Accueil / Thématique / Culture

Culture

Promenades contées à Confignon

Il était une fois, il n’était pas… Et pourtant le samedi 25 août 2018, les contes nous emmèneront à travers le village de Confignon pour une visite guidée inédite, fantastique, rigolote, surprenante et poétique où il vous sera difficile de « désentortiller » le réel de l’imaginaire. Nous nous retrouverons ensuite dans le bas du parc de la Mairie, pour partager un pique-nique à la lueur d’un feu dans une ambiance musicale festive. En cas de pluie, réservez tout de même votre soirée: le programme sera modifié et nous serons au sec. Rendez-vous donc le 25 août à 18h devant la Mairie de Confignon. On vous attend…

Christophe Sturzenegger, entrepreneur et musicien

Compositeur, corniste et pianiste, Christophe Sturzenegger est un artiste aux multiples facettes. Membre fondateur du Geneva Brass Quintet, initiateur du Geneva Brass Festival, cocréateur de l’Ensemble Variante, professeur à la Haute École de Musique de Genève, ce genevois jongle constamment entre ses nombreux projets. Doté d’une discipline rigoureuse et d’un esprit d’entrepreneur, ce mordu de montagne trouve justement son équilibre dans cet immense puzzle musical. Signé Genève est allé à la rencontre de ce musicien pour parler de ses projets estivaux et du lancement de la saison 2018-2019. Signé Genève : Vous êtes d’origine genevoise, mais avez-vous toujours vécu dans la Cité de Calvin ? Christophe Sturzenegger : Malgré un nom de famille saint-gallois, je suis né à Genève dans une famille...

Festival avec vue

Situé au cœur de la campagne genevoise, la Ferme de Saint-Maurice offre un cadre aussi idyllique qu’intimiste. Avec un panorama plongeant sur le Lac Léman et une splendide vue sur les champs, ce lieu a un charme tout particulier qui a séduit la fondatrice du Festival de Bellerive, Lesley de Senger. Organisé pour la 23ème fois, le Festival vous ouvre ses portes du 9 au 16 juillet. Evènement estival incontournable indéniablement associé à la Ferme de Saint-Maurice, le Festival de Bellerive n’a pourtant pas débuté à cet emplacement phare. « J’ai découvert pour la première fois le concept des concerts en pleine campagne durant un festival de piano au sud de la France et me suis dit que je pouvais avoir le même principe chez moi » revient sur les débuts Lesley de Senger. Elle a donc invité le c...

Exposition Hélène Bourgault

Madame, Monsieur, La Galerie l’Art’monie a le grand plaisir de vous annoncer sa nouvelle exposition, du 5 au 30 juin 2018, avec les œuvres de l’artistes Hélène Bourgault. En parallèle celle de l’artiste Valérie Glasson est prolongée jusqu’au 16 juin 2018 au vu de l’intérêt et du succès rencontré lors de son exposition actuelle, des nouveaux tableaux seront présentés. Si votre emploi du temps le permet nous nous ferons un plaisir de vous recevoir lors du vernissage, le jeudi 7 juin dès 17h, afin d’y partager autant un moment de convivialité que les œuvres de ces artistes. Hélène Bourgault est née à Paris ou elle resta durant 30 ans avant de s’établir à Lausanne, depuis sa retraite elle réside en Valais. La source principale d’inspiration de cette artiste autodidacte est la nature, pri...

Le Geneva Made de Caran d’Ache

Maison genevoise fondée en 1915, Caran d’Ache a toujours gardé un fort attachement à sa ville natale. A l’époque de la délocalisation, cette entreprise familiale a pris la décision de s’ancrer encore plus en Suisse, y laissant l’ensemble de ses ateliers. Ainsi, travaillant dans le respect de ses traditions tout en se tournant vers l’innovation, Caran d’Ache perpétue le Geneva made. L’histoire du graphite genevois débute en 1915 avec la fondation de la Fabrique Genevoise de Crayons. Reprise par Arnold Schweitzer en 1924, la Maison reçoit la même année son appellation actuelle, Caran d’Ache. Cette retranscription à la française du mot russe « karandash » (crayon) annonce directement la spécialisation de la manufacture: les instruments d’écriture et de dessin. Depuis, des pièces emblématiques...

Sur la route de Nashville… en passant par le festival Country de Bellevue

Bellevue et ses bisons… tel pourrait être le titre d’un western ! Quel genevois ne connait pas le fameux élevage de la famille Girardet. Si naguère, ces chers bisons paissaient près de l’aéroport depuis ils sont revenus dans les terres au grand bonheur des habitants de Bellevue. Quand on parle western et bison, forcément on voit les cowboys et la musique country classique. Guitares et banjo seront à la fête. Côté programmation, Mercedes Favaro, a invité aussi éclectiques que festifs. Bernard Taschini, maire de Bellevue, insiste « ce festival reste avant tout une fête familiale et nous voulions des animations pour tout le monde ». Parlez-nous de vos séjours respectifs à Nashville ? Bernard Taschini : J’ai découvert la musique country en visitant le park de Yellowstone en 1979. En rent...

Sandra Smouha, artiste peintre

Ses œuvres pourraient aussi bien s’accrocher dans le salon de tout un chacun que dans une salle de réunion d’une grande entreprise. La jeune artiste peintre Sandra Smouha se définit comme une artiste peintre intuitive. Cette peinture onirique nous invite à réfléchir parfois à méditer mais surtout à ressentir des émotions profondes. Interview. Que signifie la peinture intuitive ? J’ai toujours peint et dessiner mais durant mon enfance et mon adolescence c’était très académique. Vers l’âge de 17 ou 18 ans, je me suis laissée portée par le mouvement et l’intuition. Eternelle rêveuse, je reconnais qu’au début cela ressemblait davantage à des gribouillages qu’à des œuvres. Au fil des ans les traits se sont affinés, j’ai également mûri. Comme tout le monde je devenais jeune adulte et les gens et...

Lumière en mouvement – expo photo : Lucie Poirier

Devant toi, je danse Lumières vacillantes Instant éternel. Ainsi débute cette poésie de lumière… La jeune photographe genevoise Lucie Poirier nous propose un pas de danse vers la lumière. Un pas solo, un pas de deux. Lucie Poirier nous offre ici une rencontre entre deux formes d’expression artistique qui s’opposent et se répondent entre immédiateté et continuité. Art vivant et éphémère, la danse ne laisse aucune trace mais grave notre esprit comme un souvenir vibrant et une émotion pure. Sensible à l’intemporalité et l’esthétique du noir et blanc, Lucie travaille l’ombre et la lumière pour sculpter les corps des danseurs. La photographie sublime le mouvement. Elle fige le temps d’un instant pour l’éternité. Profondément inspirée par la dimension poétique de l’...

La Fondation Hainard fête ses 20 ans

Le premier week-end de juin, la Fondation Hainard fête ses 20 ans et offre à cette occasion un beau programme d’activités variées pour découvrir ou redécouvrir le travail et la pensée de Robert Hainard – artiste, philosophe et écologiste avant l’heure-, mais également des autres artistes de la famille. Vincent Munier, photographe animalier de renommée internationale dont l’oeuvre s’inspire de Robert Hainard, sera l’invité d’honneur de cette manifestation. de ce jubilé. (c’est réservé aux 50 ans, un jubilé)3 Créée il y a 20 ans, la Fondation Hainard a pour vocation de conserver et faire connaître les œuvres des artistes de la famille Hainard. Elle a pour siège l’Atelier Robert Hainard au cœur de Bernex, où les œuvres sont visibles dans le cadre professionnel et familial authentique de...

Exposition d’Agnès de Crousaz à Bernex – La Voix masquée

La Galerie Aux Portes de la Champagne a le plaisir d’accueillir l’artiste Agnès De Crousaz, pour une exposition de 70 masques inspirés de l’univers lyrique et théâtral. Une conférence en musique et deux ateliers créatifs pour les familles accompagneront cette exposition. Agnès de Crousaz, née et vivant à Bernex (Genève), a fait des études de chant lyrique et a obtenu son diplôme et prix de virtuosité aux Conservatoires de Genève et Lausanne au début des années ‘80. Durant ses années de pratique sur différentes scènes lyriques d’Europe, elle s’est passionnée pour la dramaturgie et le travail d’acteur, et a pu approfondir ce sujet en côtoyant les professeurs et les élèves de la section d’art dramatique du conservatoire de Lausanne où elle a enseigné le chant pendant dix-huit ans. Issue d’une...

Lorsque l’art participe à l’enseignement du français langue étrangère

Une école de langues nouvellement ouverte aux Eaux-Vives se sert de l’art pour enseigner le français à ses étudiants. SwitzerLangues a en effet demandé à l’artiste genevois, Alain Sudan, d’accrocher ses tableaux dans ses locaux pour créer l’immersion artistique et stimuler les échanges, la conversation entre les élèves. « Cela fonctionne vraiment bien » dit Nicolas Girard, co-fondateur de l’école. « Les étudiants sont motivés par les œuvres – les couleurs, la technique et posent les questions spontanément au professeur. Ils constituent un excellent sujet de conversation ! » Dès cette semaine, Alain entamera aussi un dialogue interactif sur ses travaux avec les étudiants. Les non-étudiants auront aussi une opportunité de discuter avec lui sur son inspiration, son technique mixte, notamment ...

Entre tradition et création

De nature curieuse, Camille Dols travaille dans différentes directions suivant son instinct et ses envies. Ainsi, la créatrice développe des gammes hétérogènes, allant des bijoux à la papeterie, en passant par des pochettes et des fameux « Escapes Boxes ». A l’approche de son exposition du 17 mai au 7 juin à la Librairie de l’Ile, Signé Genève a rencontré cette genevoise dans son atelier, en plein cœur d’Onex. Signé Genève : Camille, vous avez fait vos études à la HEAD-Genève, qu’est-ce qui vous a poussé à devenir designer et créatrice de bijoux, plus spécifiquement ? Camille Dols : J’ai commencé mon activité artistique par la bijouterie en tombant amoureuse des ateliers tout simplement. J’ai été conquise par l’aspect très minutieux de cette profession, qui correspond parfaitement à ma per...

Mot de passe oublié

Inscription