Accueil / Thématique

Thématique

Michel Servet, l’homme qui unit Genève à Annemasse, pour les siècles des siècles…

En des jours meilleurs, lorsque l’humeur baladeuse reprendra ses droits, pourquoi ne pas monter à bord du Léman Express qui vous conduira en dix minutes de Champel à Annemasse sur les traces de cet homme dont les convictions avant-gardistes ont scellé à tout jamais – au prix de sa vie – le destin de ces deux villes, bien avant l’arrivée du chemin de fer en 1880. On peut en effet se demander comment la statue de Michel Servet – qui n’avait strictement aucune origine savoyarde et encore moins genevoise – condamné à être brûlé vif pour hérésie sur la colline de Champel au 16ème siècle, s’est retrouvée d’abord à Annemasse, puis à Genève seulement en 2011, auprès du monument expiatoire érigé en 1903 ? Afin de découvrir ce passionnant mais délicat chapitre de notre histoi...

ESCADRILLE

Escadrille à Russin.

Jelly Jelly : Elle met en valeur les groupes locaux

Très impliquée sur les scènes genevoises, cette australo-genevoise interviewe tous les groupes locaux… ou presque ! Si en journée, Jelly Jelly est employée de banque, durant son temps libre elle se consacre à la musique. Non pas comme musicienne mais comme chroniqueuse musicale. Elle reçoit surtout ces groupes talentueux mais sans visibilité dans les médias. L’idée n’a pas mis longtemps à germer pour créer son propre média. Ainsi est né On stage Music-Live. Toujours enthousiaste de faire partager sa passion, elle répond à mes questions. Comment est-ce que l’aventure de chroniqueuse a commencé ? C’était en 2014 pour Néo Music Live. Leur chroniqueur habituel leur avait fait faux bond et ils avaient besoin de quelqu’un de bilingue pour le Sierre Blues Festival. Il fallait à la fois couvrir le...

Le noble vignoble aux multiples couleurs de la rive gauche

Après la chaleur estivale, il est l’heure de laisser la place aux couleurs chaudes de l’automne. Saison des vendanges et de la récolte du précieux nectar, profitons un instant de la beauté des lignes qui sont formées par la succession des sarments de vigne, habillés de feuilles maquillées par Dame Nature. Un spectacle grandiose qui a animé la belle région dénommée « entre Arve et Lac », qui s’étend sur plus de 280 hectares. Cette zone se situe dans l’est du Canton et s’étire de Cologny à Hermance et inclut entre autres les coteaux de Choulex et de Jussy, lieux où les images ont été prises avec un drone de dernière génération.  Profitons de l’occasion pour soutenir les viticulteurs du canton en cette période délicate. Une majorité d’entre eux vous accueillent le samedi matin, et...

So Swiss, so Good Heidi

Qu’est-ce que Frankenstein, le prix Nobel et les records de Guinness ont-ils en commun ? Simplement, Genève ! Quand il commence il y a 12 ans, les rayons des librairies suisses ne comptent que très peu d’ouvrages à la croix blanche. Aujourd’hui, la maison d’édition Good Heidi Production est l’invité de renom pour présenter les icônes helvétiques d’une façon amusante et colorée. Derrière la recette du Cenovis, la biographie de Maurice Béjart, l’histoire d’Art Basel et plein d’anecdotes sur les marques suisses, se cache un parisien d’origine corse, Xavier Casile. Genevois d’adoption, il décide d’arrêter sa carrière dans les agences de publicité et se lance dans la publication d’un premier livre en 2008, So Sweet Zerland. 47 ouvrages plus tard, dont 6 cette année, il continue de parcourir la ...

Des hobbies qui vont bon train

Des hobbies qui vont bon train Mon ami Laurent Gentile est un ferrovipathe passionné depuis son plus jeune âge! Je ne le sais que depuis aujourd’hui. Avant, j’étais au courant de son amour pour les trains miniatures, mais j’étais loin de me douter de tout ce que cela cachait, ou démontrait… Son goût pour les petites locomotives date de ses cinq ans. Son père possédait deux locos et cinq wagons qui ont résisté aux années et aux mains enfantines. Il construisait des décors en papier mâché autour des voies : des routes et des montagnes. Bien plus tard, vers la fin du vingtième siècle, Laurent est tombé par hasard sur une petite annonce dans le GHI. On y proposait un sympathique circuit préfabriqué sur une matrice en plastique avec deux autres motrices et une dizaine de wagon...

