Actu

So Swiss, so Good Heidi

Qu’est-ce que Frankenstein, le prix Nobel et les records de Guinness ont-ils en commun ? Simplement, Genève ! Quand il commence il y a 12 ans, les rayons des librairies suisses ne comptent que très peu d’ouvrages à la croix blanche. Aujourd’hui, la maison d’édition Good Heidi Production est l’invité de renom pour présenter les icônes helvétiques d’une façon amusante et colorée. Derrière la recette du Cenovis, la biographie de Maurice Béjart, l’histoire d’Art Basel et plein d’anecdotes sur les marques suisses, se cache un parisien d’origine corse, Xavier Casile. Genevois d’adoption, il décide d’arrêter sa carrière dans les agences de publicité et se lance dans la publication d’un premier livre en 2008, So Sweet Zerland. 47 ouvrages plus tard, dont 6 cette année, il continue de parcourir la ...

Une fin tout en couleur pour les immeubles Familia à Lancy

Si vous prenez régulièrement la route de Saint-Julien, vous les avez probablement remarquées l’été dernier. De grandes fresques étaient apparues sur les façades des barres d’immeubles Familia à la hauteur du Bachet de Pesay. Ces oeuvres étaient comme une salve d’honneur pour ces bâtiments voués à la démolition. Le projet mis sur pied par Michael Vauthey avait consisté à réunir le temps d’un weekend une soixantaine de graffeurs bénévoles et à leur mettre à disposition les près de 2000 mètres carrés de « pages blanches » que représentaient les façades. Un rêve pour les artistes de l’aérosol … et pour leurs admirateurs. La fête a été belle et durant les mois qui ont suivi, les barres d’immeubles sont devenues un but de promenade, une sorte d’exposition en plein air...

La tour du silence

Lundi soir 2 novembre, peu avant 18 h, le long du quai Ernest-Ansermet. Il fait étonnamment doux, le soleil se couche lentement, les premiers réverbères s’allument. J’ai envie d’aller savourer le temps d’avant mon rendez-vous sur une terrasse… Rue de l’Ecole-de Médecine, boulevard Carl- Vogt, c’est « le carrefour de la soif », les bars à terrasses se pressent les uns autour des autres. Mais certains sont déjà fermés et les bancs en plein air affichent complet. C’est l’heure du dernier verre avant le tocsin, la fermeture des établissements de restauration pour de longues semaines. La foule des jeunes buveurs n’a plus sa gaieté habituelle et derrière les portes fermées, on voit s’agiter des serveurs entassant les chaises sur les tables. Mélancolie avant la plongée dans la solitude. Ne trouva...

Balade sur le chantier du Val d’Arve

Sur la route de Veyrier, entre le pont du Val-d’Arve et celui, vitré et ferroviaire, du Léman Express, de nombreux chantiers coexistent. Bien sûr, il y a celui de la route de Veyrier, interminable mais dont le résultat prend peu à peu forme. Encore un autre chantier borde l’Arve, sur la rive gauche en aval du pont du Val-d’Arve. Un panneau indique qu’il s’agit pour ce dernier du renouvellement d’un collecteur d’eau pluviale, de la construction d’une rampe d’accès, de l’agrandissement de la forêt en bordure de la rivière, de l’ajout d’un point d’eau potable et de la plantation de 16 nouveaux arbres, soit des peupliers, des saules et des aulnes. Il y a également un chantier au niveau du carrefour entre la route de Veyrier et le pont du Val-d’Arve. L’adaptation des îlots centraux a nécessité ...

Le Skateboard électrique ne fait pas toujours l’unanimité

Les modes de transport électriques ont la vie dure. Entre le Segway et la trottinette, la planche à roulettes, le vélo électrique ou le hoverboard, les règles d’homologation et d’utilisation varient du tout au tout. Le trottoir est de toute façon interdit, mais parfois, les pistes cyclables ou la voie publique sont autorisés. C’est le cas pour les trottinettes, vélos ou Segway. Tous les autres moyens de transport de type électrique sont bannis d’un usage public, du moins à Genève. Seul l’usage en terrain privé leur est autorisé. Voilà ce que dit la loi. Dans les faits, depuis un certain temps, il n’est pas rare de croiser sur le bitume genevois certains engins électriques ne possédant pas de freins mécaniques, condition sine qua non pour obtenir une homologation. Les forces de l’ordre adop...

Le canari de la chorale

Lors de l’article du 10 juin, j’avais laissé notre chef de chœur Alvise Pinton attristé par la situation due au Covid-19. Il avait été malade, s’en était bien sorti, mais avait dû interrompre les répétitions et annuler le concert prévu début juin. Il espérait retrouver ses choristes après l’été. Effectivement, le 2 septembre, il nous a envoyé un courriel d’informations, terminé par « Désolé beaucoup je suis ! Bisatous. » Afin de respecter les mesures dues au Covid-19, il a constitué 3 groupes : l’ensemble des ténors et basses et 2 groupes d’une quinzaine de sopranos et altos. Je fais partie du n°2. Certain-e-s choristes ont renoncé à participer à cause du virus. Selon le planning, chaque jeudi, deux groupes sont convoqués, l’un de 19h30 à 20h30, l’autre de 20h45 à 21h45 (avant, nous répéti...

