Accueil / Thématique

Thématique

Percho à travers ses perchettes

Les 20 ans de l’aventure carougeoise de l’artiste Percho Installée à l’embouchure de la Rue Ancienne, l’arcade Percho se démarque directement par son explosion de couleurs, matières et objets en vitrine. Derrière le verre se dévoile une enseigne de près de 20 mètres carrés entièrement dédiés à l’univers de l’artiste. Vaudoise d’origine, Carougeoise d’adoption, Percho a pris possession de ce lieu il y a exactement 20 ans pour le transformer en un espace intime pour la création, mais ouvert aux rencontres et échanges. Dans un format hybride de boutique, galerie et atelier, Percho accueille elle-même les visiteurs, n’hésitant pas à percho-naliser ses créations directement sur place. Des cartes aux tasses, en passant par des sacs, des cahiers de notes et des figurines, tous les objets se marie...

Bella Meccanica, un atelier qui fleure bon la chromerie

À la Jonction, un passionné de motos lookées «café racer» retape et personnalise des deux-roues des années 90. Présentation. Dans un style chic décontracté, Roberto Bianco, dont je perçois d’emblée l’évidente bonhomie, peut-être empreinte de ses origines familiales italiennes, ou plus certainement du fait de sa propre façon de se trouver à autrui, m’accueille dans son arcade Avenue de la Jonction. Je lui détaille le «menu»: on se présente, il m’expose ses modes de faire et ses sensibilités, et on prend quelques photos. Lui aussi a prévu quelques nourritures, et c’est donc spontanément que nous entamons notre échange autour d’apéritifs solides et liquides.De prime abord, il semblerait que «sa faculté et son envie de démonter les choses, pour comprendre comment ça fonctionne», aient forgé so...

Un été à Bernex

Cet été, la Commune de Bernex vous propose de nombreuses manifestations culturelles, qui sauront ravir petits et grands et qui nous feront oublier la difficile période que nous avons tous traversée. Cirque, cinéma, spectacle de mentalisme, marionnettes, ateliers et concerts feront vibrer la commune ! Toutes les animations sont gratuites, sur inscriptions ! Le programme des animations, qui s’étaleront durant les mois de juillet et août, est disponible sur le site www.bernex.ch.

Ciné Signal, cinéma en plein air au Signal de Bernex

Ciné Signal s’installe une nouvelle fois au Signal de Bernex et vous propose trois soirées de cinéma! Du 9 au 11 juillet, venez profiter de l’été et découvrez la programmation proposée par le service culturel de Bernex! Venez avec vote pique-nique dès 20h, projection à 22h! Programmation: Vendredi 9 juillet Moskau einfach ! (Moscou aller simple) Micha Lewinsky, Suisse, 2020, VOST, 99 min, 6 ans (suggéré 10) Samedi 10 juillet Nos jours heureux Olivier Nakache et Éric Toledano, France, 2006, VF, 103 min, 12 ans (suggéré 14) Dimanche 11 juillet Benzinho (Loveling) Gustavo Pizzi, Brésil, 2018, VOST, 95 min, 16 ans Lieu : Signal de Bernex Gratuit, sur inscription via la billetterie en ligne sur www.bernex.ch Chaises longues à disposition (quantité limitée)

La Bibliothèque de la Salévienne, histoire de la Savoie et de Genève

La Salévienne possède un fonds documentaire de près de 11 000 références spécialisés sur l’histoire de la Savoie et de Genève. Regroupés depuis plusieurs années dans un bâtiment trop étroit, d’une petite commune de Haute-Savoie, la bibliothèque ne peut recevoir de public. Elle met à disposition sur rendez-vous, ses ouvrages et périodiques, à tous ses adhérents*, sous forme de prêt durant 30 jours. La municipalité d’Andilly et son maire Vincent Humbert vont prochainement accuellir la bibliotheque de la Salévienne dans une maison à Andilly, au lieu- dit Chez Guillot. Cette ancienne bâtisse, datant probablement du XVIIe siècle, sera réhabilitée en gardant son caractère patrimonial authentique. En complément de l’engagement de la commune, du Département de la Haute-Savoie et ...

Lancement de l’appel aux dons pour la Maison du patrimoine et de l’Histoire d’Andilly

Andilly se situe en Haute-Savoie, entre Genève (20 km) et Annecy (23 km). Cette commune, connue pour ces célèbres Grandes Médiévales, et le Grand Parc d’Andilly, est également un gîte étape sur le chemin de St-Jacques. Un « Parcours patrimoine » permet, par ailleurs, aux promeneurs de découvrir des élements culturels ou architecturaux remarquables dans ses 3 hammeaux : Charly, Jussy et Saint-Syphorien. C’est au sein de ce dernier qu’une ancienne batisse, figurant déjà sur la mappe sarde de 1730, a été achetée par la municipalité pour être rénovée et réhabilitée. Vincent Humbert (Maire d’Andilly), Claude Mégevand (Président de la Salevienne) et Robert Weber (représentant de la Fondation du patrimoine) sont à l’initiative du projet visant à...

De nouveaux ouvrages en langues régionales : francoprovençal et occitan

Cherchant à promouvoir l’histoire et la culture locale et régionale, l’association la Salévienne, diffuser la connaissance parfois à l’aide de publications. Elle co-édite cet été, une série d’ouvrages visant à promouvoir les langues régionales. Ces petits livres de 11x 16,5 cm, contiennent des fables en francoprovençal (4 volumes différents disponibles) et en occitan (3 volumes). La fable est un genre litéraire ancien ayant fait l’objet de nombreuses illustrations de l’Antiquité à nos jours « Jean de La Fontaine, qui a largement puisé dans les écrits de ses devanciers, l’a consacré avec son monumental recueil composé de douze livres et des générations de Français connaissent encore les fables apprises dans leur jeunesse. Depuis le XIXe siècle jusqu’à aujo...

Cet été, je vais goûter à l’improvisation théâtrale au parc mon repos.

https://standimpro.ch/particuliers/   Comment être authentique, tout en étant à l’écoute des autres et de soi-même ? Cet été partons à la rencontre de notre enfant intérieur, pour lui permettre de vivre ces peines et ces joies dans la spontanéité la plus totale. J’ai eu l’occasion de m’initier à l’improvisation pour retrouver confiance en moi. Rencontre avec Andréas Ventouras, comédien, formateur et directeur de stand impro à Genève. Un parcours hors du commun C’est lors d’un festival au palladium à Genève, qu’Andréas Ventouras découvre le monde de l’improvisation. « J’ai eu un vrai coup de cœur et j’y suis retourné chaque soir me dit-il, puis un déclic s’est produit en moi”. Il décide alors de se lancer dans l’écriture de son one man show en 2012, puis quitte le secteur bancaire où i...

Suivre un atelier d’écriture à Genève.

Vous rêvez d’écrire un roman, un récit de vie et ne savez pas par comment vous y prendre, A Genève, un lieu entièrement dédié à l’écriture existe depuis 2015, afin de vous accompagner dans toutes les étapes de la création avec bienveillance. Je suis allé à la rencontre de Leila Louca Licenciée en Lettres et fondatrice des ateliers hiéroglyphes, qui sont né d’une véritable passion. Se soulager de nos maux du quotidien en posant des mots sur le papier, peut foncièrement nous soulager. Et si écrire était devenu un véritable besoin. Aux ateliers hiéroglyphes, chacun peut trouver chaussure à son pied, avec les différents niveaux proposés. Dès l’âge de 16 ans, toutes professions confondus, des amateurs au plus confirmés peuvent se rencontrer dans ce cadre, qui a été créé afin de pouvoir s’’immer...

Carouge-La Praille et la Jonction en plein chamboulement

Quel plaisir de faire découvrir, comme guide de l’AVIVO, les quartiers de la Praille et de la Jonction ! Même passé : jusqu’à la fin du 19ème siècle, des champs (la Praille = la Prairie), des arbres (route des Acacias, chemin des Saules), des marécages, des cultures maraîchères (rues des Maraîchers, des Plantaporrêts), puis l’industrialisation massive (l’Usine hydraulique de la Coulouvrenière inaugurée en 1886, Motosacoche en 1899, le dépôt des tramways en 1900 , etc) recouvre ces deux quartiers de ses usines, jusqu’au début des années 1970 où l’industrie genevoise s’effondre progressivement. Sur les ruines des fabriques on construit des logements, mais certains gros bâtiments restent vides des années durant et sont investis peu à peu par de jeunes artistes : l’Usine de dégrossissage d’or ...

Histoire régionale : Parution des Échos Saléviens n° 28

L’association d’histoire régionale du Genevois, La Salévienne, vient d’éditer le 28ème numéro des « Échos Saléviens ». Il comprend plusieurs études historiques passinantes et accesibles à tout lecteur : > La maison Guillot (Saint-Symphorien – Andilly), par Dominique Bouverat La Salévienne va enfin avoir une maison pour abriter sa bibliothèque de plus de 12 000 références ! Mise à disposition par la municipalité d’Andilly, D. Bouverat nous raconte l’histoire de cette maison du XVIe siècle. Ce bâtiment deviendra une Maison du patrimoine et de l’Histoire, pour lequel un finacement participatif est lancé : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/maison-du-patrimoine-et-de-lhistoire-dandilly > 1888-1963 Savigny, un village, deux écoles, par Jean-Loui...

Fondation Bodmer : le paradis des livres

Pour beaucoup, la Fondation Bodmer est le musée à côté du Lion d’Or de Cologny. Oui mais pas seulement ! La Fondation Martin Bodmer est une des principales bibliothèques privées du monde unique par sa richesse et son organisation. Mais qui donc était  ce Martin Bodmer? Pour répondre à cette question, le Professeur Jacques Berchtold, directeur de la Fondation, était la personne à rencontrer. Ce passionné de livres anciens m’a ouvert les portes de la Fondation. Martin Bodmer (1899-1971) naît dans une famille bourgeoise de Zurich. Il grandit dans un milieu où la littérature tient une place importante. C’est à l’âge de 15 ans, qu’il achète le premier livre de ce qui sera le début d’une quête sans fin. Ce livre n’être autre que « la tempête » de Shakespeare traduite en allemande. Au début...

Mot de passe oublié

Inscription