Accueil | Thématique | Actu | Les quartier des Ranches à Vernier se chauffe à distance

Partager l'article

Actu | Périphérie

Les quartier des Ranches à Vernier se chauffe à distance

Les quartier des Ranches à Vernier se chauffe à distance

Désormais le quartier des Ranches bénéficie d’un système de chauffage à distance. Le but est de remplacer le chauffage à mazout par des chaufferies à énergie renouvelable. A la clef plus de 26’000 litres d’économie et moins de Co2.

Le bâtiment de la mairie, les écoles des Ranches I et II, et une soixantaine d’appartements, soit l’ensemble du quartier des Ranches bénéficie désormais du chauffage à distance. Le principe est plus ou moins simple. A partir d’une énergie renouvelable, une centrale produit de la chaleur. Celle-ci est transportée jusqu’aux bâtiments grâce à des conduites souterraines équipées de sous-stations. «Cela représente des économies d’énergie de 10 à 12%, soit 265.000 litres de mazout par année et donc moins de 600 tonnes de CO2», explique Nathalie Rossier ITEN, responsable de la gestion des énergies dans la Commune de Vernier.

C’est une véritable mutation que vit le quartier des Ranches qui, jadis, était chauffé grâce aux chaudières à mazout. Celles-ci devront être remplacées par des chaudières à pellets parce qu’elles étaient en fin de vie, bien entendu, à l’exception du chauffage à gaz. «Nous avons une chaudière à gaz de 250 kWh. Elle va faire d’une part la redondance et de l’autre intervenir dans des périodes ou il fait très froid», précise dit Madame « Energie » de la commune

Classe moins chauffées

La cérémonie d’inauguration des chaufferies à pellets a eu lieu le 22 janvier dernier à l’Ecole des Ranches. Ironie du sort, dans les bâtiments de cet établissement les températures sont peu élevées. «Les classes ne sont pas assez chauffées, les couloirs glasses. On est obligé de mettre un bon pull et une jacquette. Les enfants ont les mains froides, on doit les bouger, ce n’est pas agréable», peste une enseignante. Et sa collègue va dans le même sens: «Je suis pour l’économie d’énergie, mais quand les mômes arrivent en classe avec des pulls en plus pour tenir le coup, c’est difficile.»

De son coté Yvan Rochat, Conseiller administratif verniolan, a tenu à préciser les choses: «Nous ne faisons pas d’économie d’énergie sur le dos des gens. Huit millions de crédits devront être votés pour effectuer d’ici 2016 des travaux de rénovation dans ces bâtiments qui datent des années 70.»

Boostée par son label Cité d’énergie Gold obtenu en 2009, la Commune de Vernier ne devrait certainement pas s’arrêter en si bon chemin.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Luyindula Ngimbi
La commune de Vernier est une mosaïque de quartiers. Luyindula en sait quelque chose, lui qui a vécu à Châtelaine, au Lignon et aux Tattes. Ce féru de médias suit actuellement un stage d’animateur socioculturel à la maison de quartier des Libellules. «Tous ces quartiers vivent, c’est l’occasion de les faire découvrir aux Genevois. »

1 commentaire

  1. Bravo excellente idee .

    Répondre

Répondre à Esseiva Marc Annuler

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription