Accueil | Thématique | Actu | Big bang dans la campagne genevoise

Partager l'article

Actu | Campagne

Big bang dans la campagne genevoise

Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses Photo © Mathias Deshusses
<
>
Photo © Mathias Deshusses

Dardagny. Un samedi soir. La musique crépite au loin. L’oreille nous oriente vers la salle polyvalente, dont le parking bondé témoigne d’une activité intense. Les notes rythmées qui résonnent nous poussent à rentrer dans la salle. Et c’est un Big Bang musical qui nous assaille. Sous le feu des projecteurs, le chef d’orchestre ne ménage pas ses efforts pour diriger les musiciens, tandis que dans la salle, des couples swinguent et se déhanchent au rythme des airs endiablés. Pour son traditionnel repas concert annuel, le Big Band Dardagny Russin a fait salle comble, et l’ambiance est survoltée.

Profondément ancré dans cette région, le BBDR prend ses racines en… 1906 ! Alors appelée « Union Instrumentale La Plaine – Dardagny – Russin », elle est subventionnée par les deux communes et est alors une fanfare traditionnelle, qui bat notamment la campagne lors de la Tournée des Hameaux. « Nous jouions sur un char, tiré à l’époque par des chevaux », s’exclame Eddy Jotterand, trompettiste, par ailleurs président de la société. « On faisait le tour des hameaux des deux communes, et il y en a quelques-uns dans le coin ! ». C’était il y a plus de quarante ans. Dans les années 80, la formation prend une orientation plus jazzy, avec l’arrivée en tant que chef d’orchestre de Raymond Thérace, qu’Eddy a réussi, non sans mal, à convaincre. Le Big Band Dardagny-Russin est né. « Cela a créé un dynamisme salvateur », continue Gérard Guillet, également trompettiste. « Petit à petit, des jeunes nous ont rejoint, et à présent, nous sommes 24. Le musicien le plus jeune a 19 ans, quand le plus âgé en a 82 », témoigne celui qui fut également président de la société à l’époque. Une belle équipe, que l’on sent en symbiose, et qui se produit régulièrement en dehors du canton. « Par exemple, en 2016, on a joué au 50ème Montreux Jazz Festival », poursuit Gérard. Une belle symbolique, qui a contribué à souder les membres du Band. « On est un groupe, mais surtout des copains, qui aimons nous retrouver et partager des bons moments », glisse Eddy. « Une famille ! », surenchérit Mauricio Salamanca, un large sourire venant illuminer son visage.

Mauricio, c’est l’actuel chef d’orchestre du BBDR. Arrivé en 2015 après la mise au concours dudit poste, il connaissait déjà le groupe, y jouant régulièrement comme invité. « Pour moi, c’était une évidence que cela soit lui », s’exclame Eddy. « Je me suis alors efforcé de le convaincre de nous rejoindre ». Le jeune saxophoniste hésite, puis accepte. « Ce n’était pas si simple pour moi », explique Mauricio. « Je n’avais jamais dirigé de Big Band auparavant. Mais cela fonctionne très bien, et je crois qu’on fait de la bonne musique », poursuit-il avec humilité. En effet, il faut reconnaitre que le Big Band, grâce à l’énergie insufflée par Mauricio, a su trouver la formule magique. Puisant son inspiration dans l’école du Big Band traditionnel, mais en ayant su y amener une touche de modernité pour s’adapter au monde actuel, la formation sait enflammer son public avec fougue.

Certaines histoires d’amour durent. Et celle entre le Big Band Dardagny Russin et la population des communes du même nom en est la parfaite illustration. « Le nombre des engagements varie entre 8 et 10 par année », termine Eddy. « Mais nous avons plusieurs dates fixes, comme les promotions, la fête du 1er août, ou encore le concert de Noël, donné au restaurant du Vignoble Doré.» Là aussi, de sacrés bons souvenirs, comme cette année où Mauricio a dû diriger sous les flocons de neige, l’avant-toit ne pouvant abriter que l’orchestre. « Et puis, on a des projets », explique Philippe Ding, saxophoniste. « Le 20 juin, certains d’entre nous accompagneront la chorale de l’école de Dardagny lors de leur concert de fin d’année. Et en septembre, on aimerait mettre en place des ateliers pour les enfants. Le but, c’est de se rapprocher un peu plus des habitants, et de donner aux jeunes le goût pour la musique. » Car l’amour de la musique se ressent lorsqu’on écoute le Big Band Dardagny Russin jouer. La musique, c’est toute leur vie. Et ils ont soif de la partager.

Prochaines dates:

  • Vendredi 21 juin, à Russin (fête de la musique)
  • Samedi 22 juin, à Genève (fête de la musique)
  • Samedi 29 juin, à Dardagny (promotions)
  • Jeudi 1er août, à Dardagny (fête nationale)

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription