Accueil | Thématique | Actu | De mystérieuses images s’affichent à Lancy et Plan-les-Ouates

Partager l'article

Actu | Culture | Galeries photo | Périphérie

De mystérieuses images s’affichent à Lancy et Plan-les-Ouates

De mystérieuses images s’affichent à Lancy et Plan-les-Ouates

Depuis quelques jours, les habitants de Lancy et Plan-les-Ouates peuvent découvrir d’énigmatiques images sur les panneaux d’affichage de leurs rues. Remplaçant les habituelles affiches publicitaires ou de votation, des photographies grand format s’offrent en effet au regard du passant. Paysages épurés ou japonisants, portraits romantiques ou évoquant l’univers du conte, ces images ont toutes une histoire à raconter.

Mise sur pied conjointement par les communes de Plan-les-Ouates et Lancy, cette exposition en plein air – car c’est bien de cela qu’il s’agit – est l’occasion de mettre la création artistique au cœur de la ville.  Treize photographes ont donc reçu le mandat de concevoir des séries d’images évoquant le fameux « raconte-moi… », à l’origine de toute histoire. Ce parcours photographique fait suite à une première expérience menée à Plan-les-Ouates en 2012. Il  s’étend cette année sur les territoires de Plan-les-Ouates, du Petit et du Grand-Lancy. L’exposition en plein air est complétée par l’accrochage de tirages originaux à la galerie de la Ferme de la Chapelle.

« Raconte-moi… »

Chaque série explore à sa façon la relation entre image et narration. Chez Laura Keller, Shannon Guerrico et Mathieu Bernard-Reymond, le travail photographique prend sa source dans l’écrit. Celui-ci peut être un livre de conte, l’univers gothique des sœurs Brontë ou des citations d’auteurs reportées sur la ligne d’horizon des photographies de paysage. Mais d’autres approches moins immédiates sont également proposées. Augustin Rebetez utilise des photographies prises lors d’un voyage en Corée du Sud sur lesquelles il dessine. Les  images modifiées évoquent des personnages fantastiques et donnent un aperçu de l’univers intérieur de l’artiste. David Favrod, quant à lui, questionne sa double origine suisse et japonaise en réinventant un monde onirique aux connotations japonisantes.

Au delà de donner à voir le travail des artistes, cet accrochage dans l’espace public est également une occasion d’interroger notre rapport au paysage urbain et à sa profusion visuelle. La présence d’images sortant de l’ordinaire – voire dérangeantes – pousse le passant que nous sommes, à sortir de sa torpeur et à réfléchir aux messages auxquels il est soumis quotidiennement.

Où voir les affiches

Pour l’amateur qui ne souhaiterait pas s’en remettre au hasard de ses déplacements pour voir les affiches, il est possible de se munir d’une brochure, disponible dans les mairies de Lancy et Plan-les-Ouates. Ce fascicule présente le travail des photographes ainsi que deux cartes avec les emplacements des œuvres. Les distances entre les affiches pouvant être assez importantes, l’idéal est de se déplacer à vélo et de faire de la découverte de ces photographies une belle occasion de sillonner les rues et espaces verts de Lancy et Plan-les-Ouates.

 

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Anne Pastori Pastori
Anne est aux premières loges pour assister au développement fulgurant de sa commune de Plan-les-Ouates. Elle s’intéresse particulièrement à «ce mélange fascinant entre la campagne et l’évolution urbaine qui fait apparaître de nouvelles problématiques.» Experte en communication et réseaux sociaux, passionnée par le graphisme, elle réside et participe à la vie publique de Plan-les-Ouates depuis près de quinze ans.

1 commentaire

  1. Trop cool

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription