Chargement Événements

« Tous les Événements

  • Cet événement est passé

Voyage musical au son de l’accordéon

20 octobre | 5:05

Voyage musical au son de l’accordéon

Si vous aimez l’accordéon, ne manquez pas le concert exceptionnel proposé par la Fédération Cantonale Genevoise des Accordéonistes (FCGEA) à l’occasion de son 45ème anniversaire, réunissant les cinq orchestres des « boîtes à frisson » qui constellent le ciel genevois, animé par le comédien Michel Cavagna, le samedi 16 janvier à la salle Frank Martin.

Le « jouet de salon »

Historiquement, l’ancêtre des instruments à vent est né en Chine vers 3000 avant J-C avec la création du « sheng » (sorte d’orgue à bouche), le premier à utiliser le principe de la vibration de l’anche libre. Ce principe inspirera harmonicas, harmoniums, concertinas et accordéons en tous genres.

En 1829, après plusieurs essais de fabrication en Europe, c’est à Vienne qu’est déposé le premier brevet d’invention pour l’« accordion » par le facteur d’orgues et de pianos Cyrill Demian d’origine arménienne. Simple et facile à manier, car composé d’un unique clavier mélodique et d’un soufflet à trois plis, il devient le jouet préféré de ces dames dans les salons de la bourgeoisie mais se trouvera musicalement limité. Doté rapidement d’un second clavier à gauche destiné à l’accompagnement, facilement imité et peu coûteux, il trouvera son public dans la rue et les milieux ruraux pour faire danser les petites gens.

En 1863, la première fabrique voit le jour en Italie, à Castelfidardo, considéré comme le berceau mondial de l’accordéon. Depuis, cet instrument portable devient si populaire qu’il trouvera sa place dans la musique traditionnelle et les danses folkloriques aux quatre coins de la planète.

Diatonique ou chromatique ?

L’accordéon regroupe une famille d’instruments de facture très différente qui utilisent des anches libres activées par l’air fourni grâce au soufflet et qui sont, en fait, ses cordes vocales !! Elles consistent en une languette fine et souple, fixée à une de ses extrémités, qui vibre et génère un son sous la pression de l’air. L’anche de l’accordéon est dite libre car elle se meut de part et d’autre de son axe (l’anche simple, en revanche, ne vibre que d’un seul côté).

L’accordéon chromatique, créé vers1900, possède un clavier mélodique organisé, comme son nom l’indique, de manière chromatique, c’est à dire que les notes se suivent par demi-ton ainsi que d’un clavier main gauche pour l’accompagnement, et produit la même note que l’on tire ou pousse le soufflet. Seul ce type d’accordéon, mais avec un clavier à basses chromatiques également, est admis dans les conservatoires car il permet de jouer des œuvres classiques.

Le diatonique, souvent plus petit, produit une note différente selon le mouvement du soufflet et reste plutôt cantonné au répertoire folklorique. Mais chez tous, plus on pousse ou on tire sur le soufflet, plus l’intensité du son diminue ou augmente, ce qui permet de jouer des pianissimos ou des fortissimos… provoquant des frissons, appréciés au fil des ans autant dans les bals « musette » que dans le jazz ou le tango argentin, séduisant au passage poètes et chanteurs et s’insérant même plus tard dans le répertoire pop-rock et contemporain.

Palette musicale à la salle Frank Martin

Actuellement, cinq sociétés genevoises d’accordéon font partie de la FCGEA : l’Avenir accordéoniste de Châtelaine, l’Union Accordéoniste Mixte de Genève, les Accordéonistes de Plan-les-Ouates, les Amis de Genève et l’Union Accordéoniste Carougeoise. Créé en 1971, le Comité cantonal a pour but d’entretenir des liens d’amitié entre elles en encourageant les musiciens à venir s’écouter, de développer et promouvoir l’accordéon ainsi que de les représenter au sein de l’Association Romande des Musiciens Accordéonistes (ARMA) qui chapeaute les Fédérations de chaque canton.

« Les multiples facettes qu’offre l’accordéon, c’est exactement ce que les cinq sociétés veulent présenter au public ! Chaque orchestre apporte sa touche personnelle et sa sensibilité avec un programme original et décoiffant : musiques russe, irlandaise et contemporaine, tango, pop-rock avec Queen et Stevie Wonder, et, en apothéose, deux morceaux d’ensemble joués par plus d’une trentaine de musiciens ! » se réjouit Fabienne Grandjean, active présidente de la FCGEA et accordéoniste passionnée depuis de nombreuses années.

Et tout ce florilège décliné en gamme chromatique, comme de bien entendu…

Concert exceptionnel des orchestres d’accordéon genevois

Le 16 janvier à 20h, entrée libre, chapeau à la sortie

Salle Frank Martin

Rue de la Vallée 3, 1204 Genève

 

Détails

Date :
20 octobre 2019
Heure :
5:05
Étiquettes Événément :
, ,

Mot de passe oublié

Inscription