« Mission Roosevelt » à la Jonction

Durant la Fête du théâtre, le quartier de la Jonction a été plusieurs fois envahi par une horde de fauteuils roulants, sous la haute direction d’une femme autoritaire, Madame Roosevelt, tout de rouge vêtue et au regard caché par des lunettes noires cerclées de rouge, secondée par son acolyte, Monsieur Roosevelt. Cette action est à la fois un jeu théâtral et une sensibilisation au handicap moteur, nommée « Mission Roosevelt » en hommage au démocrate Franklin Roosevelt, élu quatre fois président des Etats-Unis malgré une grave paralysie, modèle de courage et d’optimisme. Elle a été lancée par la troupe américano-franco-italienne « Tony Clifton Circus » en 2012 et jouée par Diane Bonnot et Iacopo Fulgi et leurs assistants techniques en Italie, en France, au Liban, en Egypte et même en Corée. ...

Exposition Herbiers

Nouvelle exposition à la Galerie « Aux Portes de la Champagnes », du 13 au 29 novembre. Les artistes Isabelle Amoudruz, Emma Laederach, Étienne Laederach, Chloé Vieli-Laederach, et Sylvie Wuarin se sont associés pour vous présenter une exposition multimodale sur le thème des herbiers. Cette nouvelle exposition de la Galerie « Aux Portes de la Champagne » fait la part belle au rapprochement entre artistes et nature. C’est dans les jardins secrets, sauvages ou cultivés, que les cinq artistes exposés ont puisé l’inspiration pour leurs créations. Si le respect et l’humilité éprouvés par les artistes pour cette nature exaltante sont comparables, les supports utilisés diffèrent totalement. TECHNIQUES PRESENTEES • Isabelle Amoudruz: céramiques raku • Emma Laedera...

Le P’tit Music’Hohl présente sa nouvelle Revue: Corona Circus de Thierry Meury

« Avec ce titre, la Revue du P’tit Music’Hohl ne laisse pas de doute quant au thème central de son nouveau spectacle. Mais était-il possible de faire autrement dans une revue d’actualité ? Assurément, non. Car que l’on parle de politique avec les élections municipales du printemps dernier, du Conseil d’État, d’économie, de social, d’écologie, de pistes cyclables, de féminisation des noms de rue, de Salon de l’Auto et on en passe, absolument tout a un rapport avec le coronavirus, de près ou de loin (de loin est plus raisonnable). Voilà pourquoi après des mois d’une interminable crise sanitaire, la Revue du P’tit Music’Hohl invite les Genevois à venir rire (même masqués) de cette malédiction contemporaine. La meilleure façon de lui faire un bras d’honneur! » Alors venez...

Regards croisés sur la fête du théâtre

Le grand raout du théâtre genevois aura lieu du vendredi 9 au dimanche 11 octobre malgré la crise sanitaire Trois jours de folie attendent les Genevois en octobre. Du vendredi 9 au dimanche 11 aura lieu la Fête du théâtre. Un événement reconduit pour la huitième année, déjà. Signe d’un succès toujours grandissant auprès d’un public Genevois, très au fait de la chose théâtrale grand amateur de scène et de sorties culturelles. Répondant aux diverses fêtes de la musique ou du cinéma, l’événement a vu le jour en 2012, initié par deux figures dans le domaine: Margarita Gingins et Imanol Atorrasagasti. “Étonnamment, il n’y avait pas de fête du théâtre à Genève, dit la première, codirectrice. En 2012, on s’est dit que c’était le moment. À l’origine, nous avons misé sur l’importance de la découver...

« Le Vieux Carouge », vu par Ariel et Alex

Ariel Haemmerlé guide depuis presque 20 ans des visites de Carouge, savoureuses et intéressantes. Les touristes venu-e-s du monde entier ou les ami-e-s du patrimoine le choisissent en priorité (via Genève-Tourisme ou Illico Carouge), pour son humour, son érudition et pour ses quantités polyglottes (français, anglais, allemand et schwytzerdütsch) . Un jour de 2018, c’est le président du Lion’s Club qui demande une visite à Ariel. Ce président n’est autre que le photographe Alex Petrachkov, qui tombe sous le charme de Carouge. Il décide de concevoir et de réaliser un livre de photographies commentées par Ariel et publié par les éditions Alma Lux. Les deux compères présentent leur ouvrage à la maire Stéphanie Lammar, conseillère administrative chargée de la culture. Elle s’enthousiasme et déc...

La paroisse de Saint Pie X vient au secours de la chorale de mon quartier

Privés de concerts et de répétitions depuis le mois de mars, les chanteurs de nos chorales se languissent de retrouver leur activité. En fonction de sa nature, un chanteur longtemps confiné devient soliste ou muet… Avec l’arrivée du Covid 19, le printemps a changé notre vie, avec du bon et du moins bon. Pour le meilleur, il nous a permis d’entendre comme rarement, ou comme jadis, la voix des oiseaux, il a fait taire pour un temps les vrombissements des moteurs et cloué les avions au sol, ce qui fut apprécié des uns et maudit des autres. Pour le pire, il a rempli les hôpitaux, vidé quelques EMS, fermé nombre d’entreprises et cloué le bec des choristes ! Plus de répétitions, plus de concerts, plus de fête de la musique. Chanter sous un masque est moins stimulant que danser ...

Mot de passe oublié

Inscription