Accueil / pâquis

pâquis

Concept Store à la rue de Lausanne

Sur la Rue de Lausanne, une toute nouvelle vitrine attire l’œil et titille notre curiosité : Concept Store. Voulez-vous acheter du matériel dit conceptuel ? Oui ? Eh bien vous avez sonné à la bonne porte ! Ne vous inquiétez pas, ce ne sont pas des idées philosophiques  ou scientifiques que l’on vous propose mais des objets bien physiques ! Bienvenu dans l’antre du futur et de la technologie accessible. Concept Store  est un tout nouveau magasin sur Genève qui vous propose des objets aussi épatants qu’abracadabrants ! Certains, plus ordinaires, comme les anciennes consoles de jeux vidéo, très à la mode en ce moment, vous les connaissez probablement. Ce n’est pourtant pas là le véritable cheval de Troie de cette enseigne. Il y a en effet tapis ici quelques perles que vous n’avez que très peu...

La massothérapie source de bien-être

Centre-ville Pour le praticien genevois Antoine Jaunin, la détente est source de bien-être. Et il existe de nombreuses voies pour y parvenir Kinésiologie, Shiatsu, réflexologie plantaire, drainage lymphatique et autres naturopathies, les techniques thérapeutiques et de bien-être abondent. Elles sont foison, pour tout dire. Petite visite chez Antoine Jaunin, un Genevois massothérapeute (techniques manuelles visant le mieux-être grâce à l’utilisation des massages) pour comprendre un peu ce monde parallèle de la médecine traditionnelle. Né à Genève et adepte dès son plus jeune âge des médecines dites non conventionnelles, Antoine Jaunin se qualifie lui-même de massothérapeute. Il travaille aussi avec l’hypnose eriksonienne et l’EMDR (voir ci-contre) . «Je suis né là-dedans, dit-il. Ma mère es...

Balade Street Art

Street Art des Franchises au Pâquis. A+Frank

L’histoire des Parfums de Beyrouth, aux Pâquis

Rencontre avec Hussein Jouni, roi du kebab et patron d’un fameux restaurant libanais de la rue de Berne Il existe à Genève un endroit où les parfums ont un goût de reviens-y. Hussein et son équipe y contribuent grandement. Depuis 1999, Les Parfums de Beyrouth, aux Pâquis, nous offre la meilleure cuisine libanaise à manger sur le pouce, sur place (60 places assises) ou à l’emporter. Flan vanille à la fleur d’oranger En y entrant, vous êtes tout de suite dans l’ambiance, pris dans le tourbillon des saveurs et senteurs du Pays des Cèdres. Mais qui est Hussein Jouni? Après m’être délecté d’un délicieux shawarma, j’ai eu envie de connaître l’amphitryon des lieux, de découvrir son parcours. Il m’a accueilli autour d’un délicieux «mouhalabieh», un flan vanille à la fleur d’oranger dont il a...

Aux Pâquis, les murs ont un visage

Je me promenais sur la rue de Lausanne, par un beau dimanche après-midi lorsque sur ma route se présenta une petite tête étrange sculptée, les yeux fermés, un gros nez aux narines entrouvertes et avec sur le front une bulle disant «Bonjour Genève!». Celle-ci était également signée «gzeg05», qui je suppose est la signature de l’artiste qui a réalisé l’œuvre. Je l’ai prise en photo et j’ai poursuivi ma route, sans m’en soucier davantage. Je continuais ainsi ma promenade dominicale et traditionnelle en descendant plus profondément dans les Pâquis. Sur la rue du Môle, j’aperçois à nouveau une autre de ces têtes ! Cette fois-ci elle est bleue et elle est toujours accrochée à un mur! J’ai bien tenté de faire des recherches de mon côté pour découvrir qui en est l’auteur et comprendre sa démarche....

La verrue de la rue des Alpes a été assainie

L’immeuble sis au 12 rue des Alpes, insalubre depuis près de dix ans, a été rafraîchi. Les échafaudages entourant l’immeuble du 12 rue des Alpes ont été enlevés. A la place, un mur blanc encore immaculé a redonné un semblant de décence à la bâtisse, surnommée « La verrue des Pâquis ». C’est que le bâtiment, désormais propriété de la Ville de Genève, posait un sacré problème au quartier. Il était entièrement muré et encerclé d’échafaudages qui obstruaient le trottoir à l’angle de la rue de Berne et de celle des Alpes.  Un vrai coupe gorge selon d’aucun, la nuit venue. L’édifice était à l’abandon depuis 2005. Il a un temps été occupé par des bénéficiaires de l’aide sociale, puis squatté, enfin muré. Lors de cette réfection, la Ville a assaini le rez-de-chaussée, nettoyé 10cm de crottes...

Une boîte pour échanger entre voisins

Ne rêvez-vous pas parfois d’un endroit, disons un petit quartier paisible et animé, où les gens qui y vivent s’entraident dans les diverses situations de la vie ? Je suis presque sûr que oui. Qui n’est pas déjà allé demander du sel ou du poivre à son voisin ? Qui n’a pas déjà sonné chez une voisine afin qu’elle nous accueille après avoir oublié ses clefs ? Que celui qui n’a jamais demandé de l’aide me jette la première pierre ! Si vous ne rêvez pas de plus d’entraide et d’amour, moi si. C’est donc avec un énorme plaisir que j’ai découvert aux Pâquis une boite qui a pour fonction de permettre aux différents voisins de s’échanger divers types d’objets ! Par exemple, lorsque je l’ai vu pour la première fois, il y avait des jouets pour enfant à l’intérieur, un ballon de football et des livres,...

Grande fête du quartier des Pâquis 2014

Samedi passé dès 14h, a commencé, grâce à la conjonction et le travail de 14 associations pâquisardes différentes et diverses, une grande fête du quartier des Pâquis! La fête n’est plus une recette secrète pour ce quartier vivant et énergique, et en ce jour ensoleillé, quoique un peu venteux, le Portugal était l’invité d’honneur ! Rien d’étonnant car la communauté portugaise est très présente dans ce quartier populaire, tant dans les commerces, les petits bars ou les activités associatives. A 14h l’association « Sons do ribatejo » proposa le repas de la journée et  toute la journée divers groupe du pays mirent le feu à la scène. A 20h30 vous aviez aussi l’occasion de découvrir la troupe portugaise « Os dinamicos », qui se chargea d’assurer avec brio le spectacle...

Sculptures pâquisardes

Saurez-vous où ces statues se situent aux Pâquis?

De grands moyens pour découper un arbre aux Pâquis

Jeudi 12 février, le découpage d’un arbre à la rue Philippe-Plantamour, aux Pâquis, a attiré l’attention de nombreux passants et riverains. En effet, l’opération a nécessité l’intervention d’une grue ainsi que de bûcherons harnachés tels des alpinistes. Une opération immortalisée par une habitante du quartier. Découvrez la galerie photo de Mme. Renate Redondo-Wacker ci-dessous.

Depuis la fenêtre…

Dans la cité de Calvin, lorsque l’on cherche à se faire un petit plaisir discret et nocturne, on sait exactement où aller… A la rue du Rhône! Mais non voyons, qu’est-ce qu’on irait faire là-bas à 3h00 du matin ? A Champel peut-être ? Encore moins ! Allez ! Vous comprenez bien à quel type de plaisir je fais référence… Ou bien? Rendons-nous aux Pâquis, à la rue Sigismond-Thalberg. Ici pas de prostitution. Pas à l’entrée des immeubles, en tout cas. On en retrouve seulement dans les rues voisines. Pourtant, de l’autre côté de ces immeubles, séparés par une cours, se trouve l’un des nombreux bâtiments abritant ces studios qui accueillent les clients. C’est en fumant une petite clope sur son balcon par exemple que l’on peut voir, peu importe l’heure et le jour, des hommes, souvent d’âge mûr, acc...

Immersion dans un cours d’acroyoga

Invités pour une séance durant le Festival de yoga et de musique de Genève, qui s’est déroulé du 4 au 8 septembre dernier, nous profitons d’un week-end pluvieux pour aller voir ce qu’il en est. Arrivée dans le quartier des Pâquis qui accueille le festival pour la quatrième année consécutive. Le cours a lieu à la rue du Môle. A peine entré dans le couloir du bâtiment débordant d’hommes et de femmes de 25 à 40 ans pour la plupart, il faut retirer ses chaussures avant d’atteindre le vestiaire. Pantalons bouffants, simples débardeurs, ou tenues de gym, l’essentiel est de se sentir à l’aise. Fusion entre yoga et acrobatie Pau Castellsague, professeur d’acroyoga (fusion du yoga avec l’art de la guérison et la dynamique de l’acrobatie et incitant à la confiance et la connexion humaine), dont l’ob...

  • 1
  • 2

Mot de passe oublié

Inscription