, le lundi, seul jour d’ouverture, je ne trouvais pas le temps d’y passer. Et voilà que ce 27 septembre, j’ai eu le bonheur, par une belle matinée automnale, de parcourir les stands qui y sont insta...

À Vessy, immersion dans l’eau fait fureur

Les Berges de Vessy accueillent jusqu’à fin octobre une superbe exposition centrée sur l’eau. On ne pouvait rêver d’un lieu plus adéquat pour accueillir l’exposition Immersions. Les Berges de Vessy l’ont fait, et, depuis le 19 mars, l’expo annuelle du lieu intrigue. Mais auparavant il faut s’y rendre… Depuis Genève ou Carouge, il faut passer le Bout-du -Monde; passé le centre sportif de Vessy, il faut poursuivre sur la route puis tourner à gauche en direction du Tennis club de Champel. C’est là que se trouve la chose. Sur place, trois lieux proposent une plongée intime dans l’univers stupéfiant de l’eau: la maison du futur, celle de la force et celle de la rivière. Dans le premier bâtiment présentant un aspect historique, on apprend rapidement que Genève étant, à l’origine, construit...

Compesières a célébré le Moyen-âge à grand coups d’épée

La Fête médiévale de Compesières a réussi un coup de maître pour sa première édition. Samedi et dimanche derniers s’est déroulée une réjouissante fête médiévale à Compesières. Chevaliers, manants, femmes de cour en costume d’époque s’affairaient autour d’une trentaine de tentes pointues et colorées dispersées dans le champ juste derrière la commanderie des chevaliers de Malte à la route de Cugny. Entre les chevaliers d’Avalon qui expliquaient le maniement de la baliste, une sorte de (très) grosse arbalète, ceux de l’Herpaille et leurs assourdissants exercices d’artillerie, la danse de l’Esbaudye ou encore l’hilarante séance de bain par les Rôdeurs miteux, le programme était dense et chargé. Atelier de taille de pierres Tout au long du week-end, on a également pu s’initier à la fabrication ...

Éphémère et durable, une balade artistique au bord de l’Aire

Connaissez-vous l’Aire ? C’est une rivière qui prend naissance au pied du Salève, en Haute-Savoie, serpente le Genevois jusqu’à Saint-Julien, avant de franchir la frontière et de traverser les communes de Perly-Certoux, Bernex, Confignon, Onex, Lancy, parcourant 11 km, dont 9 sur le territoire suisse. Elle rejoint l’Arve, à la hauteur du pont de Saint-Georges, par une canalisation. Jusqu’en 1931, elle cherchait son lit dans une plaine marécageuse, par de nombreux méandres. Elle fut canalisée entre Perly-Certoux et Onex entre 1888 et 1936. Il s’agissait d’éviter que la rivière n’inonde les cultures maraîchères riveraines. À la fin du 20e siècle, l’Aire est alimentée en été par les rejets de la STEP (station d’épuration) de Saint-Julien, qui ne fonctionne plus correctement, et reçoit les eau...

Mot de passe oublié

Inscription