Actu

La calebasse carougeoise

Rue Saint-Joseph (qui sera bientôt entièrement piétonne, lalalaire), une adorable boutique ne manque pas d’attirer l’œil. C’est la Calebasse, au 14 ,dans une petite maison, typique du Vieux-Carouge. Devant l’arcade, des écharpes indiennes, des bonnets et des gants péruviens aux couleurs éclatantes. La porte poussée, le petit magasin tient ses promesses et présente une multitude de produits tout aussi colorés et variés, tous issus du commerce équitable avec de petits producteurs, soit de pays dits « en développement » ou « du Tiers-Monde », soit de petites exploitations de proximité, suisses y compris. Autre caractéristique remarquable : cette boutique est tenue uniquement par des bénévoles. Ainsi quasiment tout l’argent des ventes revient aux agriculteurs-trices ou artisans-e-s. Trois retr...

La Revue du Gniolu 2020 : « Persona Non Greta » au P’tit Music’Hohl de Thierry Meury

« La nouvelle année débute en beauté au P’tit Music’Hohl avec la fameuse Revue du Gniolu 2020! S’il y a bien un endroit où le débat a encore lieu, où les gens de toutes catégories sociales se croisent, où les tenants d’opinions très différentes fraternisent ou s’invectivent, où les personnes seules trouvent à qui parler, c’est le café, le bistrot, le troquet. Un réseau social qui sert de fil rouge (ou fil de rouge en l’occurrence) à cette Revue du Gniolu 2020. Une actualité résumée ou amorcée au bistrot mais qui transportera aussi le spectateur tantôt dans une banque, une maternité, dans les rues de Genève ou encore au sein d’un repas de famille où une jeune fille très inspirée par son idole Greta Thunberg, en fait voir des vertes et des pas mûres, mais surtout vertes, à s...

Les sympathiques apéros dînatoires de Neri la coiffeuse

À Malagnou, une coiffeuse organise une fois par année, un apéritif géant pour toute sa clientèle. Neri coiffure, c’est un salon pas tout à fait comme les autres. Un lieu qui se situe entre le salon de coiffure et celui de thé. Car chez Neri, deux activités se partagent la qualification de principale: la discussion et la coupe des cheveux. L’une et l’autre ont la même importance. D’ailleurs, la première chose que fait Neri, lorsqu’on pousse la porte de son salon, à la route de Malagnou, c’est de vous servir un thé ou un café, accompagné d’un jus de fruit. C’est une tradition. Tout comme les apéros gargantuesques qu’elle organise pour sa clientèle une fois par année. Neri, alias Nerimane Morina Avdulahu, tient son surnom d’une cliente d’un salon où elle travaillait à Carouge dans les années ...

Un des meilleurs interprètes d’Astor Piazzolla au monde, En concert à Genève.

« Piazzolla en Jazz » avec Mario Parmisano Le vendredi 7 février à 20h30 (salle Gandhi de la Maison Internationale des Associations, rue des Savoises 15). Mario PARMISANO, pianiste argentin, donnera une interprétation unique de l’œuvre du grand compositeur Astor PIAZZOLLA, qui combine la passion du Tango, l’énergie du Rock Fusion et le mythique Latin Jazz. Reconnu sur la scène internationale du jazz pour sa coopération avec le légendaire guitariste américain Al Di Meola, avec lequel il a enregistré 7 CD et 3 DVD, collaborant en tant que pianiste, arrangeur, compositeur et producteur associé, Mario est également connu pour son interprétation de l’œuvre du grand maître Astor Piazzolla. Son dernier CD « Forever Astor » Pré-vente 25...

PROFETI DELLA QUINTA …les lamentations de David

Concert de l’AMJ 3 mai 2020 à 17h Théâtre Les Salons – Genève « L’ensemble Profeti della Quinta et Elam Rotem ont su créer quelque chose de nouveau et d’ancien à la fois : très cohérent, très intense, et surtout très convaincant ! » transcr. Robert Strobl, Toccata alte Musik aktuell Doron Schleifer – contreténor, Roman Melish – contreténor, Lior Leibovici – ténor, Jacob Lawrence – ténor, Elam Rotem – basse, clavecin & direction musicale , Ori Harmelin – chitarrone Lathinka Vithanage – violon Eva Saladin – violon Giovanna Baviera – viole de gambe L’ensemble vocal masculin de renommée mondiale – Profeti della Quinta – a remporté de nombreux prix. Sa spécificité ? Une spécialisation unique...

Les plaques roses des rues de la Jonction

Depuis plusieurs mois, en marchant dans les rues de la Ville, je levais plutôt la tête, vers les plaques roses portant des noms de femmes données aux rues, mais tout récemment j’ai cherché du regard un peu plus bas les panneaux féminisés de signalisation piétonne ayant provoqué tant de réactions ! Et oui, je les ai repérés, tout près de chez moi, au boulevard Saint-Georges . A la hauteur de la rue du Village-Suisse et à l’entrée de la place du Cirque, c’est en effet des queues de cheval et une canne qui m’indiquent le passage piéton, plutôt qu’un homme aux grands pieds. Pas de quoi s’indigner ! Cela se pratique déjà à Vienne et à Paris, en tout cas, dans les capitales branchées, quoi ! Genève qui a vu au moins 50 000 femmes défiler le 14 juin se devait de saluer davantage les femmes dans l...

