Actu

Soirée d’ouverture du Prix IDDEA 2018

La soirée de lancement officielle du Prix IDDEA 2018 se tiendra le 30 avril prochain à la FER Genève. Suite à une première sélection de 30 projets, le jury devra en retiendra au final la moitié. Nous viendrons à bout du suspens en dévoilant les 15 candidats qui participeront officiellement au Prix IDDEA 2018. Vous aurez l’occasion de découvrir leur projet puis de partager le verre de l’amitié pour fêter les heureux sélectionnés. Programme : 18h15 – Accueil 18h30 – Mots d’introduction et table ronde 19h15 – Présentation des 15 projets sélectionnés 19h45 – Apéritif La participation est gratuite mais l’inscription est obligatoire. Tout le monde est le bienvenu et nous nous réjouissons de vous retrouver nombreux !

« Au coin de la table » avec Laurent Deshusses

Papa de deux grands fils de 25 et 22 ans (si ! si ! vous avez bien lu !) Laurent Deshusses traverse les années sans qu’aucun fil blanc ne lui parsème les cheveux… ou presque. Rencontre et anecdotes avec cet éternel jeune homme lors de l’excellent spectacle « Processus Kafka » actuellement au théâtre Alchimic. Laurent arrive au rendez-vous à vélo « c’est plus simple pour moi, même si je viens de tomber! » s’exclame-t-il – chute heureusement sans gravité. Ce Genevois d’origine, amoureux de sa ville, ne l’a finalement jamais quittée, même quand une potentielle carrière parisienne lui a fait les yeux doux. Des regrets ? « Non, vraiment pas ! On me pose souvent cette question mais avec le recul j’ai compris qu’on doit être là où le vent nous porte. Dans les années 90, je faisais sans cess...

Nouvel élan pour les Cavaliers Fous de Carouge

Après 18 ans d’existence, le Club d’échecs des Cavaliers Fous se trouve un nouveau souffle. Entre sa participation active à divers tournois et des cours dispensés aux plus petits, les cavaliers souhaitent désormais proposer leurs activités à un public « intergénérationnel » et mener à bien des projets qui permettent à chacun de s’initier à ce jeu millénaire, encore trop souvent perçu comme difficile. Rencontre avec Michel Moret, membre passionné et nouveau président de cette association carougeoise qui entend bien s’enraciner dans la cité sarde et se donner plus de visibilité. Nouveau souffle, nouveaux projets Fondé en 2000, membre de la Fédération genevoise d’échecs, le Club des Cavaliers Fous fête cette année sa majorité, comme nous l’explique Michel Moret, fraîchement élu Président de c...

COcafé, COrestaurant, CObar et COworking

Le coworking est un concept de bureau partagé, un espace de travail commun où labeur et motivation se mélangent et les échanges entre professionnels fleurissent. Avec un abonnement ou en payant ponctuellement, les membres bénéficient à la fois d’un cadre propice au travail et d’une opportunité unique d’agrandir leur réseau. Les dix cofondateurs des Voisins sont partis de cette idée de coworking pour repousser encore plus les limites de l’échange sur place de travail, en créant un véritable espace de vie. « La notion de work/life balance est aujourd’hui dépassée, nous avons besoin d’un lieu pour travailler efficacement et en même temps pouvoir se détendre, bref un espace où il fait bon travailler et vivre » explique Kaspar Danzeisen, associé et gestionnaire. Ce dernier a débuté sa carrière ...

Onex honore ses bâtisseurs

Après The Wise, Onex inaugure une statue en hommage à tous ceux qui ont développé sa commune. D’un style artistique particulier l’édifice est l’œuvre d’un artiste onésien, ingénieur en mécaniques. D’un côté le mot « bâtir », de l’autre « créer », les deux façades interactives de cette sculpture anamorphosique caractérisent une reconnaissance sans précédent envers les bâtisseurs de la commune d’Onex, comme l’a déclaré son auteur, Michel Schnider. « La construction des barres d’immeubles, de 9 à 15 étages à partir de 1960, a fait d’Onex une ville. C’est à tous les protagonistes de cette métamorphose que s’adresse cet hommage : aux centaines d’ouvriers ayant œuvré sur ce site » L’artiste a bénéficié de l’intervention du métalliste Jean Claude Erb, du soutien du Contrat de Quartier, du Comité ...

Ma nuit en bulle

Avec ma petite-fille de 10 ans, nous avons pris nos sacs de voyage et nous sommes parties en vacances au Rondeau de Carouge, pour vivre notre nuit en bulle dans le nouvel hôtel Ibis. Nous avons choisi une chambre décorée par Zep, car elle est fan de Titeuf, bien sûr ! Dès le hall d’accueil, nous sommes plongées dans l’univers de la bande dessinée, avec la grande fresque d’Exem mettent en valeur tous ses personnages emblématiques. Nous montons donc au 5ème étage, entièrement décoré par des œuvres de Zep. Dans le corridor, nous rions déjà à choisir notre Titeuf préféré, parmi les 100 têtes proposées : Titeuf colorié par Zizi sa petite sœur ou Titeuf coiffé par sa mémé qui lui aplatit la mèche ? Dans notre chambre, sur la paroi bleu ciel, le grand Zep marche dans les nuages, qui se collent à ...

La Haute école de santé de Genève et Cité Générations s’engagent pour la prévention des chutes chez les aînés

Depuis 2015, les étudiant-e-s de la filière Physiothérapie de la HEdS Genève travaillent conjointement avec Cité Générations afin d’améliorer les connaissances des aîné-e-s sur les chutes et leurs conséquences. A travers six cours en groupe de dix personnes, les futur-e-s physiothérapeutes sensibilisent les personnes de 65 ans et plus aux facteurs de risques de chutes et leur permettent ainsi de développer une attitude plus positive face à celles-ci. Ces ateliers d’éducation pour la santé sont élaborés en fonction de thèmes spécifiques autour de la chute : la force, l’équilibre et la coordination. Durant six semaines, un apport théorique hebdomadaire précède des exercices pratiques que les participant-e-s sont invité-e-s à effectuer ensuite à domicile. Un accent est également porté sur la ...

La Esquina, le carrefour des rencontres savoureuses

Les Eaux-Vives, ce quartier aux mille et une échoppes, aux bars atypiques et aux saveurs des plus exquises compte à partir d’aujourd’hui un dernier né à l’intitulé acidulé qui fleure bon l’hémisphère sud, La Esquina. Ce concept store naissant a pourtant déjà tout d’un grand puisqu’il mêle en son sein un espace restauration -sur place comme à l’emporter-, détente où déguster un café ou un smoothie aux notes exotiques ainsi qu’une épicerie de produits spécialisés. Un lieu atypique à la décoration tropicale-chic qui se veut être au croisement des saveurs et des rencontres. L’amérique du Nord au Sud en passant par le Pacifique Des murs ornés de motifs reprenant des feuilles de banane, du turquoise, des tableaux, des plantes et des matériaux design d’inspiration outre-atlantique, bienvenue à La...

Changement de voie: des TPG à la photo

Voici l’étonnante chronique d’un homme, mais surtout d’une reconversion à marche forcée suite à des ennuis de santé. Cette histoire est celle de Mathias Deshusses, enfant de Carouge, habitant de La Plaine et citoyen genevois depuis toujours. Un homme plein d’énergie, qui sait garder le sourire malgré les mésaventures de la vie qui ne lui a pas toujours souri. À 34 ans, ce père de deux enfants est encore et toujours passionné par les transports. Il y a quelques années de cela, cet intérêt l’avait d’ailleurs porté vers les Transports publics genevois (TPG). Il y a travaillé en tant que conducteur de tram et trolley depuis 2009 et adore ce métier. «J’ai passé le permis trolleybus en 2009 et celui de tram en 2013. J’ai souvent travaillé la nuit. Pour moi, conduire ces engins est un métier merv...

Interview de Stefania Pereira, jeune enseignante en primaire!

Stefania Pereira a 27 ans et débute actuellement sa 4ème année d’enseignement. Elle a fait ses étude à l’Université de Genève, à la FAPSE durant trois ainsi qu’un an à l’IUFE afin d’aquérir un certificat complémentaire en enseignement primaire. Aujourd’hui elle partage avec nous divers aspects de son métier. Concrètement, qu’aimes-tu dans ton métier ? Est-ce que tu as toujours voulu faire ça ? Après avoir obtenue ma maturité gymnasiale, je souhaitais partir à l’étranger, mais mes plans étant tombés à l’eau, j’ai décidé de me rendre à la journée portes ouvertes de la FAPSE. L’éducation m’a attirée, premièrement, parce qu’on travaille avec l’humain. Puis, ce n’est pas un métier « figé », on est en constant apprentissage afin de se mettre à jour avec les nouveaux savoirs. Il y a-t-il des jour...

Lukas Bärfuss et Mathieu Bertholet | Mort, je te choisis

Rencontre le lundi 16 avril à 19h30 à la MRL – Grand-Rue 40 Plusieurs points communs relient Lukas Bärfuss et Mathieu Bertholet : l’écriture théâtrale, Berlin –où l’un vit et l’autre a fait ses études–, leurs origines helvétiques ou encore le thème de ce soir, la mort. Parlons-en de « La Grande Faucheuse » au 21e siècle en Suisse. Qu’implique-t-il de la choisir, de l’acheter ? Et si elle était devenue un produit de luxe ? Lukas Bärfuss et Mathieu Bertholet ont tous deux ressenti la nécessité d’écrire sur la problématique du suicide, assisté ou pas, portant cet acte sur la scène théâtrale et publique. On se souvient de la pièce de Lukas Bärfuss, Le voyage d’Alice (L’Arche éditeur, mis en scène par Gian Manuel Rau au Théâtre du Grütli, à Genève, en 2015). Il y est question d’une femme ...

Thierry Desbaillet, l’homme du goût.

Russin, 1352. Hameau des Baillets, dans une région qui deviendra quelques siècles plus tard le Canton de Genève. Un lopin de terre change de mains et une famille du cru commence la culture d’une parcelle de vigne. Russin, 2014. Thierry Desbaillet, vingt-deux générations plus tard, se lance un défi de taille : mettre en relation les producteurs locaux et les épicuriens genevois en créant une plate-forme de distribution de boissons alors inexistante. A 33 ans, Thierry Desbaillet est un père de famille épanoui. Ce fils de vigneron russinois est fortement attaché à sa terre d’origine. « Il est facile de se procurer des produits industriels en quantité. Mais nous avons ici une richesse fantastique, des produits qui ont du goût et des petits producteurs qui en prennent soin ! Il y a là un réel t...

Mot de passe oublié

Inscription