Accueil / artiste

artiste

Oeuvre artistique de Georg Loewit au Giratoire de la route de Vandoeuvres

Intitulée « Protagoniste », l’oeuvre d’art élaborée en 2016 par l’artiste autrichien Georg Loewit trône depuis  quelques jours au rond point de la route de Vandoeuvres. Composée de trois personnages moulés en aluminium brossé, les silhouettes, basées sur des photos prises par l’autrichien  à Vienne et à Pitigliano, ont pour objectif de rendre une image de notre société. Georg Loewit capture l’apparence physique de ses protagonistes en mettant l’accent sur la vue arrière des personnages; la face créée par les contours des silhouettes développe une surface lisse libre à la projection. Effet de lumière garantit aussi bien de jour comme de nuit….

Finissage de l’exposition « Light & Bold » de l’artiste espagnol Jordi Bernet

« Light & Bold », l’intitulé de cette exposition n’est pas anodin et pour cause, il reflète toute la fantaisie derrière l’épais coup de crayon de l’artiste barcelonais Jordi Bernet. Lumière du monde actuel de l’art dessiné, Jordi commence sa carrière d’artiste en même temps que son adolescence, à 15 ans, lorsqu’il dessine dans la série Doña Urraca créée par son père, Miguel Bernet. Grande-Bretagne puis Belgique obligent, c’est à la fin des années 70 en Allemagne qu’il imagine une série de science-fiction ; prémisses d’un succès. Torpedo  : du noir cynique des dessins aux histoires Mais c’est surtout par ses dessins pour la série très remarquée de Enrique Sanchez Abuli, Torpedo, qu’il se voit accéder à une notoriété internationale au début des années 80. Prix du meilleur album étranger ...

Interview de l’artiste-peintre Soisic!

C’est autour d’un bon thé et une petite brioche que Soisic, alias Françoise Lyonnet, artiste-peintre genevoise, m’accorde un entretien pour m’en dire plus sur elle et son travail artistique : Bonjour Françoise, peux-tu te présenter brièvement ? Je suis Genevoise et habite Genève depuis 34 ans. Je suis infirmière en soins généraux, masseuse et artiste-peintre. Est-ce que tu as vécu à Genève toute ta vie ? Les 23 premières années de mon existence se sont passées en France, à Saint-Étienne. Mais voila de nombreuses années que je suis ici. Hormis l’art et plus spécialement la peinture, quelles sont tes passions ? J’apprécie notamment la lecture variée : romans, nouvelles, poèmes, biographies. Mais aussi la musique classique et le jazz, la danse, le cinéma, le théâtre, les marionnettes. Sinon j...

Le site de l’Association Plumes Genevoises est de retour!

Le site de l’Association Plumes Genevoises, après une longue et fructueuse mue de plusieurs mois, est de nouveau de retour plus flambant que jamais ! Un tout nouveau design a été mis en place pour que la navigation soit plus ergonomique afin de faciliter l’accès aux divers catalogues et à l’actualité du site. Des nouvelles améliorations suivront bien sûr petit à petit, notamment dans l’amélioration de visibilité sur smartphone. Vous pourrez ainsi retrouvez le fameux catalogue des artistes du canton genevois, regroupant déjà plus d’une centaine d’entre eux, mais aussi le catalogue  référençant les lieux culturels du canton, tels que cinémas, galeries d’art, musées et autres fondations, sans oublier les théâtres et les salles de concerts. Soucieux de faire honneur à un maximum de protagonist...

Gregos Art

Il y a peu, j’ai écrit un article à propos d’une série de visages disposés ici et là à Genève, que j’avais aperçu tout à fait par hasard en me promenant. Au moment de l’écriture, je ne connaissais pas l’artiste et la signature de celui-ci ne m’avais pas permis de le retrouver. Il se trouve en fait que celui-ci n’est pas inconnu, loin de là même, mais il est particulièrement connu à Paris : Gregos! Je tiens à remercier les lecteurs qui m’ont indiqués son site officiel et sa page Facebook (Liens à la fin de l’article) car c’est un artiste contemporain qui a su se construire un monde interactif avec le nôtre et qui a trouvé une forme d’expression qui lui correspond! Né à Paris, Gregos, artiste essentiellement dans le mouvement ...

Aux Pâquis, les murs ont un visage

Je me promenais sur la rue de Lausanne, par un beau dimanche après-midi lorsque sur ma route se présenta une petite tête étrange sculptée, les yeux fermés, un gros nez aux narines entrouvertes et avec sur le front une bulle disant «Bonjour Genève!». Celle-ci était également signée «gzeg05», qui je suppose est la signature de l’artiste qui a réalisé l’œuvre. Je l’ai prise en photo et j’ai poursuivi ma route, sans m’en soucier davantage. Je continuais ainsi ma promenade dominicale et traditionnelle en descendant plus profondément dans les Pâquis. Sur la rue du Môle, j’aperçois à nouveau une autre de ces têtes ! Cette fois-ci elle est bleue et elle est toujours accrochée à un mur! J’ai bien tenté de faire des recherches de mon côté pour découvrir qui en est l’auteur et comprendre sa démarche....

Au fil des sons

L’association «Au fil des sons » a le plaisir de proposer pendant les vacances d’été 2014 une série d’ateliers musicaux et didactiques pour les enfants de 4 à 12 ans environ, du lundi au vendredi. La roulotte attachante et colorée, l’un des symboles forts de l’association, sera  ainsi présente à plusieurs endroits festifs de Genève pour plusieurs prestations gratuites et ouvertes à tous ! Chaque atelier a généralement un programme intriguant à la demi-journée mais durant les semaines d’ateliers, les enfants présents sont accueillis toute la journée, ce qui permet aux parents soucieux de faire bronzette au calme pendant un jour au moins, pendant que leur chère progéniture est occupé à travailler son esprit créatif et social. Que demander de plus ? L’été est toujours un bon...

Les peintres genevois: François Diday

Hormis ses œuvres picturales, c’est grâce à la subsistance de quelques notices éparses, notamment son livre de commande et son testament, que nous obtenons de plus amples  renseignements sur la vie de Francois Diday. Il est né à Genève le 12 février 1802, dans une famille plutôt modeste, son père étant un négociant de petite envergure. Dès qu’il eût atteint l’âge de 18 ans, il fréquenta l’école de Constantin ce qui permit à Toepffer de se pencher sur son cas. On sait qu’il le conseilla mais il ne semble pas qu’il eût été son maître. Diday partit en 1824 en Italie pour un voyage d’étude afin de parfaire son art. Voilà ce que raconte l’anecdote célèbre, que tout biographe a relaté: « un peintre nommé Robineau était à Genève pour exposer certaines œuvres, dont une qui représentait ...

Débat 10 janvier Genève: Bon ou mauvais artiste ?

Existe-t-il des critères « objectifs » pour juger le travail d’un artiste ? Débat en entrée libre à la Société de Lecture de Genève (vieille-ville), le vendredi 10 janvier à 18h. Venez nombreux pour ce sujet qui s’impose ! Chaque année, le Cercle Menus Plaisirs et son programme « Les clés de l’art et de la collection », propose un débat en entrée libre permettant de faire le point sur une question centrale de l’art contemporain, sa place dans notre société, sa réception par le public et les professionnels et sa dimension économique. Cette année nous choisissons d’aborder une question qui interpelle de nombreux amateurs d’art et professionnels et taraude les créateurs, à savoir les critères et conditions de jugement de ce qu’il est convenu d’appeler un « bo...

Débat 10 janvier Genève: Bon ou mauvais artiste ?

Existe-t-il des critères « objectifs » pour juger le travail d’un artiste ? Débat en entrée libre à la Société de Lecture de Genève (vieille-ville), le vendredi 10 janvier à 18h. Venez nombreux pour ce sujet qui s’impose ! Chaque année, le Cercle Menus Plaisirs et son programme « Les clés de l’art et de la collection », propose un débat en entrée libre permettant de faire le point sur une question centrale de l’art contemporain, sa place dans notre société, sa réception par le public et les professionnels et sa dimension économique. Cette année nous choisissons d’aborder une question qui interpelle de nombreux amateurs d’art et professionnels et taraude les créateurs, à savoir les critères et conditions de jugement de ce qu’il est convenu d’appeler un « bo...

Les peintres genevois: Jacques-Laurent Agasse

Après avoir présenté Toepffer et Massot dans les articles précédents, l’article d’aujourd’hui est quant à lui consacré à l’un de leurs amis les plus célèbres : Jacques-Laurent Agasse. Contrairement aux deux autres, Agasse, malgré son talent indéniable, voire supérieur aux deux autres selon certains commentateurs, a vécu une existence relativement difficile, presque misérable. Sa réputation en tant que peintre de qualité n’a été établie qu’après sa mort, ce qui nous confirme qu’il n’a pas vraiment vécu de son art. Notre artiste, d’origine familiale française, est né à Genève le 29 mars 1767. Son goût pour le dessin s’est développé relativement tôt et en 1786 il intégra l’atelier du très célèbre David, à Paris. Ses parents, des aristocrates ambitieux, ont désiré de lui qu’il fasse des études...

Jean Huber, dit « Huber-Voltaire »

L’article précédant fut dédié à notre très cher Liotard, dit le « peintre turc ». Comment ne pas présenter Jean Huber lorsque l’on aborde les peintres genevois du 18ème siècle ? On ne peut point, tout simplement. Pareil à Liotard, Il fut sans conteste l’un des plus talentueux de son temps et ses contemporains ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Jean Huber, né le 13 février 1721, était surnommé « Huber-Voltaire » à un moment de sa vie parce qu’il a passé au moins vingt ans près de l’écrivain et philosophe François-Marie Arouet, alias Voltaire, figure emblématique de la France des lumières. Effectivement, Huber s’est plu à peindre l’écrivain sous plusieurs facettes, allant du simple portrait jusqu’à l’œuvre bien connue « Le lever de Voltaire », conservé au musée d’Art et d’Histoire de Gen...

Mot de passe oublié

Inscription