Accueil | Quartiers | Centre | 16. La période de l’Avent en milieu hospitalier (part.2)

Partager l'article

Centre | Société

16. La période de l’Avent en milieu hospitalier (part.2)

16. La période de l’Avent en milieu hospitalier (part.2)

Comme je l’ai dit dans mon précédent article, l’Atelier d’Animation débordait d’activités durant tout le mois de décembre, ne manquait pas d’imagination et de créativité pour égayer cette période de l’année particulière. Les patients qui venaient au centre de loisirs étaient déjà tentés par les délices aux saveurs de Noël, présentés dans des corbeilles de l’Avent qui trônaient sur les tables: mandarines, cacahuètes, chocolats, bonbons et autres friandises alléchantes, faisaient partie de notre accueil.

Après la Saint-Nicolas et l’Escalade, une sortie accompagnée au centre commercial de Balexert pour permettre aux personnes hospitalisées de pouvoir quand même faire leurs achats de Noël, les bricolages et l’artisanat de Noël allaient bon train. Aidés des animateurs, stagiaires ou de bénévoles, certains patients réalisaient eux-mêmes leurs cadeaux à offrir : objets pyrogravés, peinture sur t-shirt, teinture de foulards en soie, cartes de vœux, décorations de table, grâce à tout le matériel mis à disposition à l’Atelier.

La confection des biscuits de Noël était aussi un moment fort avec les usagers, certains se présentaient comme de véritables experts (surtout d’adorables grand-mères, respectueuses des traditions), alors que d’autres découvraient pour la première fois les secrets des étoiles à la cannelle, milanais ou autres bricelets. Le rez de chaussée du Pavillon Louis XVI exhalait des parfums envoûtants durant plusieurs jours, cette activité créait en effet une ambiance chaleureuse et festive, qui mettait chacun de bonne humeur. Il paraîtrait d’ailleurs que certains petits gâteaux, comme les « brünsli » de Bâle, contiennent toutes sortes de substances bienfaisantes, qui remontent le moral et exaltent les sens pendant l’Avent. Ils contiennent des épices qui flattent à la fois le palais et l’esprit, des ingrédients qui mettent du baume au cœur. Cela rejoignait tout à fait l’intention de notre animation, qui avait justement pour but d’apporter ces petits moments de bien-être et de détente.

Si à l’Atelier nous préparions ces gourmandises de Noël avec les pensionnaires, des bénévoles s’installaient également dans les étages des unités de soins, afin de penser aussi aux personnes qui ne pouvaient pas se déplacer, et démontrer une certaines visibilité auprès des infirmières et des médecins. Pour les nommer, Micky, Odette, Colette, Lucienne et Evelyne installaient alors des fours à bricelets dans une des salles à manger et bien souvent avaient préparé elles-mêmes leur délicieuse pâte à la maison : épaisse ou liquide, utilisant du beurre, de la crème, du vin blanc ou du kirsch, ce qui parfumait incroyablement les couloirs du secteur des soins. Il s’agissait d’une démonstration-dégustation, s’adressant aux pensionnaires mais également au personnel infirmier, pour rappeler à chacun qu’ils pouvaient participer à cette activité saisonnière à l’Atelier d’Animation, et les informer ensuite du grand Marché de Noël traditionnel qui allait s’installer dans le hall-cafétéria.

Les commentaires et les anecdotes fleuraient bon les valeurs d’antan durant cette animation dans la salle à manger, nombre de patients se remémoraient des instants vécus, des souvenirs d’enfance pleins d’émotion. Tout en échangeant leurs propos avec les bénévoles, ils avaient du plaisir à les voir s’activer, qu’au sortir du fer les bricelets encore chauds étaient immédiatement roulés autour d’une tige en bois pour leur donner une forme de cylindre, ou alors refroidis tels quels en forme de grosses hosties dorées, prêts à être savourés (à suivre…)

Sur les images ci-dessous, l’Atelier d’Animation dans le Pavillon Louis XVI avait des allures de station de ski ; d’autres décors de Noël dans le hall d’entrée et la cafétéria publique ; la confection des biscuits de Noël et des bricelets.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et mesures d'économies aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation, rubrique en bas de page "Plus d'Info".

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription