Accueil | Quartiers | Centre | Bientôt la Chandeleur… et ses crêpes rondes qui rappellent le soleil !

Partager l'article

Centre | Société

Bientôt la Chandeleur… et ses crêpes rondes qui rappellent le soleil !

<
>

En effet, la Chandeleur se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël : son nom vient du mot « chandelle ». Certains d’entre vous ne connaissent peut-être pas ce que représente cette date : à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le pape en fait une fête religieuse, qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au Temple et la purification de la Vierge Marie, justement 40 jours après Noël : on organise alors des processions aux chandelles. Puis la coutume liée à un mythe lointain selon lequel, à la campagne, si on ne faisait pas de crêpes le jour de la Chandeleur « le blé serait carié pour l’année ». On évoquait aussi le fait que, par leur forme ronde et dorée, les crêpes rappellent le disque solaire – source de lumière et donc pour les Chrétiens l’image du Christ – annonçant le retour des meilleurs jours après l’hiver sombre et froid, et celui des travaux agricoles qui reprenaient dans les champs.

D’ailleurs, en faisant sauter les crêpes comme le démontre l’image de titre, il faudrait normalement honorer une autre coutume, celle de la pièce d’or. Les paysans lançaient dans les airs la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. En respectant ainsi certains rites, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année…

Cette fête était bien évidemment célébrée chaque année – à l’époque – par l’Atelier d’Animation de l’hôpital Beau-Séjour : c’était une fois de plus l’occasion d’offrir des moments de gaieté, en toute convivialité, aux patients hospitalisés dans cette annexe des HUG. Deux après-midi étaient en effet réservés à la confection – et dégustation – des fameuses crêpes de la Chandeleur au début février. Cette animation « gourmande » réjouissait d’ailleurs de nombreux patients et même des employés de Beau-Séjour.

Des affiches très explicites annonçaient depuis plusieurs jours cette manifestation au centre de loisirs de l’hôpital, et ceux qui n’y avaient pas pris garde étaient de toute façon attirés par des senteurs culinaires inhabituelles qui se répandaient bien au-delà du rez-de-chaussée, jusque dans le hall d’entrée et la cafétéria publique…

Nombre de patients hospitalisés en ce temps-là doivent se souvenir de ce divertissement : en effet, il était à chaque fois synonyme d’ambiance chaleureuse et festive dans le Pavillon Louis XVI ! Pour déguster ces tendres délices sucrés – ou parfois salés – le décor était planté, les tables garnies de réchauds et de poêles à frire, de pots de confitures, de chocolat et de sucre-cannelle. Dans cette atmosphère joyeuse suscitée par les crêpes qui voltigeaient, la rencontre et l’échange entre les personnes hospitalisées, les visites et même les employés étaient largement favorisés.

Cette animation permettait par la même occasion de faire découvrir aux usagers l’existence et les valeurs de référence de l’Atelier d’Animation : l’une d’entre elle répondait au besoin des patients – souvent déprimés ou très affectés par leur séjour à l’hôpital – de trouver quelqu’un qui les écoute vraiment, avec fraîcheur, avec bienveillance et sans jugement. Parmi toutes les ressources que les animateurs et les bénévoles avaient développées pour « faire du bien aux âmes en souffrance », ces derniers utilisaient beaucoup l’humour, la cordialité dans leur accueil, en offrant nombre d’activités réjouissantes dans leur quotidien pas toujours très gai : ce qui changeait des distances qui peuvent être ressenties parfois face aux « blouses blanches » du secteur des soins. Cette démonstration de chaleur humaine et le fait de valoriser les relations dans une ambiance conviviale, aidaient les patients à prendre du recul, à moins se concentrer sur ce qui va mal, pour davantage mettre en évidence des aptitudes positives qui peuvent être exploitées.

Cette tradition de la Chandeleur fêtée à l’hôpital Beau-Séjour remportait à chaque fois un véritable succès, puisqu’en deux jours il n’était pas rare d’accueillir jusqu’à 50 patients, une trentaine d’employés, et 30 à 35 visites venues partager ces après-midi gustatifs – et récréatifs – avec leur parent ou ami hospitalisé, dans un cadre rappelant celui de la maison.

Partager l'article

J'écris un article
Photo du profil de Jean-Pierre TAUXE
Décorateur de premier métier ; une expérience d'une année dans les coulisses du Cirque Knie pour écrire un premier livre ; formation d'éducateur sport et loisirs pour personnes en situation de handicap ou en difficulté d’adaptation, puis de maître socio-professionnel à l'EESP de Lausanne.

Il reprend plus tard la responsabilité de l'Atelier d'Animation à l’Hôpital Beau-Séjour. En août 2013, il partait en préretraite après 23 ans de "bons et loyaux services". L’Atelier qu'il animait, cher aux patients hospitalisés qui bénéficiaient ainsi d'instants de loisirs et de moments de répit bénéfiques à leur moral, a été maintenu à 50% durant une année après son départ. Menacé de fermeture à cause de "projets institutionnels" et mesures d'économies aux HUG, ce centre a pourtant disparu en juillet 2014, avec le départ du second animateur à temps partiel. Les premiers articles de cette rubrique (numérotés) abordent le sujet.

Jean-Pierre Tauxe a alors publié un autre ouvrage, qui retrace ses deux décennies à la tête de l'espace de loisirs de Beau-Séjour : rétrospective d'événements exceptionnels, organisations socioculturelles originales, récits et anecdotes et également nombre de témoignages de patients.

Ce livre peut être commandé en laissant les cordonnées sur le site http://jean-pierretauxe.wixsite.com/atelierdanimation, rubrique en bas de page "Plus d'Info". Titre : "l'Atelier d'Animation ou comment offrir un 'supplément d'âme' aux patients séjournant à l'hôpital". 180 pages, 58 illustrations en couleur, format 14,9 x 21,1, broché, 24.- Frs + 4.- Frs de frais d'envoi pour 1 exemplaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription