Accueil / Zones

Zones

Jeu de piste musical au cœur de Genève

Un peu partout à Genève, des parcours mettent en valeur des clips et paroles de chansons d’artistes, pour la plupart genevois. C’est le projet « Hypercity – Pop Genève », lancé cet automne par les Bibliothèques municipales. D’une humeur mélomane ? Envie d’une balade insolite dans les rues de la ville ? Munissez-vous de chaussures confortables et d’écouteurs pour votre smartphone et partez flâner tout en musique, à la découverte des parcours concoctés par les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève. Activez la géolocalisation dans votre navigateur, rendez-vous sur hypercity.ch et laissez-vous guider. Chaque point de départ d’un parcours est aussi indiqué par un QR code accroché à un arbre dans un lieu de passage en ville. Au total, environ 300 morceaux sont représentés par 125 artis...

On fête l’Avent à Perly

J’habite Perly depuis 1979, donc depuis 43 ans. J’ai tout de suite apprécié les différents moments conviviaux organisés par la commune : les rencontres avec les élu-es, les Failles, en mars (cf. article SG du 27.3.2019), le Feuillu en mai, avec un couple d’enfants sur le char qui traverse le village, la fête de fin d’année scolaire, le Premier Août, l’exposition des artisans, le four à pain, etc. Le village fête aussi l’Avent. Pendant des années, on y organisait un calendrier de l’Avent grandeur nature. Les 24 chiffres argentés étaient distribués aux habitant-es dont la fenêtre donne directement sur le Chemin-du-Village-de Perly. Les volets restaient fermés jusqu’au jour J. Alors, comme pour les calendriers en carton, les volets ouverts découvraient un arrangement de Noël : dessins, bougie...

L’« action directe » pour lutter contre les violences faites aux enfants, le cas de l’association Templiers Post Tenebras Lux

Née et basée à Genève, une association présente dans toute la Romandie combine amour de la moto et lutte contre les violences faites aux enfants. Tour d’horizon d’un projet aussi détonnant que convaincant. Rendez-vous a été pris un dimanche de novembre au tranquille Café de la Presse, où votre narrateur se trouvait alors en avance. Ce qui suit ne saurait être retranscrit par l’exercice de l’article de presse, tant le spectacle de l’arrivée d’une vingtaine de motards de l’association « Templiers Post Tenebras Lux » fut ébouriffant. Surgirent donc des rues alentours, précédés par de vrombissantes sonorités, moult individus aux guidons de motos de forte cylindrée et arborant une vestimentation analogue, toute de cuir noir, de patchs et d’autres éléments identitaires de l’association susmentio...

Eric Frachon : du marathon sans fin à celui de New York

Beaucoup d’entre vous l’ont découvert lors de l’émission « un marathon sans fin ». La RTS avait eu l’idée géniale de réunir des Romands en vue de leur faire courir le Marathon de New York. Beaucoup d’entre vous ont suivi le parcours de ces cinq candidats, les ont soutenus, ont parfois souffert avec eux tout en leur tirant votre chapeau. Eric Frachon, employé de banque à Genève, était l’un d’entr’eux. Il est rentré de New York, fraichement médaillé de ce marathon mythique et il nous raconte son périple. Tout d’abord remontons fin 2019 lors du casting de la RTS. Une annonce de recherche de candidats non sportifs prêts à relever le défi pour courir le marathon de New York à l’automne 2020. Un pari fou… qui oserait le relever ? Aussi surprenant que cela puisse être, plus de 450 Romands ont can...

La vie au cimetière des Rois

Une des portes du cimetière des Rois est ouverte la nuit maintenant, mais je n’ose me risquer dans le trou noir… C’est probablement pour permettre à toute heure l’accès à l’exposition « Open End », des oeuvres d’art contemporain répandues dans le cimetière sur le double thème de l’immortalité et de l’environnement. Son directeur artistique, le sculpteur Vincent Du Bois, a installé au milieu du cimetière sa stèle de marbre blanc représentant l’émoji MDR (mort de rire), clin d’oeil aux technologies énergivores et à l’effondrement des ressources. Plus loin, dans l’herbe, un break Peugeot qui transporte les morts au Maroc surmonté d’une zaouïa d’inspiration japonaise, à côté d’une stèle qui a creusé une p...

Quand les animaux soulagent les patients

L’association «Pattes tendues» fournit des thérapies assistées par un animal. Rencontre avec sa coprésidente. L’animal ne dispose pas de la parole, mais il parvient malgré tout à entrer en relation avec l’Homme. Capable d’attachement, il intrigue, attise la curiosité sans nous juger. Un médiateur idéal dans le cadre de thérapies. La relation homme/animal est devenue un domaine de recherche en pleine croissance, lié à la psychologie, la psychothérapie, la médecine, la gériatrie, le régime pénitentiaire et de nombreuses autres spécialités. Elle relie directement l’homme avec ses émotions essentielles. Les animaux ont des effets directs, sans fioritures et sont en général bienveillants. Par conséquent, la thérapie assistée par l’animal a été conçue pour promouvoir l’amélioration des capacités...

