Accueil | Brèves | Théâtrochamp reprend sa création sur la violence à l’école et le cyber harcèlement

Partager l'article

Brèves | Campagne | Culture

Théâtrochamp reprend sa création sur la violence à l’école et le cyber harcèlement

Après l’immense succès de « Ça me saoule » création sur les jeunes et l’alcool qui a été plébiscité par plusieurs milliers de spectateurs, Théâtrochamp, suite à de nombreuses demandes, propose de reprendre la création de l’atelier écriture du groupe adodulte (13-22 ans) sur le cyber harcèlement à l’école
« Et si c’était moi ? »

Le cyber harcèlement est une forme de violence qui peut prendre des proportions inquiétantes pour les jeunes. Les violences prennent la forme de coups, d’insultes graves, de bizutage, d’humiliations, de déprédations… et peuvent pousser jusqu’au suicide.

De plus, avec la démocratisation des nouvelles technologies (Internet, Smartphone, …) les moqueries et insultes ne s’arrêtent plus et peuvent durer 24h sur 24h. La possibilité d’agir de manière anonyme encourage certains à poster sur l’internet des propos insultants. Très souvent, « les bourreaux » justifient leur comportement par « l’envie de s’amuser ».

Quelques mots de l’histoire
Simon découvre son nouveau collège, sa nouvelle classe et… une nouvelle copine. Puis d’autres rencontres, comme on en fait chaque jour dans la cour de récréation, premiers instants d’une intégration scolaire qui détermineront la qualité des rapports avec les autres. Petites blagues des uns, grands défis des autres, que Simon accepte avec le même but : se faire accepter.
Mais jusqu’où doit-on aller, précisément, pour se faire accepter des autres ? Quelle est la limite entre « effort d’intégration » et « prix-à-payer-pour-son-intégration » ?
Un spectacle dérangeant, hilarant et émouvant sur le thème très actuel du cyber harcèlement et de la violence à l’école, texte écrit et joué par des adolescents, pour des adolescents (et pour tout adulte s’occupant d’adolescent !)

Prochaines représentations du 7 au 9 mars à 19h30 salle Point Favre – 6, avenue FA Grison – 1225 Chêne-Bourg
Réservation :
toc@theatrochamp.ch
022349 49 82
Age conseillé : 10 ans – Durée 1h30

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Anouchka Sommaruga
C’est bien dans les champs que cette merveilleuse idée de théâtre a pris naissance, dans un charmant village genevois, son village natal, Jussy. Pas de salle, pas de subvention, mais l’envie de donner et de faire connaître le théâtre chevillée au corps.

Théâtrochamp est né

De l’audace, une bonne dose de courage et de ténacité, des idées plein la tête, mille talents à révéler, une formation de comédienne et de metteure en scène et un don de pédagogue affirmé vont inscrire Théâtrochamp dans la durée.

Il a fêté ses 33 ans en 2014. Ce qui fait la richesse et la particularité de cette école de théâtre pour enfants et adolescents, c’est l’engagement de sa fondatrice, Anouchka Chenevard Sommaruga, pour des causes humanitaires, sociales et culturelles. Ses objectifs ont toujours été de présenter des spectacles « engagés », abordant des thèmes au centre des préoccupations des enfants, adolescents et jeunes adultes. Les jeunes sont issus de milieux sociaux très divers et le travail en ateliers permet aux timides ou inquiets de perdre peu à peu la peur du regard des autres, mais aussi à chacun de découvrir et développer son potentiel et son talent.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription