Actu

Quand Jonction rime avec désillusion!

Genève est une ville d’eau et compte bien des phénomènes aquatiques fascinants en dehors du jet d’eau. L’un d’eux se forme lorsque l’Arve se jette dans le Rhône. Les eaux troubles chargées de limon se mélangent aux eaux transparantes sortant du Léman. Le meilleur endroit pour observer le résultat est la passerelle jouxtant le viaduc ferroviaire de la Jonction. Cette dernière est toutefois actuellement fermée en raison de travaux du CEVA. Quant à se rendre à la pointe de la Jonction, cela n’est plus possible. La barrière a été arrachée (vandalisme?) et le ponton provisoirement fermé. Espérons une remise en état rapide qui permettent à nouveau aux petits et aux grands d’apprécier l’endroit en toute sécurité.

Ramoneur, un métier et une vie tout en hauteur

Coup d’œil sur un métier qui demande résistance physique, habilité, aptitude pour le calcul et… de ne pas avoir le vertige Pleins feux sur une profession qui existe depuis plus de quatre cents ans avec des hommes qui protègent les foyers contre le feu: les ramoneurs. D’où vient le terme «ramoneur»? Tout simplement du mot «ramoner», issu de l’ancien français «ramon», qui voulait dire «balai». A l’époque, débarrasser régulièrement les conduits de la suie qui s’y déposait était indispensable pour écarter le danger des feux de cheminée et des incendies. Un peu d’histoire En Angleterre, entre 1700 et 1800, en l’absence d’outils appropriés et parce que les conduits de l’époque étaient petits, de jeunes enfants (de 5 à 10 ans) étaient employés pour grimper et décrasser les cheminées dans de...

Pas d’édition 2017 pour le concours international pour jeunes danseurs de Plan-les-Ouates

Après une première édition à Plan-les Ouates, le concours international pour jeunes danseurs – dans les disciplines classique, contemporain et jazz – a dû annuler l’édition 2017. Directrice d’une école de danse locale, Catherine Borstcher a repris en 2016 le flambeau de l’organisation de cette compétition qui a connu 25 éditions entre Genève et Nyon. N’ayant pas trouvé la totalité du financement nécessaire, Madame Borstcher espère avoir plus de chance en 2018. Le concours pour jeunes danseurs n’est pourtant pas un nouveau venu. Créé en 1984 par Jean Martinelli au Théâtre du Léman, le concours a d’abord été genevois puis romand avant de devenir international, avec des concurrents de toutes nationalités. Installée à Nyon depuis 1994, la compétition avait lieu en alternance avec le Conc...

Une expo à voir: « Au-delà des clichés: Portraits de femmes portugaises »

Après Nyon en mars 2016, puis Berne l’été passé et Fribourg en novembre, l’exposition photographique « Au-delà des clichés: Portraits de femmes portugaises » s’installe finalement à Genève. « Au-delà des clichés: Portraits de femmes portugaises » est une exposition photographique et un projet d’intégration crée à Nyon, en 2015, par Mariana Mendes et Catarina Antunes avec la collaboration des photographes Nadir Mokdad et Carla da Silva. 165 portraits en noir et blanc de femmes portugaises de différentes générations montrent la diversité des trajectoires professionnelles, d’expériences de vies et d’intégration de ces femmes migrantes, en démystifiant certains clichés et préjugés stigmatisant les femmes portugaises vivant en Suisse. L’ exposition est à découvrir jusqu’au 26 mars, à la galerie...

Le printemps se pointe à Carouge

Depuis le 1er mars, on sent le printemps pointer : des pousses minuscules, à peine visibles à l’œil nu, ont crevé la couche de terre dure et tassée et même les pensées écrasées relèvent leur corolle devant le 1 boulevard des Promenades (cf la plantation citoyenne de début décembre www.signegeneve.ch/highlight-news/demain-a-carouge.html ). Devant la poste, les jonquilles soignées par les jardiniers de la commune s’épanouissent ! Je me voyais déjà aux festivités du Printemps carougeois… mais il faut attendre encore deux mois : la 53e édition, intitulée «Cultissime», sur le thème du cinéma, se célébrera, de manière ludique et créative, du 5 au 14 mai. Ce sera alors une l’explosion des fleurs, des couleurs, de la chaleur, des terrasses ! En attendant, nous avons un beau choix d’activités print...

Hommage vibrant au photographe genevois Jean Mohr

L’œil vif, l’œil clair, l’œil bleu, le ton posé et plein d’humour, l’homme de plusieurs décennies se prend maintenant à chanter, au plus grand désespoir de son épouse Simone, mais qui fait le bonheur de ses petits-enfants qui savent dès lors, dans quelle humeur il se trouve : « La voix est le reflet de l’être, au même titre que la photo… mais quand la voix déraille, elle déraille et s’oublie, heureusement parfois, alors que la photo, elle, elle dure… » résume le beau photographe genevois stoïque et magnifique, à l’honneur ce soir à « l’espace cyril kobler » lors du vernissage de « ses images », en présence d’une foule nombreuse ainsi que du conseiller administratif de la ville de Genève en charge du Département de la culture, Monsieur Sami Kanaan. Chapeau bas Monsieur Mohr et merci … Expos...

« Les orteils du Destin »

Venez tous tordre « Les orteils du Destin » le 26 mars 2017 à 18h. Contes pour tout public dès 6 ans Salle des mariages – Mairie de Confignon – 2, ch. de Mourlaz Entrée libre – Chapeau à la sortie – Association Accroch’contes

Laboratoire Musical 2017

L’association du Laboratoire Musical est en route pour sa 4ème édition… Du 4 au 8 juillet 2017 à Chêne-Bougeries. Inscriptions pour le stage d’orchestre et le stage de choeur ouvertes sur www.laboratoiremusical.ch Inscrivez-vous !

Table-ronde sur la diversité des féminismes

« Féminismes d’ici et d’ailleurs : regards sur la diversité des luttes pour l’égalité. » Table-ronde organisée dans le cadre de la Semaine de l’égalité (www.semaine-egalite.ch) avec l’Association Bloom and Boom et la Marche mondiale des femmes. Le mouvement des femmes est composé d’une multitude de courants, qui s’inscrivent dans des histoires et des contextes sociaux divers. Hétérogènes, les luttes féministes le sont, ici comme ailleurs. Féministes arabes, africaines, indiennes ou européennes, féministes universalistes, radicales, postcoloniales, queers ou écoféministes… Quels sont les enjeux qui les divisent et ceux qui les rassemblent ? Les objectifs de cette table ronde sont de proposer un espace de discussion et d’échange sur la dive...

Un travail de matu pas comme les autres

Les travaux de matu se suivent et ne se ressemblent pas au fil des années. Si la plupart d’entre eux prennent une forme que l’on pourrait qualifier de conventionnelle, certains sortent carrément des sentiers battus: court-métrage, disque de rap, pièce de théâtre ou même body painting relèvent d’une diversité dont on ne peut que se réjouir. Thomas Busweel, 18 ans, vient d’obtenir un 6 pour son travail final. Un ouvrage pas comme les autres puisque ce collégien à de Staël en 4e année option artistique a réalisé une bande dessinée (19 planches) intitulée Neptune. Une histoire d’amour sur fond de squat et d’anarchie. « Neptune , c’est une réflexion sur l’anarchisme et comment le vivre dans notre société. On entre dans cette thématique à travers une histoire d’amour», dit-il. Suivi par une ense...

La B.O du film « Demain Genève » sera 100% locale

La campagne de financement participatif pour le film « Demain Genève » atteint le troisième objectif de CHF 75’000.- en seulement dix-huit jours. Grâce à la participation de 476 contributeurs sur la plateforme suisse Wemakeit, l’association Demain Genève peut, dorénavant, produire un documentaire de 75 minutes et une bande sonore originale avec des artistes locaux. Même si les trois objectifs de financement ont été atteints avec succès, l’association espère continuer à obtenir des dons de la part des habitants de la région. Les personnes qui désirent soutenir le projet peuvent le faire jusqu’au 18 mars. Plusieurs contreparties, allant de CHF 30.- à CHF 5000.-, sont proposées sur la page Wemakeit du film. « Positivement surpris par le succès de la campagne de crowdfunding, nous ne nous atte...

La théologienne qui bravait Calvin

Genève sur sa colline dominait de sa superbe le petit hameau savoyard de Carouge, au point que le duc de Savoie et Roi de Sardaigne Victor-Amé décida de construire à la place de Carouge une grande ville qui devait rivaliser en beauté et en grandeur avec la capitale de la Réforme… Las, la Révolution mit fin à ses ambitions et Genève demeure, depuis la Réforme, une capitale arrogante. A l’époque de la Réforme, justement, une femme eu l’arrogance de braver Jean Calvin : Marie Dentière. Née à Tournai, dans les Flandes, en 1495, elle étudie la théologie dans un couvent, avant d’adopter la Réforme, de se marier avec un ancien curé et de venir en Suisse romande. Très vite après la mort de son époux, Marie se remarie avec un pasteur connu, Antoine Froment, de 12 ans son cadet. Le couple défraie la...

Mot de passe oublié

Inscription