Un bain de la Mer Morte en ville de Genève

La plupart d’entre nous apprécient de se baigner en milieu marin. Certes.. mais notre bien aimé Léman a beaucoup de qualité mais le défaut d’un lac alpin… d’eau douce. Depuis cet été les choses changent non pas que le Léman soit devenu salin mais deux centres de flottaison ont ouvert leurs portes dans la Cité de Calvin. Deux centres, deux quartiers, deux ambiances. Quand on parle de flottaison… qu’est-ce-que c’est ? Ce sont des bains d’eau de mer au sel d’Epsom. On pourrait presque dire un bain de la mer morte. Namaka fut le premier centre à ouvrir. Situé dans les anciens locaux de la banque HSBC il est à la fois au cœur des Pâquis et dans une rue au calme. Antoine Mathys, directeur du centre a répond à quelques questions. Quand on passe devant votre vitrine on s’attend à un institut de be...

Une fin tout en couleur pour les immeubles Familia à Lancy

Si vous prenez régulièrement la route de Saint-Julien, vous les avez probablement remarquées l’été dernier. De grandes fresques étaient apparues sur les façades des barres d’immeubles Familia à la hauteur du Bachet de Pesay. Ces oeuvres étaient comme une salve d’honneur pour ces bâtiments voués à la démolition. Le projet mis sur pied par Michael Vauthey avait consisté à réunir le temps d’un weekend une soixantaine de graffeurs bénévoles et à leur mettre à disposition les près de 2000 mètres carrés de « pages blanches » que représentaient les façades. Un rêve pour les artistes de l’aérosol … et pour leurs admirateurs. La fête a été belle et durant les mois qui ont suivi, les barres d’immeubles sont devenues un but de promenade, une sorte d’exposition en plein air...

La tour du silence

Lundi soir 2 novembre, peu avant 18 h, le long du quai Ernest-Ansermet. Il fait étonnamment doux, le soleil se couche lentement, les premiers réverbères s’allument. J’ai envie d’aller savourer le temps d’avant mon rendez-vous sur une terrasse… Rue de l’Ecole-de Médecine, boulevard Carl- Vogt, c’est « le carrefour de la soif », les bars à terrasses se pressent les uns autour des autres. Mais certains sont déjà fermés et les bancs en plein air affichent complet. C’est l’heure du dernier verre avant le tocsin, la fermeture des établissements de restauration pour de longues semaines. La foule des jeunes buveurs n’a plus sa gaieté habituelle et derrière les portes fermées, on voit s’agiter des serveurs entassant les chaises sur les tables. Mélancolie avant la plongée dans la solitude. Ne trouva...

Comment allons-nous vivre Noël 2020 et Nouvel An dans ce contexte de pandémie ?

Nous voici en novembre et pour la majorité d’entre nous, il n’y a pas de quoi se réjouir des fêtes qui approchent. Les activités diverses partagées sont remises à plus tard… mais à quand ? Avant d’aborder un article un peu pessimiste, une note plus positive toutefois avec une balade dans les rues de Carouge : certaines sont déjà parées des illuminations de Noël. Une initiative bien sympathique des autorités de la Cité Sarde. En effet, l’installation des lumières a été avancée d’un mois, pour apporter un peu de magie et de chaleur à cette fin d’automne plutôt tristounette. Il est vrai que la plupart des manifestations et réjouissances publiques et de fin d’année sont annulées en raison de l’évolution inquiétante de la pandémie : pas de Marché de Noël à Ca...

Balade sur le chantier du Val d’Arve

Sur la route de Veyrier, entre le pont du Val-d’Arve et celui, vitré et ferroviaire, du Léman Express, de nombreux chantiers coexistent. Bien sûr, il y a celui de la route de Veyrier, interminable mais dont le résultat prend peu à peu forme. Encore un autre chantier borde l’Arve, sur la rive gauche en aval du pont du Val-d’Arve. Un panneau indique qu’il s’agit pour ce dernier du renouvellement d’un collecteur d’eau pluviale, de la construction d’une rampe d’accès, de l’agrandissement de la forêt en bordure de la rivière, de l’ajout d’un point d’eau potable et de la plantation de 16 nouveaux arbres, soit des peupliers, des saules et des aulnes. Il y a également un chantier au niveau du carrefour entre la route de Veyrier et le pont du Val-d’Arve. L’adaptation des îlots centraux a nécessité ...

Mot de passe oublié

Inscription