Accueil | Quartiers | Centre | Jelly Jelly : Elle met en valeur les groupes locaux

Partager l'article

Centre | Culture | Périphérie

Jelly Jelly : Elle met en valeur les groupes locaux

Jelly Jelly photo : Jacques Apotheloz photo : Jacques Apotheloz photo : Jacques Apotheloz photo : Jacques Apotheloz photo : Jacques Apotheloz photo : Jacques Apotheloz photo : Jacques Apotheloz
<
>
photo : Jacques Apotheloz

Très impliquée sur les scènes genevoises, cette australo-genevoise interviewe tous les groupes locaux… ou presque !

Si en journée, Jelly Jelly est employée de banque, durant son temps libre elle se consacre à la musique. Non pas comme musicienne mais comme chroniqueuse musicale. Elle reçoit surtout ces groupes talentueux mais sans visibilité dans les médias. L’idée n’a pas mis longtemps à germer pour créer son propre média.
Ainsi est né On stage Music-Live.

Toujours enthousiaste de faire partager sa passion, elle répond à mes questions.

Comment est-ce que l’aventure de chroniqueuse a commencé ?
C’était en 2014 pour Néo Music Live. Leur chroniqueur habituel leur avait fait faux bond et ils avaient besoin de quelqu’un de bilingue pour le Sierre Blues Festival. Il fallait à la fois couvrir le festival et interviewer Johnny Lang.
Ces débuts étaient totalement différents puisque nous diffusions par des liens Soundcloud.
Avec les 600 écoutes de cette interview, les responsables de Neo Music Live m’ont demandé de réitérer. 600 écoutes pour une interview en streaming était considérée comme un succès.
Fin 2018, les responsables de Neo Music Live m’ont cédé l’affaire et changé pour changer, nous avons également changé le nom pour devenir On Stage Music-Live.

Aviez-vous une idée derrière ce nouveau nom ?
L’idée du nouveau nom était de devenir un média à part entier.
De plus, si Néo Music était essentiellement axé sur le rock ou le métal, changer de nom nous permettait aussi de nous ouvrir à toutes les musiques.
Grâce au travail des années précédentes avec Neo Music, nous avons été accrédité à Paléo, au festival d’Arare, le Sierre Blues festival nous a convié, etc… en fait quasi tous les festivals de Romandie et quelques festivals de France voisine.

Vous dîtes toujours « nous ». Qui est derrière on stage music-live ?
J’ai connu Gino (son / coordination) et Jacques Apotheloz (photographe) chez Neo Music et ils m’ont suivi.
Ensuite, d’autres personnes sont venues nous rejoindre. Je pense à Mina (son / coordination), Stéphanie (réseaux sociaux / Youtube), Laurence (réseaux sociaux / coordination) ou Loic Zybach (site internet / graphiste). Vega et Flo sont aussi nos chroniqueuses pour les festivals d’été.

Nous sommes une vraie équipe de bénévoles et chacun son rôle.

Lorsque la période Covid sera derrière nous, les partenariats et les projets qui devaient se mettre en place cette année, verront le jour et permettront une ouverture sur de nombreux artistes.

Où se font vos rencontres ?
L’an dernier nous avons cessé d’être itinérant et nous recevons les groupes dans la salle haute du PDB – Chez Nanard à Carouge.
Nous remercions les bars qui nous ont reçu durant toute l’année 2019 mais nous avions besoin de stabilité.
De plus, cela nous laisse davantage de liberté et la salle s’y prête bien.
C’est devenu un point de repère pour tous ceux qui suivent nos lives sur Facebook. Certains abonnés viennent même nous rejoindre.

Comment se passent vos interviews ?
Les groupes interprètent deux chansons en acoustique et nous parlent de leurs projets ou leurs albums.
De nombreux groupes manquent d’habitude de cet exercice de l’acoustique mais se remettent facilement en question pour nous présenter leurs compositions.
A l’inverse des groupes comme Alchimy, sont totalement à l’aise.

Et avec le Covid ?
Malheureusement avec le Covid, comme tout le monde nous avons dû suspendre ces interviews.
Ceci au grand regret des artistes, de nos abonnés et de toute l’équipe On Stage Music-Live.
Nous espérons reprendre en début d’année.

A ce jour nous attendons :
Lawdy’s mama, Phil Curt & John Woolof, Trank, Loretta Gun mais nous avons également d’autres groupes qui sont intéressés. Cette année 2021, j’aimerais bien avoir des groupes de folk, blues, country, bluegrass, gospel, pop bref tous les artistes qui enchantent les scènes locales.

Où diffusez-vous ?
Nos lives se font tout d’abord sur Facebook.
Quasi toutes nos archives sont sur notre page.
A la demande de certains abonnés, nous avons aussi une page Youtube mais pas toujours le temps de la mettre à jour.

Qu’est ce que ces interviews vous apportent ?
Cela me permet de faire des rencontres extraordinaires. Je vais en oublier beaucoup mais que ce soit Nazareth, Johnny Lang, Don Mescall ou plus récemment Alchimy Music tous ces artistes ont des choses à dire. Tous ces artistes sont généreux et vous embarquent dans leur monde. Cela ouvre à des univers inconnus et souvent merveilleux.

Que retenez-vous du Paléo ?
Une masse de travail !
Plus sérieusement c’est une vingtaine d’interviews qui s’enchaînent. Vingt directs, cela demande une certaine flexibilité et énormément de concentration et de précision.

En anecdote, ce fut un plaisir d’interviewer les Pierce Brothers. Retrouver des compatriotes en Suisse est toujours amusant.
Autant je peux « faire ma genevoise », autant je me sens australienne dans ce genre de moment.

Plus sérieusement une belle découverte avec la chanteuse française Giedré. Cette femme dégage une énergie hors norme. Elle a un humour tellement décalé qu’elle prend tout le monde à contrepied.

Vous ne citez que des groupes qui viennent de loin, pourquoi ?
Simplement car je connais tellement de groupes locaux que j’ai peur d’en oublier en ! Aussi est-il plus simple de citer les autres car il y en a moins…

Le mot de la fin…
Nous tenons vraiment à remercier nos abonnés et nos fans qui nous donnent l’énergie de continuer à faire découvrir tous ces artistes.

En conclusion, je pourrais dire que ces interviews sont une vraie aubaine pour les groupes locaux. Une manière de vous faire connaître d’organisateurs de festivals, de restaurants ou salles des fêtes qui cherchent des groupes ou simplement d’amateurs de musique.

Si votre groupe désire se faire connaître n’hésitez pas, contactez Jelly Jelly.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Nathalie Rendu
Photographe installée à Genève. Si je suis photographe généraliste, je suis plutôt orientée portrait, immobilier, produits (montres et bijoux), la nourriture sans oublier les événements.
Studio photo, Ecole photo, stage photo à l'étranger (Nashville, Venise, New York, safari photo en Afrique, etc...).

www.peintresdelumieres.com

J'anime également une émission de Country Music sur Radio Cité Genève 92.2 "Country in the City".

http://radiocite.ch/chart/country-in-the-city/

J'ai fait le choix d'essentiellement parler de la musique country moderne, celle qu'on entend sur les ondes américaines. Rien à voir avec celle qu'on nous présente en Europe. Evidemment je n'oublie pas de temps à autre de diffuser quelques titres de la country classique des westerns de notre enfance.

J'écris principalement des articles sur les artistes ou l'artisanat genevois (musiciens, comédiens, créateurs).

Comme je ne connais pas tout le monde, les artistes peuvent aussi me contacter pour un coup de projecteur....

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription