Accueil / Archives pour Maryelle Budry

Auteur : Maryelle Budry

Sainte Latifa de Carouge

C’est dans les rires et les applaudissements que, mettant un voile sur sa tête devant l’Eglise Sainte-Croix, Latifa Djerbi, actrice et metteuse en scène du spectacle itinérant menant du chantier du Théâtre de Carouge à la salle temporaire « La Cuisine, s’est auto-proclamée « Sainte Latifa de Carouge » ! Elle venait de jouer, ce 13 octobre, son spectacle phare « L’Opération Farine », traitant de l’...

Rêves au temps suspendu

A la route des Acacias, on sent encore vibrer l’existence de plusieurs époques : le nom des rues et quelques maisons entourées de jardins évoquent les prairies champêtres du début du XXe siècle. En face de l’arrêt de tram « Industrielle » de grosses poupées de chiffons sur un balcon de bois attirent gaiement le regard sur ce passé. Le bâtiment Sicli illustre la période industrielle, de grandes zon...

Les nouveaux Théâtres de Carouge sont à la fête

C’est la fête du théâtre ce prochain week-end ! Et à Carouge, nous faisons fort , nous avons trois nouveaux théâtres à fêter ! Le bâtiment du Théâtre de Carouge a, selon la volonté du peuple, été démoli pour être reconstruit plus beau, plus grand et surtout plus sécurisé qu’avant. Durant les travaux, l’équipe du théâtre voyage de 524 mètres et se retrouve dans La Cuisine, 2 rue Baylon. Ce bâtiment...

De l’air ! Des balcons !

A Carouge, au début de l’été, une pétition a cartonné : elle réclamait des balcons pour les nouveaux immeubles de la route de Veyrier, construits par la Fondation HBM Emma Kammacher, en remplacement de l’ancienne « Cité Familia ». 620 personnes, habitant-e-s et voisin-e-s de ces immeubles, ont signé en un mois. Les signatures, récoltées par l’Association de Carouge-Est, Henriette Stebler en tête, ...

Femmes de cœur, rue des cœurs

Sous le voile de cœurs confectionnés par les enfants des écoles carougeoises, à la rue Saint-Joseph, des femmes de cœur tiennent boutique. Zamila Yunus, d’origine afghane, tient son salon de coiffure comme un salon. On s’y sent accueillie et confortablement installée dans un ameublement de goût et orné d’oeuvres d’art. Ses clientes deviennent ses amies, qui l’ont aidée dans son projet de soutien à...

L’amour toujours à Carouge

Carouge a vécu son printemps sous le signe de l’amour… Partout des « I love you », des smarties de bisous, des cœurs transpercés, dans les galeries, dans les rues, dans les théâtres, dans les Halles de la Fonderie, dans les films courts-métrages du concours, dans les baignoires et même dans le salon-lavoir de la Rue Ancienne ! Quelle belle idée, Philippe Reymondin, d’avoir accroché votre histoire ...

Ma nuit en bulle

Avec ma petite-fille de 10 ans, nous avons pris nos sacs de voyage et nous sommes parties en vacances au Rondeau de Carouge, pour vivre notre nuit en bulle dans le nouvel hôtel Ibis. Nous avons choisi une chambre décorée par Zep, car elle est fan de Titeuf, bien sûr ! Dès le hall d’accueil, nous sommes plongées dans l’univers de la bande dessinée, avec la grande fresque d’Exem mettent en valeur to...

A la retraite : l’art en vie !

– De quoi ont besoin les retraité-e-s ? – D’espaces pour créer ! Le nombre de retraité-e-s se lançant dans la création artistique est fascinant ! Ecriture, slams, peinture, tissage, vitrail, modelage, ébénisterie… Mais l’art demande de l’espace. Une chambre à soi au minimum, ou un grand atelier collectif. Avec le groupe Art en Vie, en 2012, nous avions voulu aider un groupe de retraité...

Les fans de la BD occupent Carouge

Quand j’étais enfant, mes parents ne me voyaient pas d’un très bon œil lire des bandes dessinées. Je n’y avais droit que si j’avais fait mes devoirs et bien lu un vrai livre. Les bandes n’en étaient que plus attrayantes ! J’ai encore mes « Tintin » édités en 1947 et 1948 « L’étoile mystérieuse », « Les cigares du pharaon », Le temple du soleil », « Les 7 boules de cristal », « Le secret de la lico...

Carouge, bouillonnante cité de lettres

Grâce aux multiples affiches d’Exem annonçant son exposition au Musée, à nos ateliers Lolos avec Wazem et Aloys et à l’ouverture imminente de l’hôtel Ibis où les clients dormiront dans des bulles, nous avons l’impression que Carouge est la capitale de la BD ! Et pourtant à Carouge on ne manie pas seulement le crayon et le pinceau, mais aussi la plume (enfin, plus prosaïquement, le traitement de te...

Les mérites de Carouge

Lors de l’apéritif communal de début d’année, le ou la maire annonce qui reçoit le prix du Mérite carougeois. Le choix est tenu secret jusqu’à cette date. Et ce 12 janvier, j’étais comme chaque année dans le suspens, mais quand Anne Hiltpold a donné le nom, j’ai immédiatement dit : « Mais c’est évident, cela devait être Jean Liermier ! ». Le directeur du Théâtre qui a rassemblé quasi toutes les fo...

Journées des géantes et nuit des échelles

Toutes les rues fermées à la circulation, toute la place libre pour la poésie, la rencontre piétonne, la liberté et le silence. Ce vendredi 29 septembre avait été une journée de grâce à Carouge : sous un beau soleil, la longue visite des deux Géantes ! Un spectacle inimaginable, vécu en chœur avec tous les Carougeois-e-s ! J’aurais beaucoup voulu alors faire mon petit reportage, mais les journaux ...

Mot de passe oublié

Inscription