Actu

« Syrie : Où sont les disparus et détenus ? »

75’000. C’est le nombre de personnes victimes de disparition forcée par le gouvernement syrien sous le régime d’Assad depuis 2011, selon le réseau syrien des droits de l’homme (SNHR). Mercredi 13 septembre, des manifestants pacifiques se rendaient sur la place des Nations pour demander à la commnauté internationale d’agir afin d’obtenir la libération des ces miliers de personnes et de condamner les responsables présumés qui jouissent d’une impunité totale. Conduits par Emily Baud, coordinatrice des groupes de Genève d’Amnesty, les manifestants ont mis en scène et filmé l’enlèvement et la disparition de civils. Cette performance a été suivie par une table ronde publique au Café Gavroche, avec les témoignages de Fadwa Mahmoud et Amina Khaoulani, toutes deux membres de l’association « F...

Plongeon artistique à la Nuit des Bains

Elu « l’un des quartiers les plus novateurs d’Europe » par Suisse Tourisme, le quartier des Bains se dresse fièrement à côté de ses homologues de New York, Paris ou encore Berlin. À la fois incubateur artistique et aguicheur culturel, ce Soho genevois a célébré le 14 septembre sa dernière Nuit 2017. Dès 18h00 les ruelles se sont remplies de bohémiens passionnés d’art qui flânaient librement entre les 8 galeries, les 3 institutions culturelles et les 4 espaces culturels. Autrefois principalement appréciée par des professionnels, la Nuit des Bains attire aujourd’hui une foule hétérogène. Entre les artistes-créateurs, les passants curieux, les amoureux de l’art (ou des apéros) et ceux, venus exposer leur dernière trouvaille vestimentaire, la mixité était impressionnante. La traditionnelle eff...

La folie cupcakes chez Cuppin’s

Derrière une vitrine discrète se cachent des nuances de couleur pastel, des petits monts saupoudrés de sucre et quelques tables pour s’installer le temps d’un goûter. Oui, ici on reprend goût à la douceur du quatre-heure, d’une pause café entre amis. L’ambiance atypique de Cuppin’s réside dans ses divers espaces, de l’exposition de bijoux et accessoires de créateurs à des confections pour les bambins, en passant par des snacks locaux. Le concept store occupe également un sous-sol vers lequel on accède par des escaliers. Ici, une boutique en guise d’espace d’exposition supplémentaire ; des objets par-ci, par là, des paillettes, des sacs et des mugs au phrasé humoristique. On s’y sent bien, on découvre tout ce que l’artisanal a de beau et l’on déguste des cupcakes colorés. Adepte du homemade...

Théâtre de Carouge: Hamlet nous montre l’avenir

A 23h, le soir du 24 août, des membres de tous les partis représentés à Carouge (sauf un) se sont retrouvés dans le hall de la Mairie, avec de gros sceaux de colle, des pinceaux, des échelles et de grands tas d’affiches qu’il fallait compter et se répartir. A 00 h précises (surtout pas avant, ce serait illégal !) les petits groupes d’action se sont précipités dans la nuit aux quatre coins de la ville, vers les panneaux d’affichage mis à disposition pour les votations. J’étais présente et j’ai collé en équipe un magnifique choix d’affiches prônant le OUI. Dont celle dont je suis la « responsable », celle du dessinateur Exem qui énonce exactement la vérité : « Avoir un théâtre ou ne plus en avoir, voilà la question ». Si l’opposition au projet de reconstruction passait, le théâtre s’écrouler...

COURAGE…

COURAGE… tel est le titre donné cette année dans le cadre de La Nuit du Conte en Suisse. Cette dernière se tiendra : le vendredi 10 novembre 2017 à la salle communale de Confignon, Sous le Clos, Confignon. L’ horaire sera 15h30 – enfants de 2 à 4 ans 16h15 – enfants de 5 à 8 ans 17h15 – 18h15 – 20h – Tout public dès 6 ans. Entrée libre – petite restauration et boissons pendant la pause de 19h. Nous vous attendons nombreux pour ce moment de partage.

Le Festival Culturel des Réfugiés dévoile un autre visage de la Genève Internationale

Du 17 au 22 juin, s’est déroulée à Genève la première édition du Festival Culturel des Réfugiés. Une initiative citoyenne qui rassemble les habitants du canton dans toute leur diversité. Retour sur ces 5 journées avec une partie des organisateurs. Tout commence avec la rencontre de Sylvie Meynier et Daniel Stein en avril dernier. Décidée à créer une organisation, la jeune femme rencontre des réfugiés et des membres d’associations pour vérifier que ses projets soient applicables et pertinents. C’est là qu’elle rencontre Daniel Stein, président de Cuisine Lab, une association qui permet aux réfugiés d’être mis en valeur à travers leurs compétences culinaires. « Je me suis rendue compte qu’on partageait la même vision : réunir des gens autour de quelque chose qui leur fasse plaisir et que tou...

En cette fin d’été, osez « les perversions de Julie-Ange »!

La couverture du livre est diablement accrocheuse et avertit sagement que « ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains (et yeux) ». L’histoire se passe à Genève, c’est d’autant plus plaisant pour les amateurs du « local ». C’est politiquement incorrect – on en a bien besoin par les temps qui courent – parsemé de contrepèteries donc croustillant, abreuvé de grands crus et de bonnes bouffes, truffé de morts mystérieuses, facile à lire et plein d’humour. Bref, c’est le moment pour vous de prolonger vos vacances et de plonger dans les tribulations et autres perversions de Julie-Ange : une jeune femme riche, belle et rebelle comme il se doit, à qui il arrive un certain nombre d’aventures torrides et irrévérencieuses dans le milieu du spe...

Des jeunes Vaudois du Piémont sur la route de l’exil de leurs ancêtres

Le 3 août, à midi, par 30 degrés et un soleil torride, je cours vers le Rondeau de Carouge, pour accueillir un groupe de jeunes marcheurs. Le comité d’accueil est accablé de chaleur, mais les cinq jeunes, Anna, Chiara, Daniele, Giacomo et Stefano arrivent frais et souriants, après 350 kilomètres à pied, partis il y a 15 jours de Saluzzo, dans le Piémont. Ces jeunes de 20 ans, « Vaudois » des Vallées du Piémont, ont tenu à refaire le parcours de leurs ancêtres déportés et accueillis à Genève en 1687, il y a 330 ans. A l’époque, sous le règne de Louis XIV, les persécutions religieuses s’abattaient sur les Réformés, notamment sur les Vaudois, ces chrétiens évangéliques, protestants depuis les prêches du Lyonnais Valdo, un précurseur de la Réforme du 12e siècle. Si en 2017 cette marche a signi...

Clara Bergonzi met le cap sur les eaux internationales

Après avoir glané plusieurs titres dans sa catégorie (13-15 ans) sur le plan national, Clara Bergonzi part à la conquête du monde. L’Onésienne lance sa carrière internationale au début du mois d’août prochain en participant sous la bannière à croix blanche à une compétition au Portugal. Timide, mais très en verve dans l’eau, Clara Bergonzi travaille dur pour ne pas être au creux de la vague. En 2013, elle a été 1ère en Figures aux championnats suisses espoirs. Un an plus tard, 1ère en Duo. Cette saison, la jeune athlète est élue meilleure nageuse romande de sa catégorie (J2, 13-15 ans). En plus, elle obtient le double titre de championne suisse en Solo et Duo. Grâce à ces résultats, elle va représenter la Suisse à une compétition internationale au début du mois d’ao...

L’eau de Carouge

Chic il pleut ! (ce 21 juillet à 20 h ) Je n’aurai pas à arroser les petites fleurs plantées cet hiver devant mon entrée, ni les Carottes rouges de Montfalcon, ni la dernière plantation devant La Fumisterie… C’est que ces cultures citoyennes, destinées à embellir notre ville et créer du lien, donnent bien du travail ! Les lourds arrosoirs sont à manipuler chaque soir durant la canicule ! Ouf, ce soir, repos ! Les plantations de fleurs et légumes, organisées par la commune ou par les citoyennes prolifèrent à Carouge. Une des dernières s’est déroulée devant le restaurant de La Fumisterie, au rond-point des Noirettes. Patron du restaurant, membres de l’association du quartier de la Praille, requérants d’asile du Foyer Alexandre-Gavard se sont unis pour aménager deux tours d’arbres. Le travail...

Sophie Solo : pas de bouche !

Sophie Solo, c’est notre chanteuse de Carouge, qui interprète avec malice et virtuosité la quintessence des chansons françaises, elle est. aussi notre poétesse-compositrice-interprète très douée, mais trop peu connue, malgré « ses tournées mondiales genevoises »… Trop timide ? trop modeste ? … elle nous en donne l’explication, maintenant. Cette fois, elle se lance dans la publication d’un disque. Plus qu’un CD avec 7 titres : un carnet avec des textes, des photos de ses modelages, des dessins de souffrance et des dessins de renaissance, des partitions finement calligraphiées. Un objet unique, inclassable, comme Sophie Solo. Solo, mais accompagnée de bons ami-e-s : le guitariste Stéphane Augsburger et le contre-bassiste Christian Fischer, la graphiste Nicole Conus, la chercheuse universitai...

Interview de Muamer Mustaj de l’Association Bul Biz Art

Né à Sarajevo le 14 octobre 1988, Il est venu, accompagné de sa mère et son frère, à Genève en 1992 à cause de la guerre civile qui a éclaté en Bosnie. Après avoir passé une partie de sa jeunesse aux Libellules et au Grand-Saconnex, la famille a emménagé en ville de Genève en 2000 suite à l’obtention du permis de séjour. Il a effectué une maturité commerciale à André-Chavanne, puis, fait un bachelor en Business et Administration à la HEG Genève. En parallèle, Muamer a travaillé pour la société IBM durant 4 ans, qu’il a quitté en septembre 2016. Suite à cela, il a effectué un séjour linguistique de 2 mois à Toronto, puis, repris une formation en gestion de projets. En résumé, c’est une personne nature très positive, déterminée, ouverte et curieuse ! Comment est née l’association Bul Biz Art...

Mot de passe oublié

Inscription