Accueil / aéroport

aéroport

Réunion des décideurs au Montreux Jazz de l’Aéroport

Les décideurs dont les entreprises sont situées dans la périphéries ont parfois du mal à trouver une plateforme de réseautage qui ne leur absorbe pas leurs soirées. Les Pauses-café réseautage PME sont un concept qui existe depuis fin 2012 qui aide à palier l’isolement des entrepreneurs, décideurs et indépendants et permet un échange d’une heure Les inscriptions se font via une adhésion au groupe Linkedin afin de garantir aux décideurs des relations non invasives d’un point de vue commercial. Cela permet en outre de poursuivre les échanges après la première rencontre, un sujet abordé hier à Lausanne par l’un des participants. Pas de flyers donc, mais un réseautage efficace en toute simplicité. Prochaines Pauses-café PME à Genève : – le 22.1. à 9h chez Remor – l...

Chauffeur de taxi la nuit, un métier compliqué

Luis* travaille dans l’horlogerie. Mais une à deux nuits par semaine, il devient chauffeur de taxi avec pour mission de ramener les Genevois chez eux. Il nous raconte comment il s’est lancé dans cette aventure. Luis a la cinquantaine. D’origine espagnole, il est marié et père de deux garçons. Son histoire avec les taxis démarre en 1993. Alors qu’il est employé dans un magasin de meubles, il décide de passer son permis de chauffeur de taxi. Juste avant de se lancer professionnellement, un ami l’informe qu’une entreprise horlogère de la place recrute. Il hésite. Si les chauffeurs gagnent très bien leur vie à ce moment-là, Luis n’est pas sûr de vouloir en faire sa profession. Il opte finalement pour l’horlogerie. En 2011, l’envie le reprend. Avec beaucoup d’appréhension, il décide de travaill...

L’avion qui se décompose sur le tarmac de Cointrin

Pièce par pièce, jour après jour et depuis plusieurs semaines, l’appareil se désagrège dans un coin du parking de l’aéroport de Genève. Une bâche en plastique a remplacé la porte. Son fuselage tient sur des blocs de béton empilés les uns sur les autres. Quant à la queue de l’avion, elle a carrément disparu, laissant jaillir des câbles désordonnés. Au beau milieu des jets privés, la dépouille transmet un sentiment d’abandon. Bertrand Stämpfli, le porte-parole de l’aéroport de Genève, nous éclaire : «L’appareil a atteint son nombre maximum d’heures de vol avant d’atterrir à Cointrin. Puis, ce Falcon 50 de Dassault a été vendu à une société spécialisée dans le recyclage et la recertification de pièces aéronautiques. Il s’agit d’une vraie industrie». Si le porte-parole indique que c’est la soc...

Mot de passe oublié

Inscription