Compesières célèbre son orgue centenaire

Le canton du bout du lac ne manque pas d’instruments à même de se mettre au service de la liturgie. Genève, Carouge, Lancy, Bernex ou Veyrier pour ne citer qu’elles ont leurs orgues. De taille et d’ancienneté variables. Dans quatre jours, soit le samedi 19 novembre, Compesières fêtera le centième anniversaire du sien. L’instrument qui a vaillamment traversé le XXe siècle, a été fabriqué par un facteur d’orgue genevois nommé Tschanun en 1922. Il comporte 17 jeux et a bénéficié de deux rénovations, une en 1954 et l’autre en 1977. De nos jours, il fait l’objet de services d’entretiens réguliers. Le premier organiste titulaire fut le compositeur André François Marescotti, un Carougeois. Puis, Bernard Gaud, un paysan de Charrot prend le relais, pendant plus de soixante ans. Nouveauté dans...

Un retour à la nature à l’échoppe d’awen

Il y a près d’un an, le «druide» Vincent Venturi ouvrait son échoppe à Carouge. Visite. Aspirer à une vie plus saine et plus simple attire de plus en plus de monde. Depuis la nuit des temps, l’utilisation des plantes n’est pas anodine. J’ai voulu en savoir davantage sur leurs bienfaits et j’ai eu l’occasion de rencontrer un spécialiste en la matière, Vincent Venturi, qui tient une échoppe à Carouge. Un parcours druidique Lorsqu’on entre dans ce lieu de paix et de nature, on peut admirer une fresque sur l’un des murs. Elle invite à se plonger dans la forêt, où un chemin emmène vers un temple sacré. La fresque a été réalisée par Vince Ptilut. Au fil du voyage et des discussions, on comprend le parcours de Vincent Venturi, qui l’a amené à quinze années d’apprentissage druidique. Ce passionné ...

Spectacle son et lumière

Spectacle son et lumière Après une pause forcée,  la Fondation Wright organise à nouveau un spectacle son et lumière dans la Cité de Calvin. Dans le cadre du 20ème colloque Wright pour la science, vous pouvez aller admirer ce spectacle grandiose sur la façade du musée d’art et d’histoire (côté rue Charles-Galland) tous les soirs, à 18h30, 19h30 et 20h30. Réalisé autour du thème du colloque, le spectacle s’oriente autour des cinq éléments fondamentaux, soit: le feu – la terre – l’eau – l’air – la vie. Le spectacle son et lumière enchantera petits et grands, et cela jusqu’au dimanche 20 novembre.

Eric Wuarin et Colette Hayoz exposent à la Galerie de la Champagne à Bernex

A propos d’Eric Wuarin. Issu d’une famille de Cartigny, décorateur à ses débuts, Eric Wuarin peut s’auréoler de cinquante années de peinture. D’une vitalité rare, ce peintre « au service du terroir genevois » est un véritable artisan, obsédé par la technique dont il prétend encore découvrir de nouveaux aspects. Aquarelles, pastels, etc. les œuvres d’Eric Wuarin portent toutes la patte de cet artiste qui se revendique haut et fort de sa région, la Champagne genevoise. A propos de Colette Hayoz Née à Genève, Colette Hayoz se découvre une passion tardive pour la sculpture. Décidée à tracer sa voie, elle travaille auprès d’artistes confirmés chez qui elle apprend à maitriser les techniques afin de développer un style personnel. Inspirée par Volti, Franchi et Maillol, les sculptures de Co...

Actu | Lac

A Genève, l’enchère en ligne s’invite dans l’immobilier

A Collonge-Bellerive, une luxueuse propriété de 600m2 avec un jardin de 3’000m2, piscine et poolhouse sera vendue le 16 novembre lors d’une vente aux enchères en ligne. Une première genevoise qui peut rapporter gros. Interview de M. Frédéric Furrer, patron de Sorg Luxury Properties SA. Si la vente immobilière aux enchères est monnaie courante en Suisse, celle-ci se pratique en général en cas d’insolvabilité du propriétaire et est ordonnée soit par l’Office des Poursuites et Faillites, soit par une banque. Il existe pourtant un autre cas de figure : le propriétaire, tout en étant parfaitement solvable, choisit de mettre son bien aux enchères parce qu’il y voit certains avantages par rapport à un mandat de vente ordinaire. Pour comprendre cette démarche, nous avons rencontré Frédéric Furrer,...

Un quartier qui conte

Il était une fois, dans le quartier rive droite de Genève que j’habite, trois gentilles fées qui se faisaient une joie de dire tout et n’importe quoi à qui voulait bien les écouter… « Non, tu ne peux pas dire ça, nous ne racontons pas n’importe quoi, les contes portent en eux des valeurs essentielles de nos croyances, de notre vécu, de nos désirs et de nos peurs ! » Mon préambule un tantinet coquin ne convenait guère à mes trois amies et presque voisines qui souhaitaient plus de sérieux dans la présentation de leur passion. Alors, elles se racontent. Florence, Jocelyne et Odile sont presque tombées dans la marmite des conteuses il y a déjà bien longtemps, trente-cinq ans pour la plus ancienne, qui fut parmi les pionnières à Genève. Cette tradition a vu le jour à Paris, dans un groupe nommé...

Mot de passe oublié

Inscription