Actu

La neige fait son grand retour à Genève – Galerie d’images

Elle s’est faite attendre mais pour mieux revenir. La neige est de retour sur Genève depuis le 15 janvier! Ce samedi, elle en a même remis une couche. Sur les trottoirs, les piétons veillent à ne pas glisser ou trébucher tandis que les automobilistes roulent au pas. Devant la Cathédrale St-Pierre, comme sur la Place Neuve, au Parc des Bastions ou au Jardin Anglais, les passants sortent leurs smartphones et appareils photo pour immortaliser le spectacle offert par les flocons. Si vous aussi vous avez pris des clichés de Genève sous la neige, n’hésitez pas à nous les envoyer, accompagnés de vos noms et prénoms ainsi que d’un bref descriptif à redaction@signegeneve.ch. Nous les ajouterons à notre album photo.  

Une collecte de sang très fructueuse à Bernex

La collecte de sang organisée ces lundi 14 et mardi 15 janvier à Bernex a été généreuse. Sur les deux jours, plus de 180 donneurs ont été accueillis par les Samaritains d’Onex-Bernex-Confignon ainsi qu’une équipe des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Un résultat évidemment bienvenu dans cette période de pénurie sévissant dans le canton. Proximité et horaires étendus Plusieurs fois par mois, un groupe du Centre de Transfusion sanguine des HUG formé de médecins, infirmières et secrétaires se déplace dans les communes pour des collectes de sang. Et afin de renforcer l’équipe, des samaritains locaux volontaires s’occupent également de divers postes: installation du matériel, ravitaillement, test de l’hémoglobine et bandages. En bref, chaque employé ou volon...

100 musiciens pour Hôpiclowns

Ils étaient une centaine de musiciens et trois chefs d’orchestre à la salle communale de Plan-les-Ouates ce samedi 13 janvier.  De tous âges et provenant des trois coins du canton, ils ont donné leur meilleur pour cette répétition générale avant leur grand concert au Victoria Hall, le 26 janvier prochain. Musiques de film et standards du jazz aux rythmes enlevés seront au programme de cette soirée qui promet d’être swing et décoiffante. Imaginé par les chefs d’orchestre des trois musiques municipales de Chêne-Bougeries, Meyrin et Plan-les-Ouates, ce concert sera à la fois l’aboutissement de plusieurs mois de travail et la démonstration d’un bel élan de solidarité puisque la totalité des bénéfices ira à l’association Hôpiclowns.   Retour en images :

A Onex, les places de parking virent au bleu

Trouver une place de parking à Onex n’est pas chose facile. Pour résoudre ce problème, les autorités communales ont opté pour une nouvelle politique du stationnement. A partir du 1er mars de cette année la quasi-totalité des places de parking passeront en zone bleue à macaron. Pourtant, dès le mois de février tous les parkings sur terrain privé communal seront équipés de barrières. C’est ce qu’explique Philippe Courtet, chef de service Police municipale-feu-protection civile. Interview. Qu’est ce qui motive ces changements? Cette nouvelle politique du stationnement a été souhaitée par les autorités onésiennes. Jusqu’à présent, les Onésiens avaient beaucoup de problèmes pour trouver des places de stationnement occupées, soit par des véhicules tampons étrangers à la commune, soit par des véh...

«Le Mur migrateur», quand Poussin a «la tête pleine d’oiseaux»

Début janvier: ciel plombé, crachin, humidité, je marche les épaules basses et soudain mon regard est capté par des couleurs lumineuses. Des oiseaux migrateurs s’envolent gaiement sur un ciel bleu des mers du Sud… Je l’ai pourtant vue et admirée cent fois, cette fresque de Poussin au 12, rue Alexandre-Gavard, à Carouge, mais aujourd’hui j’ai l’impression de découvrir toute la force communiquée par sa beauté. Poussin l’a peinte il y a trois ans, à la demande des architectes de l’immeuble qui venait de s’ériger au 28, rue Jacques-Grosselin. Les balcons flambant neufs donnaient sur un mur gris sans fenêtre. Et derrière ce mur vivait le célèbre artiste Gérald Poussin, qui avait déjà embelli son propre immeuble. Poussin s’est mis au travail en collaboration avec son épouse, l’architecte Geneviè...

Des boîtes fleurissent en ville pour un système d’échange étonnant

Une série de caissettes à journaux recyclées permet aux Genevois de donner une seconde vie à leurs objets. Leur décoration a été confiée à des artistes locaux. Depuis le 20 décembre dernier, une dizaine d’anciennes caissettes à journaux ont été transformées en «boîtes d’échange entre voisins», chacune décorée par un artiste genevois. Vous possédez une paire de gants, un livre ou un quelconque objet que vous n’utilisez plus? Il pourrait certainement servir ou simplement faire plaisir à un voisin. Vous pouvez simplement le laisser dans une des dix boîtes installées dans les quartiers de la ville, et vous offrir en surprise un des nombreux trésors ainsi déposés. Un set de chaînes pour la neige, une radio ou un livre, laissez-vous surprendre. Où trouver les «boîtes d’échange entre voisins»: ru...

Actu | Lac | Sport

Patiner à la campagne

Pour profiter à fond des joies de l’hiver, Collonge-Bellerive et Anières ont installé sur leurs communes deux patinoires extérieures. Que vous soyez débutant, pro du salto arrière ou passionné de hockey sur glace, vous pourrez vous amuser tout l’hiver. L’entrée est gratuite et ouverte à tous et les deux patinoires louent des patins pour la modique somme de 2 CHF par paires. A Anières, vous aurez le plaisir de patiner au milieu des vignes, en admirant le Jura, avant de vous réchauffer à la buvette Côté Vignes. Par beau temps, vous apprécierez aussi la buvette extérieure de la patinoire de Vésenaz. Pour les fans de hockey Si vous êtes un adepte du hochey sur glace, sachez qu’Anières vous réserve sa patinoire tous les dimanches soirs, de 18h à 19h30. Vésenaz vous propo...

Après les Fêtes, les poubelles des Trois-Chêne ont la gueule de bois

Le charme de Noël et Nouvel-An… Entre le sapin de Noël gracieusement décoré, le champagne et le bon vin qui coulent à flots et la montagne de cadeaux qui n’attendent qu’à être déballés, il y a une forme de magie dans les fêtes de fin d’année. Que reste-t-il au lendemain de ces festivités ? Des montagnes de déchets. Les containers débordent et les déchetteries tournent à plein régime. Le papier, le verre et les ordures ménagères sont le trio gagnant de cette période: entre les repas, les bouteilles et les cadeaux, la quantité jetée est impressionnante. Noël – Nouvel-An : quelle différence ? Le 26 décembre est un jour impressionnant en termes de déchets. «En règle générale, c’est le jour où il y en a le plus, tous déchets confondus», admet Serge Baciocchi, responsable de l’entreprise Baciocc...

La série genevoise qui cartonne sur le Web

Cinq jeunes passionnés de théâtre ont réalisé une fiction déjantée en six épisodes. Tandis que les trois premiers volets ont été diffusés sur la Toile, le nombre de vues se compte déjà en milliers Avec tout ces «ç» et «s» qui s’emmêlent, le titre de cette fiction aurait pu servir de phrase piège dans une dictée. Mais ces cinq-là Ça s’est passé comme ça sans faute et diffusent leurs vidéos depuis un mois sur le Web. Pour raconter la genèse de cette mini-série et «son monde absurde, décalé et pouet-pouet», impossible de ne pas évoquer David Gilomen. Absent pour cause de tour du monde en solitaire, c’est lui qui a pensé le scénario. «Il fait partie de ces gens qui fourmillent d’idées, raconte Jeanne, l’une des actrices. Alors qu’il travaillait à la Migros, il s’imaginait des situations en voy...

Le carrousel de la Madeleine déménage à la rue de la Fontaine

La place de la Madeleine perd son carrousel. Après trente-quatre ans aux pieds de la Vieille-Ville, la célèbre institution prisée par plusieurs générations d’enfants, déménage (ndlr: lire notre article du 31 octobre 2012). Déménager, mais pour aller où? Pas bien loin, heureusement. Le carrousel ira faire tourner ses chevaux en bois du XIXe siècle et ses voitures des années 50 quelques mètres plus bas, à la rue de la Fontaine. Un déménagement rendu nécessaire par les travaux d’aménagement de « l’Abri », le nouvel espace culturel de la ville de Genève qui verra le jour sous la terrasse d’Agrippa d’Aubigné, dans un ancien abri de la protection civile. Entre Rolex et Franz Carl Weber « Le choix de la rue de la Fontaine s’est ...

Pudique quiétude

Les nuits de week-end carougeoises ont la réputation d’être fort agitées et souvent on se réveille les samedis et dimanches matins devant des marques déplaisantes d’incivilités…Mais ce samedi soir, les fêtards ont joué les pères la pudeur. Place de la Sardaigne, devant le Parc Cottier, «Quiétude», une adolescente nue, gracieuse statue  de Jean-Joaquim Cornaglia, s’est retrouvée  les seins pudiquement voilés par un soutien-gorge orange du plus bel effet. Et qui est resté tout le dimanche, puis toute la journée du  lundi… la Voirie a respecté ce choix, personne n’y a trouvé à redire. Ce lundi soir, les jeunes hockeyeurs qui font gicler les pucks sous les dernières lumières de l’arbre de Noël ne sont pas troublés par les seins de bronze.

Où est passé Coin-Coin ?

Tous ceux qui vivent, ou qui ont vécu, au Lignon savent de qui je veux parler. Coin-coin, c’était ce vieux Monsieur qui traînait souvent à proximité des bennes vertes (aujourd’hui remplacées), entre l’église et le centre commercial. Armé de sa canne, il titubait avec une démarche chaloupée à la Charlie Chaplin. La vitesse en moins. Casquette Feldschlösschen posée sur la tête et litron de la même marque en main. Ces bouteilles qui rapportaient 50 centimes de consigne quand on les envoyait se faire ingurgiter par la machine de la Coop. D’accord, cela fait quelque temps que j’ai cessé de passer l’essentiel de mes journées au Lignon. Mais lors d’une soirée avec des amis d’enfance, la question est apparue en faisant l’inventaire des originaux du quartier: où est Coin-coin ?   Voilà des années q...

Mot de passe oublié

Inscription