Interview de Fabien Tosoni, fondateur et gérant d’Escape Game Geneva

Quel est votre rôle dans l’entreprise Escape Game Geneva ? Je suis le fondateur avec Samuel Richard de notre Escape Game. Comme nous sommes une petite structure j’assume la gestion, l’administration, la création et l’entretien de nos salles. J’aime apprendre comment fonctionne les choses et les faire pars moi-même. Quelle est votre définition d’un escape game ? Une aventure interactive de groupe, un jeu d’observation de réflexion et de coopération. Comment organise-t-on un escape game ? D’où vous viennent les inspirations pour les imaginer ? Nous avons appris au fur et à mesure de notre aventure. Nous commençons généralement par décider un thème et des idées de mécanismes/énigmes. Nous confrontons ensuite les idées à la réalité en pensant à la manière de les construire. En général, la plup...

Mimosa du Bonheur

Acheter du Mimosa du Bonheur, c’est vous faire plaisir ou faire plaisir à vos proches, mais c’est également participer à un mouvement historique qui reconnaît que les loisirs constituent un véritable outil d’intégration, de socialisation et d’épanouissement, dont les enfants devraient tous pouvoir bénéficier. L’action Mimosa du Bonheur couvre la Suisse romande et une partie proche de la Suisse alémanique. Elle regroupe sous forme de partenariat les associations Croix-Rouge, des institutions caritatives et des sociétés pédagogiques cantonales. À Genève, la Croix-Rouge genevoise, le CPV et Caritas jeunesse organisent conjointement l’action. L’Association suisse du Mimosa du bonheur (ASMB), dont le siège est à Yverdon-les-Bains, est l’organisation faîtière au niveau national. L’ensemble des p...

Petite visite de courtoisie au salon Venusia

Vous avez certainement déjà remarqué ces pubs figurant sur le dos de certains bus genevois « Chez nous la mère Noël est hotte », « Chez nous venez faire le plein des sens ». Elles vantent les services de jolies jeunes femmes peu vêtue et pas farouche qui exerce le plus vieux métier du monde en toute légalité dans le salon érotique de Madame Lisa. Avec ses 650 m2 et son jacuzzi, le salon Venusia, ouvert 7 jours sur 7 et 24h sur 24 accueille depuis de nombreuses années un publique éclectique. Interview avec Lisa, dirigeante de cette maison close. Quel est votre parcours, quand avez-vous choisi de vous investir dans cette activité ?J’ai commencé une activité d’escort dans la première moitié des années 1990 à Paris et suis arrivée dans la région en 1996. J’ai continué cette a...

Une Genevoise dans le monde de l’heroic fantasy

Annik Baumgartner publie le deuxième tome de la « La quête d’Alyssa » chez Persée L’aventure de l’écriture continue pour Annik Baumgartner. L’auteure genevoise, dont Signé Genève s’était fait l’écho l’année passée poursuit son chemin dans le monde de l’Heroic Fantasy. Le 4 janvier est sorti en Suisse romande le deuxième tome de sa trilogie “La quête d’Alyssa” aux éditions Persée. “Il s’agit d’un roman où l’on suit Alyssa Sélimas, une jeune métamorphe, soit une personne apte à modifier son apparence. Le premier tome était un roman initiatique, où l’héroïne découvrait ses pouvoirs. Le deuxième est plus psychologique, on y découvre comment pensent les personnages qui vont mûrir au travers de l’histoire. Le dernier tome, dont la sortie est prévue en novembre d...

Une cathédrale de l’escalade va voir le jour à Meyrin

Les adeptes de la varappe ont de quoi se réjouir, un centre de varappe XXL sera ouvert à l’automne 2020. Place aux travaux Hormis les parois du Salève, la salle d’escalade de la Queue d’Arve, ou la petite infrastructure du bout-du-monde, Genève est bien démuni en terme de lieux de pratique de la varappe. Un nouvel espace de grimpe va néanmoins ouvrir au mois de décembre à la Queue d’Arve. Et au mois de septembre dernier, Genève Montagne et la Ville de Lancy faisaient un premier pas en vue d’améliorer l’offre en inaugurant deux blocs au parc Chuit. Une structure appelée à grandir dans un avenir proche. Mais c’est à Meyrin-Satigny que le projet le plus ambitieux, pour l’heure, va voir le jour en octobre 2020. Les travaux de la plus grande structure d’escalade de Suisse romande y ont commencé...

Perly-Certoux : après les problèmes, les solutions ?

Hasard du calendrier, une conférence sur la médiation, également organisée par la Mairie de Perly-Certoux, a eu lieu dimanche 7 décembre, deux semaines et demie après la séance d’information sur les violences. C’est dire que la Mairie se préoccupe du bien-être de ses habitants. Entre temps, Céline Amaudruz, présente le 20 novembre, a utilisé ces événements pour interpeller le Conseil fédéral sur les mesures de sécurité à prendre à la frontière, fustigeant, au passage, les accords de Schengen. « Perceptions culturelles et médiations » par Fernando Carvajal Sanchez, membre du CIM (Collectif Interculturel de Médiation) et chargé de cours à l’Université de Genève. Cette fois, nous ne sommes qu’une quarantaine, dont les représentants officiels et les médiateurs. Dommage que la paix attire moins...

Mot de passe oublié

Inscription