Accueil | Thématique | Actu | Le Prix IDDEA lance son appel aux projets durables

Partager l'article

Actu | Centre

Le Prix IDDEA lance son appel aux projets durables

<
>

Le Prix IDDEA met en route son édition 2020 avec le lancement de son appel à projets socialement et écologiquement durables. Toute personne intéressée est invitée à soumettre son idée sur le site web avant le lundi 30 mars à minuit. Ce concours, qui encourage l’entrepreneuriat à Genève, a soutenu près de 120 initiatives durables depuis sa création. Chaque année, un prix de CHF 20’000.- est octroyé par la Ville de Genève au meilleur projet.

Une exigence : la durabilité
Pour participer au Prix IDDEA, aucun business plan ni aucune formation commerciale ne sont requis. C’est d’ailleurs ce qui fait la particularité de ce concours d’entrepreneuriat. Cette ouverture est volontaire. L’Association IDDEA souhaitent encourager des personnes qui n’ont pas nécessairement de connaissances confirmées pour monter une entreprise mais qui ont de idées et la volonté de mener à bien leur projet. Pour être sélectionné, un projet doit néanmoins être réalisé sur le territoire du Canton de Genève et répondre aux critères du développement durable : il doit être socialement et écologiquement responsable, tout en étant économiquement viable.

Une centaine d’idées soumises chaque année
Si les critères de départ sont peu nombreux, la compétition n’en est pas moins rude pour faire partie de la première sélection effectuée par le jury qui ne retient que 15 projets. En effet, ce sont entre 80 et 100 idées qui sont soumises chaque année au jury. Pour maximiser ses chances de succès, un projet doit ainsi proposer une innovation sociétale, et proposer une solution concrète pour contribuer à une région genevoise plus durable. Pour rappel, c’est Fructibon, un projet de revalorisation des fruits et légumes déclassés qui a remporté le 1er prix en 2019. L’année d’avant, la Corde à Linge, une lessive genevoise et
100% biodégradable avait convaincu le jury.

Un impact réel sur l’économie genevoise
Autant de projets qui impactent l’économie genevoise et contribuent à lui faire prendre un tournant plus durable. Selon une étude réalisée à la demande la Ville de Genève et l’Association IDDEA par Marta Zenchuchova, étudiante à l’IDHEAP, 71% des anciens candidat.e.s ont poursuivi l’activité développée dans le cadre du Prix, qui joue donc bien son rôle d’incubateur d’entreprises durables. L’enquête révèle également que 52 emplois (27.5 ETP) ont ainsi été générés par ces jeunes organisations durant les sept premières éditions du Prix. « L’intégration d’aspects sociaux et environnementaux dans des projets d’entreprise naissants, le laboratoire d’idées et le pouvoir d’exemplarité suffisent à justifier la pertinence d’IDDEA. Savoir que les projets retenus au fil des ans aboutissent et créent de l’emploi s’avère d’autant encore plus encourageant », affirme Sandrine Salerno, Maire de la Ville de Genève.

Des formations plébiscitées
Cette étude montre également que le réseautage entre entrepreneur.e.s ainsi que les formations délivrées sont les éléments les plus appréciés par les participant.e.s au prix. En effet, les 15 candidat.e.s retenu.e.s reçoivent gratuitement une formation de six mois afin de les aider à concrétiser leur idée. Formaliser une offre, évaluer l’impact environnemental d’un projet ou encore rédiger un plan d’affaires font partie des sujets abordés durant ces cours. Des sessions de « speed mentoring » pour suivre plus spécifiquement chaque projet sont également proposées par la Chambre de l’économie sociale et solidaire (Après-GE).

Au terme de cette formation, le jury sélectionne les trois meilleurs projets sur la base d’un business plan remis par les candidat.e.s. Les 3 lauréats remportent : un 1er prix de 20’000 CHF offert par la Ville de Genève ; un 2ème prix de CHF 10’000.-, offert par la FER Genève et un 3ème de CHF 5’000.- par SIG. Le public décerne quant à lui un sésame de CHF 2’500.-, offert par Ecoservices, lors de la soirée de
clôture qui se tient en novembre.

Informations complémentaires et inscriptions jusqu’au 30 mars 2020: www.prix-iddea.ch.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Christophe Barman
Diplômé de l’école des HEC en Management (MSc, Lausanne et Innsbruck), Christophe a débuté sa carrière dans le courtage en Assurances à Vancouver puis dans un cabinet de consulting en communication et réorganisation d’entreprises à Genève.

Il entre en 2004 au sein d’une entreprise de service genevoise qu’il dirigera du 1er janvier 2010 au 1er avril 2013. Sous sa houlette, celle-ci devient leader en Suisse romande pour le Conseil en Risk Management, le conseil en assurances et l’Outsourcing RH, avec 15 millions de chiffre d’affaires et 85 collaborateurs.

Christophe est l’un des co-fondateurs de Loyco SA, modèle d’affaires précurseur dans le domaine du soutien administratif aux organisations, qu’il dirige depuis sa création en 2013.

A titre personnel, Christophe s'investit beaucoup dans le domaine associatif. Au niveau sportif, il est président du Ski Club Meinier et de l'association faîtière du ski genevois Genève Snowsports, vice-président de Ski Romand, membre de l'advisory board du Servette FC et de Special Olympics Switzerland. Il est également président du prix de développement durable IDDEA et membre de l'association humanitaire Friends International Switzerland.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription