Accueil / quartier

quartier

Boulevard des bistrots

S’il est un lieu où l’on peut souffler et se requinquer, s’encourager, vérifier son bagage, consulter une carte, c’est bien le bistrot » écrit Chantal Thomas dans « Cafés de la mémoire » ( Seuil, 2008), livre dans lequel elle égrène sa vie au rythme des bistrots fréquentés. Elle répertorie sur une page pleine les noms originaux des cafés parisiens des années 70 où elle suivait un amant alcoolique : Le Chien qui fume, Le Temps perdu, Au mal-assis, Les naturistes, Chez Ciboulette, le Trou dans le mur, le Tout est bien… Si j’ai quitté la mort dans l’âme ma Carouge riche de près 100 bistrots et restaurants, je ne me retrouve dans un quartier encore plus soiffard ! Sur le Boulevard Carl-Vogt, long d’environ un kilomètre, j’ai compté 42 bistrots et restaurants, y compris les tea-room, mais pas l...

Premières photos

Le nouveau quartier les Vergers à Meyrin

La Ville est à vous aux Genêts

Les Genêts remettent ça ! La Ville est à vous des Genêts aura lieu les 26 et 27 mai 2018 aux … Genêts ! Vide-grenier, musique, animations, stands de nourriture, … tout sera réuni pour un week-end festif entre voisins, amis, … Venez-y nombreux ! D’autant que le soleil sera de la partie !

La Ville est à vous aux Genêts

L’édition 2015 de la Ville est à vous du Petit-Saconnex et des Genêts organisée conjointement par la Ville de Genève et l’AHPSG (association des habitants du Petit-Saconnex et des Genêts) aura lieu aux Genêts (Ecole et environs) les 2 et 3 mai prochains. Ce sera la première d’une longue série de fêtes de quartiers qui s’étaleront jusqu’à fin septembre aux Paquis pour le plus grand bonheur des habitants genevois et d’ailleurs. On vous y attend nombreux pour venir faire la fête avec nous ! Et que le soleil soit de la partie ! Plus d’infos sur : www.petitsaconnex.ch

La Ville est à vous

L’édition 2015 de la Ville est à vous du Petit-Saconnex et des Genêts organisée conjointement par la Ville de Genève et l’AHPSG (association des habitants du Petit-Saconnex et des Genêts) aura lieu aux Genêts (Ecole et environs) les 2 et 3 mai prochains. Ce sera la première d’une longue série de fêtes de quartiers qui s’étaleront jusqu’à fin septembre aux Paquis pour le plus grand bonheur des habitants genevois et d’ailleurs. Mais pour garantir le succès d’une telle manifestation, nous avons besoin de vous : soit en tant qu' »animateur » (artiste, artisan, sportif,…), soit comme bénévole pour nous aider au bon déroulement de la fête. Alors à vos claviers : www.petitsaconnex.ch, rubrique contact. Merci 🙂 Et à bientôt.

L’accès à l’école primaire de Sécheron partiellement fermé !

L’école primaire de Sécheron, située dans le quartier du même nom, toute proche de son grand frère le cycle de Sécheron, vient depuis peu de fermer ses portes le soir venu. Ce n’est toutefois point toute l’école qui se cache derrière ces grilles grises mais uniquement l’espace de récréation. En effet, « à l’arrière » lors des pauses, les élèves ne sont pas sensés s’y rendre. Pourquoi cette fermeture soudaine ? La raison semble relativement évidente : le tapage nocturne des jeunes et moins jeunes qui s’y rendaient pour boire, fumer, jouer au foot, en bref, pour s’amuser, lors des nuitées, notamment lors des longues nuitées du week-end. Une deuxième raison probable : les seringues que l’on pouvait retrouver à terre, dangereuses pour les enfants. Une bonne chose de faite pour les l’école et s...

Grande fête du quartier des Pâquis 2014

Samedi passé dès 14h, a commencé, grâce à la conjonction et le travail de 14 associations pâquisardes différentes et diverses, une grande fête du quartier des Pâquis! La fête n’est plus une recette secrète pour ce quartier vivant et énergique, et en ce jour ensoleillé, quoique un peu venteux, le Portugal était l’invité d’honneur ! Rien d’étonnant car la communauté portugaise est très présente dans ce quartier populaire, tant dans les commerces, les petits bars ou les activités associatives. A 14h l’association « Sons do ribatejo » proposa le repas de la journée et  toute la journée divers groupe du pays mirent le feu à la scène. A 20h30 vous aviez aussi l’occasion de découvrir la troupe portugaise « Os dinamicos », qui se chargea d’assurer avec brio le spectacle...

Les habitants des Délices vident leur grenier au parc Voltaire

Le parc de Voltaire a accueilli pour la troisième année consécutive un vide-greniers dé-li-cieux permettant aux participants et chineurs de passage de se retrouver, le temps d’un samedi. Les habitants des Délices, un petit quartier au nom évocateur, à cheval entre celui des Grottes et celui de Saint-Jean, se sont alliés ce samedi aux couleurs du printemps pour proposer un vide-greniers accueillant. Au fils des années qui passent, ils se réapproprient et font vivre un parc des Délices qui, il y a quelques années encore, était barricadé derrière des palissades afin d’empêcher la vente de substances illicites. Pendant qu’à Saint-Jean, la rue est à vous, ce vide-grenier plus intimiste est installé le long de l’allée principale du parc, aux abords de l’Institut Voltaire. Il est organisé par le ...

Sculptures pâquisardes

Saurez-vous où ces statues se situent aux Pâquis?

La rue de Saint-Jean a officiellement un nouveau visage

En cette fin d’après-midi 30 janvier, la rue la plus animée de Genève se trouvait certainement dans le quartier de Saint-Jean. Ce petit « village » dans la ville, comme l’appelle nombre de ses habitants, célébrait l’inauguration officielle de son artère principale. Entre 17h30 et 18h30, la section haute de la rue de Saint-Jean est fermée au trafic. Elle accueille sur le bitume des artistes éclectiques, des projections géantes et des faiseurs de soupe, et permet aux habitants de célébrer leur rue, une fois n’est pas coutume, au rythme de la marche à pied. Partie officielle oblige, le conseiller administratif Rémy Pagani se déplace pour relater l’aménagement de la rue, qui aura pris plus de deux ans et coûté plus de six millions de francs. Il faut dire que si la somme paraît importante...

Morceaux choisis de vie aux Eaux-Vives

Ah les Eaux-Vives…Admirez donc la vue imprenable sur le jet d’eau que l’on a depuis certaines rues du quartier. Qu’il fait bon flâner sur les quais, entouré soit d’amateurs de course habillés en fluo – comme un relent des années quatre-vingt -, soit d’une foule endimanchée et non moins bigarrée, se délectant de cornets glacés. Sans oublier « Baby-Plage », véritable petite langue de sable ombragée devant se départager entre les estivants et quelques cygnes téméraires, une fois les beaux jours arrivés. La Rade, scène de rencontres naturelle, est capable de nous offrir des panoramas à couper le souffle, même celui des plus hardis. Ça, c’est pour ceux qui ont des envies de grand large. Mais, une fois à l’intérieure des terres ( !) – au sein même du quartier et de ses allées colorées par les de...

Les murs ont une vie à la galerie l’Art’monie

A la Rue Villereuse, alors que je m’y promenais, j’entendis des cris et de drôles de bruits: c’était des rugissements, des meuglements, des cornes qui s’entrechoquaient, des bruits de sabots! Ils viennent des murs de la Galerie l’Art’monie! En effet, du 07 au 25 juillet 2015, la galerie l’Art’monie aux Eaux-Vives, accueille et présente un bestiaire Florissant né du pinceau de l’artiste Danielle Wicht, vivant aujourd’hui à Romont. L’on y aperçoit un ours entouré par des vaches, tout un troupeau de chevaux se baladant ou encore un lièvre au regard curieux. Au milieu de cette urbanité bruyante et perplexe, cette petite parenthèse animalière est un véritable bol d’air frais. On s’y croirait presque tant il y a de dét...

Mot de passe oublié

Inscription