Accueil | Quartiers | Centre | Histoires de vins, histoires d’amitiés, ….

Partager l'article

Centre | Culture | Lac | Loisirs | Périphérie

Histoires de vins, histoires d’amitiés, ….

<
>

Si on connait le musicien, on connait moins l’homme de terroir…

Philippe Carrupt a déjà eu plusieurs vies en une. Si depuis peu il est devenu producteur de vins et des huiles d’olives Olvie, il n’en n’a pas toujours été ainsi.

Menant de front une carrière de musicien (bassiste), il a surtout gagné sa vie comme directeur logistique dans des multinationales.

Après un licenciement il y a deux ans, avec la sécheresse du marché du travail actuel, s’est posée la question de que faire à l’aube de la cinquantaine.

Philippe Carrupt : « Il y a de nombreuses années, j’avais acheté dans le Gard des terrains agricoles comme plan de retraite, sur lesquels j’avais planté des oliviers à l’oliveraie existante. A ces terrains, jouxtait une vigne que j’avais aussi racheté.
Lorsque j’ai perdu mon travail, j’ai tout d’abord cherché à retrouver un emploi salarié mais on connait la difficulté de retrouver quelque chose quand on arrive à la cinquantaine. J’ai tout d’abord pensé à me reconvertir mais au fil des mois l’idée d’activer ce qui au départ était un « plan de retraite » a germé. C’est ainsi que j’ai créé ma marque d’huile d’olive « Olvie » et mes premières cuvées de vin. »

Toutefois, pour qui n’est pas né dans une exploitation, ce genre de reconversion est loin d’être simple. Ce genevois a dû apprendre l’agriculture avec des agriculteurs locaux « C’est aussi avec eux que je travaille mes terres. Ils m’ont appris à tailler les arbres, à récolter. Ce sont également eux qui m’ont mis en relation avec un moulin à huiles qui s’occupe du pressage et de la mise en bouteille. J’ai aussi appris les différentes sortes d’huile. les huiles vertes, très fraîches, très épicées et légèrement amères qu’on trouve dans quasi tous les bars.
Lorsque c’est une récolte plus tardive, les fruits deviennent très noirs, ce sont des huiles à l’ancienne très douces.
Pour la vigne ce fut aussi un peu un hasard. J’ai eu un coup de cœur pour une vieille bâtisse sur un terrain et cette Capitelle est devenue le symbole de mes vignes. Il se trouvait que le cépage était de la Grenache et je l’ai gardé. » dit-il.

Même s’il cultive son raisin dans le sud de la France, il reste attaché à ses racines genevoises et c’est ainsi que le Domaine du Paradis à Satigny le vinifie. Là encore, la musique joue son rôle dans les rencontres. Philippe a rencontré Roger et Rosette Burgdorfer il y a bien des années… il avait chanté pour la fête de leurs 25 ans de mariage. Au-delà de la prestation musicale, ils sont devenus amis. C’est ainsi que Rosette Burgdorfer, lors d’un barbecue, lui a proposé de faire un essai de vinification. « Pour un amateur de vin rouge comme moi, c’était entrevoir la réalisation d’un rêve inattendu.
Nous avons fait une première cuvée. Le vin était bon et ce fut un succès.
J’ai ensuite fait une demande d’autorisation à Berne pour pouvoir remonter du raisin frais du Sud de la France. C’est ainsi que je cultive ma Grenache dans le Gard et la vinifie dans le Canton de Genève au Domaine du Paradis. »

Un circuit de distribution se veut direct et équitable.

Philippe Carrupt : « L’avantage quand on ouvre sa petite entreprise c’est de pouvoir y apporter ses valeurs et ses envies. Sachant que j’ai toujours travaillé dans le commerce, je pars du principe qu’on peu commercer de façon équitable tout en respectant l’être humain.
Il me parait primordial que tous ceux qui ont participé à cette élaboration et réussite se sentent bien.

En restant lucide, nous sommes dans une phase où le commerce est difficile ce qui nous oblige à changer notre manière de commercer. En coupant au maximum les intermédiaires et revendeurs, cela permet un commerce direct et équitable ».

Dans votre boutique de Carouge, on a la surprise de voir du vin de la Châtelaine. Ce Domaine de la Châtelaine est le seul vignoble en ville de Genève. Parlez-nous de son propriétaire et de votre amitié.

Philippe Carrupt « Les propriétaires de ce domaine sont Philippe et Mélanie Chappuis. On le connait davantage sous le nom de Zep.
Zep a une vigne de raisin rouge et de raisin blanc qu’il vinifie aussi au Domaine du Paradis.
Comme dans ma boutique, je promeus les vins du Domaine du Paradis il y a aussi les vins de la Châtelaine.
Notre amitié avec Zep est très ancienne. Nous nous sommes connus dans le cadre de la musique, car on connaît moins ce côté de lui mais Zep est guitariste. Il se trouve qu’il a également épousé une amie d’adolescence ce qui nous a aussi rapproché. En ajoutant à cela nos amitiés communes avec d’autres gens y compris le Domaine du Paradis, nous nous voyons très régulièrement ».

Au fil de ces histoires d’amitiés, il était difficile de résister d’en connaitre davantage sur domaine de la Châtelaine.

Raison pour laquelle, j’ai eu envie d’en savoir plus et de vous faire découvrir cet hectare de vigne au cœur de la ville.

Zep, comment vous êtes-vous retrouvé propriétaire de ce domaine et depuis quand ?

« J’ai acheté cette propriété en 2008. L’ancien propriétaire, Monsieur Masset, m’a offert une gravure de la maison au XIXeme siècle sur laquelle on voit les vignes de l’époque. Tout avait été arraché dans les années soixante. Ma voisine, la fille de Monsieur Masset se souvenait avoir participé aux vendanges, enfant. Elle a retrouvé quelques étiquettes des bouteilles d’alors.

Quels sont vos cépages et pourquoi ?
Zep : « C’est l’ami Daniel Rossellat (le syndic de Nyon et le fondateur du Paleo) qui, la première fois qu’il est venu ici m’a motivé à planter de la vigne. Puis Didier Cornut, l’œnologue du Domaine du Paradis, qui m’en reparlait à chaque Paleo et enfin, Roger Burgdorfer m’a demandé d’être le parrain du millésime en 2011…ça faisait beaucoup d’indices ! Avec Mélanie, mon épouse, nous nous sommes décidés cette année-là. Le terrain avait été déclassé en prairie, il a fallu faire la demande pour qu’il redevienne un vignoble et on a planté en 2014 quelques 7’777 ceps de vignes. Nous voulions un vin dont nous pourrions être fiers de servir à nos invités ! Didier Cornut est venu avec des fioles, on a goûté, mélangé, assemblé… On s’est décidés sur des assemblages : Marianne et Roussane pour le blanc (après tout, qui pourrait être plus Côtes du Rhône que notre domaine, à quelques mètres du fleuve), Galotta et Cabernet Franc pour le rouge.

C’est ainsi que la famille Burgdorfer a commencé à s’occuper de ce vignoble… encore et toujours cet élan d’amitiés et de collaboration en toute confiance.
« Roger venait souvent le matin, c’était le rituel. Il faisait le tour des vignes puis montait boire le café…ou l’apéro si on traînait un peu. Il nous manque ».

Une vigne qui mêle la ville à la campagne. D’un côté le bruit de l’avenue d’Aïre et de l’autre, la forêt, le Rhône… les biches qui se promènent dans les vignes et les milans nichent à côté…
Une véritable poésie, une histoire autour du vin.

Zep dédicacera ses bouteilles le samedi 02 mai de 10h à midi.

Date : samedi 02 mai 2020 (initialement prévu le 21 mars)
Heure : de 10 h à midi
Lieu : Olvie – 10 A rue du Marché, Carouge

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Nathalie Rendu
Photographe installée à Genève. Si je suis photographe généraliste, je suis plutôt orientée portrait, immobilier, produits (montres et bijoux), la nourriture sans oublier les événements.
Studio photo, Ecole photo, stage photo à l'étranger (Nashville, Venise, New York, safari photo en Afrique, etc...).

www.peintresdelumieres.com

J'anime également une émission de Country Music sur Radio Cité Genève 92.2 "Country in the City".

http://radiocite.ch/chart/country-in-the-city/

J'ai fait le choix d'essentiellement parler de la musique country moderne, celle qu'on entend sur les ondes américaines. Rien à voir avec celle qu'on nous présente en Europe. Evidemment je n'oublie pas de temps à autre de diffuser quelques titres de la country classique des westerns de notre enfance.

J'écris principalement des articles sur les artistes ou l'artisanat genevois (musiciens, comédiens, créateurs).

Comme je ne connais pas tout le monde, les artistes peuvent aussi me contacter pour un coup de projecteur....

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription