Accueil / Thématique / Société

Société

So Swiss, so Good Heidi

Qu’est-ce que Frankenstein, le prix Nobel et les records de Guinness ont-ils en commun ? Simplement, Genève ! Quand il commence il y a 12 ans, les rayons des librairies suisses ne comptent que très peu d’ouvrages à la croix blanche. Aujourd’hui, la maison d’édition Good Heidi Production est l’invité de renom pour présenter les icônes helvétiques d’une façon amusante et colorée. Derrière la recette du Cenovis, la biographie de Maurice Béjart, l’histoire d’Art Basel et plein d’anecdotes sur les marques suisses, se cache un parisien d’origine corse, Xavier Casile. Genevois d’adoption, il décide d’arrêter sa carrière dans les agences de publicité et se lance dans la publication d’un premier livre en 2008, So Sweet Zerland. 47 ouvrages plus tard, dont 6 cette année, il continue de parcourir la ...

Comment allons-nous vivre Noël 2020 et Nouvel An dans ce contexte de pandémie ?

Nous voici en novembre et pour la majorité d’entre nous, il n’y a pas de quoi se réjouir des fêtes qui approchent. Les activités diverses partagées sont remises à plus tard… mais à quand ? Avant d’aborder un article un peu pessimiste, une note plus positive toutefois avec une balade dans les rues de Carouge : certaines sont déjà parées des illuminations de Noël. Une initiative bien sympathique des autorités de la Cité Sarde. En effet, l’installation des lumières a été avancée d’un mois, pour apporter un peu de magie et de chaleur à cette fin d’automne plutôt tristounette. Il est vrai que la plupart des manifestations et réjouissances publiques et de fin d’année sont annulées en raison de l’évolution inquiétante de la pandémie : pas de Marché de Noël à Ca...

Pierre, l’homme qui chante avec les oiseaux

Pierre, l’homme qui chante avec les oiseaux La Cité Vieusseux a toujours hébergé des personnalités connues, des cyclistes, des footballeurs, des magistrats par exemple. Ne voulant oublier personne, je n’en mentionnerai aucun. Des originaux aussi ont marqué l’histoire de ce quartier populaire, très nombreux mais qui resteront eux aussi anonymes. Pourtant, aujourd’hui, je voudrais parler de l’un d’entre eux qui mériterait d’être connu. Un autodidacte, un homme tombé dans la potion magique de la musique un peu comme par miracle pour se trouver une raison d’être. Pierre Aeschlimann, puisque c’est de lui dont il est question, est tombé dans la « guitaremania » à l’âge de douze ans. Il s’agissait d’une ...

Nouvelle piste cyclable route de Veyrier: danger!

Depuis la terrasse du Café du Stade à Carouge, en quelques minutes nous avons assisté à plusieurs quasi-collisions entre des voitures et des cyclistes : ce ne sont malheureusement pas les premières fois, ni certainement les dernières… En effet, pour les véhicules qui arrivent de la Fontenette sur la route de Veyrier en direction du Bureau des Autos et qui doivent obliquer à droite pour emprunter la rue Daniel-Gevril, ils doivent « couper » la nouvelle piste cyclable, puis franchir également un passage piéton. Si ce dernier se trouve plus loin et ne pose pas de problème, c’est la piste cyclable au premier plan qui représente un danger à cause d’une mauvaise visibilité pour les conducteurs. En effet, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, ...

Port du masque anti-Covid : tout et n’importe quoi !

On ne le répétera jamais assez : porter un masque dans l’espace public permet surtout de protéger les autres. Une personne infectée peut être contagieuse sans le savoir jusqu’à deux jours avant l’apparition des symptômes. Ainsi, si tout le monde porte un masque dans un espace étroit, chacun est protégé des autres. Les masques ne garantissent pas une protection à 100 %, mais ils permettent de ralentir la propagation du nouveau coronavirus. Mais ces derniers temps, dans les magasins ou les transports publics (où l’on se « démasque » fréquemment pour manger ou boire…), on observe un grand n’importe quoi : d’aucuns se promènent en ville le masque sous le nez ou sous le menton. D’autres le touchent constamment sans se laver ou se désinfecter les mains. Pour les masques chirurgicaux, le côté col...

Le Marché de Noël 2020 au Jardin Anglais…

…c’est (presque) fait ! Ou du moins c’est ce qu’on a déjà pu lire sur le site https://noel-au-jardin.ch/ « BIENVENUE À NOËL AU JARDIN ». Et il est aussi précisé que « après deux merveilleuses années au Parc des Bastions, le Marché de Noël de Genève a le plaisir de vous annoncer sa nouvelle adresse : le Jardin Anglais ! » Il aurait lieu du 19 novembre au 27 décembre 2020. C’est ce que l’on craignait à la suite de l’édition 2019 au parc des Bastions : la Ville de Genève évoquait la collusion de dates et de lieux avec la traditionnelle Course de l’Escalade et réfléchissait pour trouver d’autres solutions. Pourtant la dernière manifestation sportive de l’an passé avait été avancée d’une semaine et les deux év...

L’autoportrait du confinement

Enfermement, solitude, redécouverte, plaisir d’être chez soi, chacun à vécu le confinement différemment. La photographe Audrey Leclerc a décidé d’immortaliser cette période à travers une série d’autoportraits. Alors que ses mandats s’annulent les uns après les autres, la photographe Audrey Leclerc prend la décision de se confiner. S’isolant seule dans son appartement carougeois le 12 mars 2020, progressivement elle commence à se mettre en scène dans ses 43 mètres carrés. Se dénudant partiellement devant son objectif, elle utilise des gants, des masques et autres accessoires qu’elle trouve pour exprimer ses sentiments face à la pandémie. Ces autoportraits se transforment alors en une collection de 44 clichés, appelée Quarantaine. Rencontre avec Audrey Leclerc. Signé Genève : Comment avez-vo...

Ex &CO, la production vidéo de la Fondation Clair Bois

Clair-Bois, Ex & CO, production vidéo. Il y a de la vie à Clair Bois. Du boulot, de la joie, de l’enthousiasme, des marques de courage, des efforts remarquables afin de conquérir de haute lutte la satisfaction de toujours faire de son mieux. Ma présentation de la Fondation, parue dans la TDG du 8 avril se terminait par ces mots : »Il se peut qu’un prochain article décrive le travail d’autres personnes en situation de handicap. Des gens remarquables qui développent leur personnalité dans des registres très différents. » Eh bien nous y voilà ! Je désire vous présenter aujourd’hui la structure « Ex & CO » de la Fondation Clair-Bois. Lire ex-æquo, tous égaux. La formation Aux Minoteries, mais opérant également à Pincha...

Le piéton genevois est délaissé et en danger

Une habitante des Eaux-Vives qui – comme beaucoup d’autres citoyens-ennes d’ailleurs – en a marre de mettre quotidiennement sa vie en péril simplement parce qu’elle utilise normalement les trottoirs et les passages pour piétons, a adressé une démarche aux différentes personnalités politiques. La jeune retraitée a même réalisé les deux flyers ci-dessus « Respect S.V.P » et « Respectons aussi les piétons ». Ils sont libres de droit et peuvent donc être photocopiés et affichés par tous ceux qui en auraient l’utilité. En effet, le trafic des bicyclettes et autres véhicules de ce genre va probablement s’accroître avec la création de nouveaux aménagements cyclables, réalisés en urgence ces derniers jours par le...

Message de soutien aux anciens bénévoles de l’Atelier d’Animation de Beau-Séjour

En cette période particulièrement difficile qui nous oblige à nous couper de nos relations sociales, amis et famille, et où le confinement à la maison est de rigueur, faire preuve de solidarité et communiquer sont deux choses essentielles pour nous tous. On s‘entraide au quotidien et on veille à la santé de son entourage : on « se rapproche » tout en gardant ses distances. C’est pourquoi nous avons une pensée toute particulière pour les anciens-ennes bénévoles qui œuvraient généreusement à l’époque à l’Atelier d’Animation de l’Hôpital Beau-Séjour. Pour rappel, l’Atelier d’Animation, ancien centre de loisirs et de détente qui embellissait le quotidien des patients de l’Hôpital Beau-Séjour à Genève (annexe des HUG), a été fermé définitivement en ...

L’Esprit du Bois… et du Fil

La Ville de Carouge abrite plusieurs enseignes réputées, notamment des restaurants qui comptent au nombre des meilleurs établissements de Genève. Les habitants gourmands sont d’ailleurs particulièrement gâtés, car la Cité Sarde recense également différentes boucheries-charcuteries renommées, d’excellentes boulangeries-pâtisseries et aussi de remarquables chocolateries. On trouve également divers petits commerces, boutiques, arcades où art et artisanat se côtoient au quotidien. Entre autres artisans parmi les plus hétéroclites, il y a une adresse qu’il vous faut absolument découvrir : celle du 22 rue de la Filature, dans la Maison des Artisans. C’est à cet endroit que l’on trouve l’atelier-boutique « l’Esprit du Bois et du Fil »...

CEVA – La gare de Champel-Hôpital prend-elle l’eau ?

Quelques jours déjà après l’inauguration du CEVA/Léman Express, nous avons constaté par un jour de pluie que de l’eau s’infiltrait vers des escaliers menant à la voie 1 et coulait même sur des marches, dans la gare de Champel-Hôpital. Est-ce que l’étanchéité de l’enveloppe du bâtiment est compromise ? D’ailleurs le jour de ce reportage-photo, des ouvriers s’affairaient activement sur un échafaudage pour colmater les fissures les plus apparentes, en y appliquant à grands coups de pinceau un enduit spécifique. Dans le vaste tunnel piétonnier qui franchit la colline, avec les tapis roulants qui mènent de la halte de Champel au début de l’avenue de Beau-Séjour et le site des HUG, on remarque des rigoles aménagées au pied des murs : elles ont certainement pour but d’évacuer les éventuels écoule...

Mot de passe oublié

Inscription