Accueil | Quartiers | Centre | Renaud Hantson en concert hommage à Michel Berger

Partager l'article

Centre | Culture

Renaud Hantson en concert hommage à Michel Berger

Renaud Hantson
<
>
Renaud Hantson

Dans les années 80, Michel Berger le considérait comme le meilleur chanteur de sa génération. Depuis, évidemment il a fait son chemin sans pour autant oublier celui qu’il considère comme un mentor.

De passage à Genève pour présenter son spectacle, c’était une occasion de le rencontrer et qu’il nous en parle.

Aujourd’hui 5 musiciens accompagnent l’artiste dans un répertoire de tubes servis par des orchestrations fidèles ou nouvelles qui soulignent sa voix.

Choisi par Michel Berger et Luc Plamondon pour être l’interprète de leurs Opéras Rock (« Starmania » où il a joué 2 rôles, Ziggy puis Johnny Rockfort, et « La légende de Jimmy » où il a incarné le rôle-titre en faisant revivre le mythe de James Dean), Renaud Hantson chante les succès de leurs spectacles musicaux (Quand on arrive en ville, Le blues du businessman, S.O.S. d’un terrien en détresse, Géant…), les chansons intimes (Seras-tu là, Evidemment…), les incontournables (Quelques mots d’amour, La groupie du pianiste, Quelque chose de Tennessee, Diego libre dans sa tête, Mademoiselle Chang…), mais aussi quelques pépites rarement portées sur scène à découvrir ou à redécouvrir.
Le show est rythmé, émotionnel et intime avec les anecdotes que

Renaud Hantson raconte dans un spectacle où il devient « celui qui chante Michel Berger » au travers de ses moments de vie passés avec ce compositeur inoubliable.

Est-ce la première fois que vous venez à Genève ?

Etrangement oui. Je n’ai encore jamais chanté ici. Sans doute les hasards de la programmation.

Comment est née l’idée de ce spectacle ?

« J’ai toujours rendu des hommages à Michel Berger dont j’ai été le chanteur masculin fétiche dans mes concerts solos, le manque de « bonne musique », comme il la qualifiait lui-même, sur ce qui se fait en France actuellement m’a donné envie de consacrer un concert intégralement dédie à son œuvre ».

On vous avait découvert dans la comédie musicale « Starmania », « La Légende de Jimmy » et « Notre Dame de Paris ». Était-ce un choix carrière ensuite de ne plus intégrer d’autres comédies musicales ?

Que pouvais-je faire de mieux après les deux Opéras Rock de Michel Berger et Luc Plamondon ?
« Je n’ai intégré Notre Dame de Paris que parce que c’était un succès phénoménal et avec la bénédiction de France Gall qui avait pourtant détesté l’aspect vocal très en puissance de ce spectacle. Notre Dame a entrainé une multitude d’autres comédies musicales, pas toujours très bonnes, dans son sillage et Luc Plamondon m’avait téléphoné en me disant qu’il avait besoin d’artistes français pour remplacer le 1er casting initial car la plupart, dont plusieurs venaient du Canada, a commencé à quitter le navire au bout d’une dizaine de mois. J’ai tourné deux ans avec Notre Dame de 2000 à 2002, joué de 1988 à 1990 dans Starmania en donnant à Ziggy ses lettres de noblesse la première année, ce personnage était peu présent dans la première version de 1978. J’ai ensuite joué le personnage de Johnny Rockfort initialement créé par Daniel Balavoine puis Michel et Luc m’ont renouvelé leur confiance en me donnant le rôle-titre de la Légende de Jimmy où j’ai pu incarner James Dean ».

Quels souvenirs en gardez-vous ?

« Ce sont de magnifiques années, j’étais jeune et ai beaucoup appris auprès de Michel Berger qui disait de moi que je suis le meilleur chanteur de ma génération ce qui a longtemps lourd à porter. Il me manque comme un mentor, un père spirituel et je pense à lui chaque jour depuis 1992. Michel avait donné son accord à mon manager de l’époque pour m’écrire un album entier, cet album n’aura jamais vu le jour… ».

Parmi toutes vos chansons, pourriez-vous m’en citer 5 qui vous ont marqué et pourquoi ?

« Apprendre à vivre sans toi » sorti en 1994 était clairement dédié à France et Michel et a été un joli succès en France, « Voyeur » reste mon premier petit tube télé et radio en 1988, « C’est du sirop » était un titre plus personnel et introspectif mais il reste un des favoris du public qui m’apprécie dans ma carrière solo. Ayant fait 15 albums solos mais également plus de 19 albums avec mes groupes de Metal Satan Jokers ou Furious Zoo, ne citer qu’un seul titre de chacune de ces deux formations m’est impossible, ce serait trop réducteur ».

Il y a quelques années, vous avez créé une école de musique.
Comment est née l’idée ? Avec les années quel est votre investissement personnel ? Comment suivez-vous les élèves ? Votre meilleur souvenir dans cette aventure ? Le pire ?

Je consacre les mercredis et les vendredis soir à mes cours de chant mais également de batterie quand je ne suis pas en concert. J’ai toujours dit que c’était très thérapeutique autant pour moi que pour mes élèves, ayant fui les radars de la médiatisation près de 20 années avec une lourde addiction dont je parle dans mes trois livres, communiquer ce qui reste à mon sens un Art est ce que je peux donner de meilleur à des gens qui aiment chanter et qui souhaitent avoir un professeur en activité avec un CV long comme deux bras !!!
Il n’y a pas de pire souvenir, le bonheur c’est d’arriver à un résultat avec des gens qui sont parfois débutants et qui n’ont pas forcément le don ou la facilité. C’est dans ces moments que j’ai vraiment la sensation d’une passation d’un savoir et c’est très gratifiant. Mes élèves sont comme une petite famille que je prends plaisir à voir une fois par semaine.

Outre vos livres autobiographiques, en 2015 vous aviez sorti un premier roman. En avez-vous un autre en préparation et dans l’affirmative quel en est le thème ?

« J’ai sorti en 2012 chez Flammarion une autobiographie intitulée « Poudre aux yeux (Sexe & Drogues & Show Business) », puis un deuxième livre chez un petit éditeur qui était un abécédaire de 7 mots par lettre de l’alphabet que j’avais baptisé « Homme à failles » et qui parlait plus ouvertement encore de sexualité ou de choses que n’osent pas vraiment aborder les artistes francophones, en France on essaie surtout de vanter ses qualités et on ne parle surtout pas de ses travers !
Mon troisième livre « Rock Star (48 heures d’une vie rêvée) » est en effet un premier roman, c’est mon bouquin le plus abouti, j’en ai fait il y a deux ans un Opéra Rock avec un très beau casting vocal, le spectacle devrait voir le jour sur scène en 2020…
Pouvoir monter sur scène « Rock Star » serait un formidable aboutissement à ma carrière d’« artisan » car avec les concerts en hommage à Michel Berger que je donne depuis plus de trois ans maintenant, ce serait à nouveau mettre en pratique ce que j’ai appris auprès de Michel et faire un spectacle musical plus proche de Starmania que ce qui nous a été proposé ces dernières années… ».

Date
3 mai 2019

Lieu
Moulin Rouge
Avenue du Mail 1
Genève

Prix
CHF 25.-

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Nathalie Rendu
Photographe installée à Genève. Si je suis photographe généraliste, je suis plutôt orientée portrait, immobilier, produits (montres et bijoux), la nourriture sans oublier les événements.
Studio photo, Ecole photo, stage photo à l'étranger (Nashville, Venise, New York, safari photo en Afrique, etc...).

www.peintresdelumieres.com

J'anime également une émission de Country Music sur Radio Cité Genève 92.2 "Country in the City".

http://radiocite.ch/chart/country-in-the-city/

J'ai fait le choix d'essentiellement parler de la musique country moderne, celle qu'on entend sur les ondes américaines. Rien à voir avec celle qu'on nous présente en Europe. Evidemment je n'oublie pas de temps à autre de diffuser quelques titres de la country classique des westerns de notre enfance.

J'écris principalement des articles sur les artistes ou l'artisanat genevois (musiciens, comédiens, créateurs).

Comme je ne connais pas tout le monde, les artistes peuvent aussi me contacter pour un coup de projecteur....

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription