Accueil / Zones

Zones

Halte gourmande à Russin

Russin, 534 habitants. Un ravissant village situé au cœur du Mandement, entre Satigny et Dardagny, que l’on peut traverser en une minute à peine en voiture. Pourtant, on manquerait alors l’essentiel et on passerait à côté de certains trésors qui valent la peine que l’on s’y attarde. Une école centenaire, un vignoble renommé, mais aussi un restaurant, le Vignoble Doré, qui a su allier avec brio la convivialité d’un bistrot populaire avec l’excellence d’une cuisine de qualité. Lidia et Luis, ses exploitants actuels, y posent leurs valises en 2002. Elle, arrivée en Suisse à l’âge de 18 ans, commence alors à travailler dans un établissement de la Jonction, « Chez Saïd ». Elle y fera la connaissance de Georges Haldas, fameux écrivain genevois, qui nourrira de sa verve sa passion pour la poésie....

Gare de Vernier

Magnifique mur de l’artiste Nadib Bandi. A découvrir à la gare de Vernier. A+Frank Bandi : Graffiti abstrait et Art urbain contemporain – Paris, Genève

Avant-première de l’Exploracentre, futur musée ludique et éducatif à Genève

Le musée Exploracentre, qui ouvrira ses portes à Genève en septembre 2018, a pour but d’offrir au public un nouvel espace interactif et ludique dédié aux domaines scientifiques et numériques, ainsi qu’à la sensibilisation à l’environnement. Dans un espace de 400m2, l’Exploracentre proposera des expériences interactives et une médiation pédagogique permettant à tous les publics, y compris les plus jeunes, d’approcher les concepts scientifiques, numériques et environnementaux par l’expérimentation. Avant-première, samedi 26 mai de 13h à 18h : Avant son installation en septembre, l’Exploracentre présentera son concept au cours d’une animation éphémère. A cette occasion, plusieurs manipulations interactives seront mises à la disposition du public pour donner un avant-goût de ce nouveau musée. ...

Démontage

Démontage à Verbois. A+Frank

BAKKER jardinerie en faillite ? Encore une grande enseigne qui disparaît !

Pourquoi j’en parle dans cette rubrique ? Parce que de nombreuses genevoises et de nombreux genevois – entre autres – sont dans le désarroi depuis ce printemps. En effet, qui ne connaît pas le fameux catalogue illustré que l’on reçoit dans sa boîte à lettre à chaque saison, et qui annonce que « le plaisir de jardiner commence ici » ? Car depuis le début de l’année, c’est silence radio : les jardiniers amateurs qui embellissaient comme de coutume leurs balcons, leurs terrasses ou leurs rebords de fenêtres, comme tous ceux qui participaient notamment au concours des plus beaux balcons fleuris (voir mon article du 3 mai dernier), seront bien déçus. S’ils attendent toujours les plantes ou les fleurs qu’ils ont commandées par internet ou par courrier postal chez Bakker, leurs variétés nouvelles...

Entre tradition et création

De nature curieuse, Camille Dols travaille dans différentes directions suivant son instinct et ses envies. Ainsi, la créatrice développe des gammes hétérogènes, allant des bijoux à la papeterie, en passant par des pochettes et des fameux « Escapes Boxes ». A l’approche de son exposition du 17 mai au 7 juin à la Librairie de l’Ile, Signé Genève a rencontré cette genevoise dans son atelier, en plein cœur d’Onex. Signé Genève : Camille, vous avez fait vos études à la HEAD-Genève, qu’est-ce qui vous a poussé à devenir designer et créatrice de bijoux, plus spécifiquement ? Camille Dols : J’ai commencé mon activité artistique par la bijouterie en tombant amoureuse des ateliers tout simplement. J’ai été conquise par l’aspect très minutieux de cette profession, qui correspond parfaitement à ma per...

Genève en Lila

Centre-ville de Genève, place de l’Ile, un vendredi soir baigné d’une lumière de printemps comme on aime à les savourer. Ambiance décontractée à la Librairie de l’Île, qui vient de réouvrir et que je ne saurais que trop vous recommander d’ailleurs, tant elle respire le calme et la sérénité. Quoique le calme, ce vendredi soir précisément, est tout de même bien teinté d’éclats de rire et de bonne humeur. Une charmante trentenaire est là et m’accueille avec un grand sourire, comme un vieil ami : « Hey ça me fait plaisir que tu sois venu ! » Pleine d’entrain et d’une spontanéité presque déconcertante, elle me flanque deux bises et me présente aux personnes autour d’elle. Pourtant, je ne la connais que peu, car je ne l’ai rencontrée pour la première fois que trois jours auparavant. Le mardi pré...

A coté de chez nous.

A coté de chez nous le téléphérique du Salève. 1932 Maurice Braillard. https://www.saleveautrement.ch/telepherique

Le blanc qui habille les genevoises

Il sait habiller les femmes du monde entier, de par sa grâce naturelle, sa luminosité et son je-ne-sais-quoi qui donne une allure folle une fois porté. Se moquant ouvertement des saisons, il règne en maître sur le royaume du vêtement, il est le caméléon du style. Elevé au rang d’incontournable par les icônes des années 70, il n’a depuis cessé d’être sous le feux des projecteurs. Lui ? C’est le t-shirt blanc, un basique essentiel. « le blanc, un basique qui annonce la couleur » C’est dans un café populaire de la Place du Cirque que je rencontre une pétillante blonde lookée jusqu’au bout des ongles, Angélique Freytag. Après quinze années dans le monde de la communication, elle s’est également essayée au marketing il y a trois ans de cela, notamment en créant l’emblématique événement Gliss’en...

Pour leur 30e anniversaire, les spectacles onésiens ouvrent leurs coulisses au public

Concert, Jeux, ateliers, expositions,plusieurs animations sont prévues ce week-end à la salle communale d’Onex à l’occasion des spectacles onésiens. Mais pour souffler sur leurs 30 bougies les spectacles onésiens vont plus loin : Ils nous font visiter les dessous de leur scène. C’est ce que nous a dévoilé Gregory Leone. Le responsable communication nous explique aussi comment sa compagnie a réussi à s’imposer dans le paysage théâtral genevois. Signé Genève : Qu’est ce qui a changé depuis votre naissance jusqu’aujourd’hui? Gregory Léone : La reconnaissance du public qu’il fallait gagner. Proposer une programmation variée, pluriculturelle et pluridisciplinaire dans une salle communale en banlieue était un challenge. trente ans plus tard, avec près de 800 artiste...

Balcons et terrasses à Genève : pas toujours l’harmonie !

En effet, lorsqu’on déambule en ville et qu’on dirige son regard en hauteur pour admirer certaines façades d’immeubles, on aperçoit parfois de magnifiques arrangements sur des balcons ou des terrasses qui donnent sur la rue : certains habitants semblent avoir à cœur de contribuer à l’embellissement et le fleurissement de la cité, grâce aux plantes et aux fleurs qu’ils cultivent avec goût devant leurs fenêtres. Cependant tout n’est pas qu’harmonie, j’ai pu le constater lors de ma balade à travers la cité pour réaliser mes observations. Une dame d’un certain âge – pourtant très classe – intriguée par mon attitude devant les devantures d’immeubles, m’interpelle pour savoir ce que je suis en train de faire. Je lui réponds ...

Petite ritournelle au Petit-Saconnex

Qu’elle provoque la mélancolie du temps passé ou réveille l’imagination de ce qui ne sera jamais vécu, la drôle de vie de nos grands-parents a ému petits et grands à la Maison de Retraite du Petit-Saconnex ce lundi 30 avril. A l’occasion de ses portes ouvertes, la maison de retraite a invité dans ses locaux la compagnie Rêves et Chansons à produire son spectacle « Tourne-broc ». Celui-ci s’adresse à un public intergénérationnel et vise à faire se rencontrer deux publics : les tout-petits, venus avec leur classe de primaire, et les aînés en résidence. Et malgré la distance qu’on leur attribuerait, ces deux publics n’ont formé qu’une seule et unique audience captivée par le décor et émerveillée par les contes d’une autre vie le temps d’un...

Mot de passe oublié

Inscription