Accueil | Quartiers | Centre | Interview d’Alex Schuhmann dos Santos, fondateur de Stratosphere!

Partager l'article

Centre | Culture

Interview d’Alex Schuhmann dos Santos, fondateur de Stratosphere!

Alex Schuhmann dos Santos, fondateur de Stratosphere.
<
>
Alex Schuhmann dos Santos, fondateur de Stratosphere.

Bonjour Alex. Tu viens aujourd’hui pour nous présenter Stratosphere. Alors, qu’est-ce-que c’est ?
Bonjour. Stratosphere est une startup genevoise actuellement composée de six développeurs. Le but du studio est de créer du contenu pour la réalité virtuelle, qu’on abrège communément par VR, provenant du terme anglais « Virtual Reality ». Notre objectif est de développer des applications en réalité virtuelle qui ont pour but de faciliter la vie des professionnels et particuliers.

Le concept de réalité virtuelle n’est pas forcément familier à tout le monde. Peux-tu nous en dire plus ?
La réalité virtuelle est une technologie permettant de générer un environnement en trois dimensions, avec des images, des sons et tout ce qui appelle à utiliser nos sens, afin de simuler la réalité pour son utilisateur. Depuis 2012, cette définition a pris son sens avec l’arrivée de casques de VR performants et abordables.
Pour faire simple, ces casques sont composés d’un écran qui va englober notre vision périphérique, de capteurs sur le casque pour simuler nos mouvements de tête, de manettes qui vont retranscrire les mouvements de nos mains et de capteurs externes qui vont transposer nos actions dans un espace numérique. Tout ceci plonge complètement l’utilisateur dans un univers virtuel et lui donne l’impression que celui-ci est vraiment présent.

Et pourquoi avez-vous choisi le domaine de la VR ?
Nous nous étions d’abord focalisés dans le domaine du jeu vidéo. Nous avons cependant toujours été intéressés par les technologies modernes. Dès les premiers casques VR, nous avons été captivés par les possibilités qu’offraient cette technologie, et, ayant réussi à en obtenir quelques-uns, nous avons été tout de suite séduits par leur qualité et leur facilité d’utilisation pour le grand public. Les différents projets que nous avons pu tester étaient également prometteurs. A force de travailler avec ces outils, nous avons ainsi compris son potentiel et c’est de là que nous nous sommes tournées vers la VR.

Comment utilisez-vous cette technologie chez Stratosphere ?
Nous avons toujours pensé que ces casques pourraient être mis à profit dans d’autres domaines que le jeu vidéo. La VR et le jeu sont en effet, pour le moment, étroitement liés. Nous essayons cependant d’explorer d’autres domaines. La VR peut par exemple être utilisée pour une visite d’un lieu en trois dimensions, comme outil de travail pour des architectes, comme nouvelle méthode d’apprentissage pour les écoles et établissement publiques ou encore comme nouvel outil marketing.
Imaginez-vous pouvoir personnaliser la voiture de votre choix, en y modifiant toutes ses couleurs, ses jantes et son intérieur, pour finalement l’essayer sur les routes avant de vous décider à l’acheter dans le monde réel.

Pouvez-vous nous donner un exemple d’un de vos projets ?
Nous avons eu la chance d’avoir participé à la Geneva Games Convention qui s’est déroulée en Octobre 2016 à Palexpo. Nous y avons présenté un prototype intégralement jouable basé sur le concept de réinventer notre façon de regarder la télévision. L’objectif était de rendre l’utilisateur plus actif en lui permettant d’interagir avec son écran. Le prototype se présentait sous forme d’un « zapping TV ». Sur chaque chaine, l’utilisateur pouvait interagir avec ce qu’il se passait devant lui. Il y en avait par exemple une où l’on se trouvait dans une galerie d’art. La personne pouvait ensuite faire venir n’importe quel tableau ou sculpture jusqu’à lui et l’inspecter sous tous ses angles.

Comment voyez-vous le futur de la VR ? Et en Suisse ?
Nous pensons que la VR a un très bel avenir devant elle. Il pourrait même s’agir du prochain outil technologique « indispensable », à l’instar des smartphones. La VR est en effet une nouvelle façon d’apprécier un média, que ce soit un film, un jeu vidéo ou un panorama.
La Suisse est très bien placée pour l’ouverture de ce nouveau marché, de par son attrait pour les nouvelles technologies. D’ailleurs, depuis 2016, Crans-Montana accueille le « Wolrd VR Forum », une organisation internationale dédiée à la réalité virtuelle.
La VR est pour l’instant tout de même destinée aux passionnés de technologie et à ceux prêts à y mettre le prix. Les casques ne sont pas encore monnaie courante chez les particuliers, mais de grandes compagnies sont déjà en train d’investir dans ce nouveau marché pour avoir leur part du gâteau. De plus, une concurrence s’installe entre les différents investisseurs, ce qui est bénéfique pour le particulier.

En parlant de casques, ceux qui sortent sur le marché sont multiples et très différents, en avez-vous choisi un sur lequel développer et pourquoi ?
Nous développons actuellement sur le casque HTC Vive. Il s’agit aujourd’hui d’un modèle accessible, complet et précis, permettant à l’utilisateur d’être parfaitement immergé dans un environnement virtuel. Avant sa sortie officielle, nous utilisions le modèle Oculus Rift de développement. Nous n’avons cependant pas de préférences, nous employons simplement le modèle qui nous semble le plus adapté à nos applications et le plus pratique pour nos clients.

Qu’allez-vous faire désormais ?
Actuellement, nous faisons en sorte de pouvoir intégrer notre studio sur le marché. Nous proposons nos services à toute entreprise ou particulier souhaitant franchir le pas vers l’utilisation de la VR pour mettre en avant leur marque et leur emploi des technologies modernes.
Avant tout, notre objectif est de faire partie de la scène helvétique des créateurs de contenu de réalité virtuelle. Nous voulons participer à la démocratisation de la VR et aider à façonner son avenir en Suisse.

Partager l'article

J'écris un article

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

J'accepte les CGU

Mot de passe oublié

Inscription