Accueil / Thématique

Thématique

Le pouvoir de la voix.

On dit que les yeux sont le reflet de l’âme, la voix elle, dit tout de nous. De la joie au trac, elle révèle nos états les plus profonds. J’ai eu l’occasion de rencontrer Fosca Aquaro formée en chant, au piano et à la mise en scène. Dans le cadre de la psychologie de la musique et de ses recherches scientifiques, elle a créé une méthode sur la base de laquelle a été développé un software qui met le concept des traitements binauraux à la portée de tout le monde. Les protocoles peuvent être téléchargés sur Android grâce à l’application Swatch Player. Pour ses recherches scientifiques sur les pathologies comme l’hyperactivité, l’autisme, la timidité, la dyslexie ou le manque de concentration, une société qui regroupe des médecins, des scientifiques et des neuroscientifiques a intégré cette mé...

Les nouvelles pousses du Carré Vert

Le Carré Vert (quartier situé sur l’ancien site Artamis) est bien mal nommé, ricanent des défenseurs d’une belle Genève verdoyante et libérale. Trois arbres entourés de béton et une glycine peinant à grimper le long des poutrelles d’acier de la tonnelle sur notre place centrale… Certes, mais les coursives de mon immeuble sont toutes bien fleuries, même si les fleurs des balcons ne « dégoulineront » pas vers l’extérieur, comme nous le rêvons, avant de nombreuses années. Mais les habitant-e-s des trois coopératives ont décidé d’interpeller Mme Perler, en charge du Département de l’aménagement, et après deux discussions avec les architectes-paysagistes du SEVE, la réponse positive est arrivée : Sept à huit arbres supplémentaires, « procurant des ombrages majeurs » seront plantés en mars, « to...

Cours de rythmique pour séniors à La Julienne

La méthode de Jaques Dalcroze entend faire ressentir la musique dans son corps. Rencontre avec Amelia Combarros, qui enseigne à l’institut du même nom à Plan-les-Ouates. Après une série de chutes à l’extérieur, durant l’été 2020, en marchant ou dans mon jardin, ma médecin m’a suggéré de suivre des cours de rythmique pour seniors. D’abord sceptique, je me suis dit qu’il s’agissait peut-être bien d’un manque d’équilibre et que cela m’aiderait. Je me suis donc inscrite à l’Institut Jaques-Dalcroze à la rentrée 2020. Par chance, je n’ai pas besoin de courir à la Terrassière: il y a une antenne à Plan-les-Ouates, dans les locaux de La Julienne. La méthode Jaques-Dalcroze veut faire ressentir la musique dans son corps. La rythmique est davantage qu’une simple activité physique: elle stimule l’éq...

Irrespect total !

A Carouge, et certainement dans d’autres quartiers aussi, les décharges sauvages continuent, aux mêmes endroits (voir mon article du 10 janvier 2021). Et on a même constaté un « double » irrespect au début de la rue du Centurion : le premier, c’est de continuer à souiller les rues avec ces encombrants qui sont déposés « sauvagement » durant la nuit, le deuxième c’est de jeter une petite poubelle verte, toute neuve, comme celle qui a été offerte généreusement à chaque ménage par la Municipalité ! Comment peut-on avoir si peu d’égard ? Si la poubelle verte était en trop, car peut-être distribuée comme il y a quelques semaines devant la porte d’un locataire qui en possédait déjà, il suffisait pourtant de la laisser sur ...

Le général russe qui a fini sa vie au Petit-Saconnex

Le cimetière du Petit-Saconnex a enterré un homme que les férus d’histoire, plus particulièrement ceux qui s’intéressent à l’histoire militaire du XIXème siècle, connaissent bien. Il s’agit du comte Alexandre Ivanovitch Ostermann-Tolstoï. Né en 1771, celui qui fût lieutenant-général dans l’armée impériale russe, à l’époque des guerres napoléoniennes, a passé les vingt dernières années de sa vie au Petit-Saconnex. Amputé du bras à la bataille de Kulm (1813), après avoir été frappé par un boulet de canon, il a vécu jusqu’en 1857. Quelques mois après son enterrement au cimetière du Petit-Saconnex, ses restes ont été transférés en Russie. Une plaque permet toutefois de situer l’emplacement de sa tombe. Elle se situe à quelques dizaines de mètres ...

Case par case, du monument Brunswick à Corsier port

Exactement 20 ans après la création du premier plateau de jeu pour les habitants de la Cité de Calvin, Monopoly revient à Genève. Mais cette fois-ci avec une édition agrandies aux pépites du canton. A vos dès, que le jeu commence ! Survoler le Mur des Réformateurs et le Parking du Mont-Blanc pour s’arrêter un moment au BFM avant de finir en prison. Dépasser la charrette du voisin de gauche et la voiture de celui de droite pour faire quelques arrêts à bord du Léman Express et arriver à la rue Ancienne. S’agréer une petite pause pour visiter la dernière exposition du Musée international de la Croix-Rouge avant de repartir au Grand-Saconnex, et pourquoi pas l’acheter ? Voler littéralement au-dessus du Jet d’eau et finir malheureusement sa course en prison. Fraîchement libéré, acquérir Jussy a...

Quand allons-nous enfin nous en sortir (de cette pandémie…) ?

Je suis plutôt optimiste en général, et aborde en principe des sujets agréables, inspirants ou motivants, dans cette rubrique : petites fleurs, belles plantations arboricoles, lieux plaisants à admirer ou divertissants à Genève… Cependant, durant cette période de l’Avent qui se voudrait en principe un intervalle serein, où je serais d’ailleurs plus enclin à rédiger un message de Noël bienveillant, la presse et les médias que je consulte démontrent que les indicateurs sanitaires se sont fortement dégradés depuis plusieurs semaines. Malheureusement, il faut se rendre à l’évidence : à quelques jours des fêtes de fin d’année, les cas augmentent à nouveau de façon exponentielle. Et qu’est-ce qu’il en sera après ? Avec ces vagues successives, les nouveaux vari...

Conteneurs pour sans-abri au Hameau « Ulysse » à Plan-les-Ouates

Une équipe de « Couleurs locales » a fait un reportage sur un-e bénévole de « Signé Genève » le 15 novembre, qui a été diffusé à la fin de l’émission le 23 novembre. À revoir sur https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-locales/video/couleurs-locales?urn=urn:rts:video:12664532 Le présent article en est le sujet. La fondation Carrefour-Rue & Coulou, reconnue d’utilité publique, œuvre depuis plus de 50 ans auprès des sans-abri et des plus fragiles du canton de Genève. Elle reçoit chaque semaine entre 50 et 60 demandes de logement d’urgence, qu’elle ne peut honorer que partiellement. La crise du logement a encore péjoré la situation. Depuis 5-6 ans, on voit des femmes avec enfants. En automne 2014, l’association a réalisé son premier projet de logements-relais, nommé Eurêka : des conteneurs ne...

Patchwork neigeux

Série de photos prises avec un drone dans la région Arve et Lac…

Rock’n Truck : une année de festival, bilan d’une aventure hors du commun

Il y a tout juste une année, naissait le projet du festival Rock’n Truck. Samedi 11 décembre, ce sera la dernière édition de l’année. Le concept de ces festivals était né des confinements et de l’impossibilité aux musiciens de se produire sur scène. Autant profiter des technologies et du streaming pour diffuser des concerts en ligne. Ainsi, le public pouvait profiter de leurs groupes locaux et les musiciens pouvaient s’exprimer sur une vraie scène. Chaque mois 3 groupes différents. A la fin de leur prestation, les groupes repartent avec une vidéo professionnelle qu’ils peuvent joindre à leur « CV ». Nadia Pellegrini du comité Rock’n Truck répond à quelques questions. Que retirez-vous de cette aventure ? Humainement de magnifiques rencontres mais aussi une charge de travail énorme. De belle...

La famille Pritarrige, le nouveau roman policier de Tamara-Mi Sook Trieger!

Tamara-Mi Sook Trieger est née en Corée du Sud et est adoptée à l’âge de 16 mois par une famille suisse. C’est une véritable touche-à-tout au parcours atypique. Artiste dans l’âme, créer est sa vocation première. Après une scolarité chaotique et une vie professionnelle non satisfaisante selon ses dires, elle s’est décidée à faire d’une de ses passions son métier : l’écriture. – « La famille Pritarrige », votre nouveau roman policier, vient de sortir. Pouvez-vous nous faire un bref résumé de ce dernier ? L’histoire se passe dans mon village à Vésenaz où vit une famille noble qui va être secouée par des drames qui vont s’inviter dans leur vie si bien rangée. Va-t-elle faire face à tout cela ? Saura-t-elle réinventer sa vie ? Saura-t-elle également rester soudée ? L’unité triomphera-t-e...

La Bulle dans le jardin des roses

Le quartier de la Praille, où le PAV commence à monter, n’est pas encore entièrement démoli. C’est le tout dernier moment pour encore voir la fameuse gigantesque photographie de Renate Buser au 66 route des Acacias et les peintures murales « street art », autour de la Maison Baron. Dans mon article du 25 juin « Carouge-La Praille et la Jonction en plein chamboulement » http://www.signegeneve.ch/geneve/centre/carouge-la-praille-et-la-jonction-en-plein-chamboulement.html, je craignais les brutales destructions. Elles ne sont pas encore arrivées. En traversant la route des Acacias, de Carouge à Genève, à la hauteur de la rue Industrielle, on peut aller rue Ternier manger la fondue ou un plat du jour à « La Bulle », un bar établi dans l’ancien jardin de roses d’une belle maison du début du vin...

Mot de passe oublié

Inscription